Cat Royale : laisseriez-vous un robot s’occuper de votre animal de compagnie ?

Cat Royale est un projet qui explore l’impact de l’IA sur les humains et les animaux, visant à comprendre comment les systèmes autonomes vont avoir une incidence sur le bien-être animal et, en fin de compte, sur le bien-être humain. Les résultats suggèrent qu’il faut plus qu’un robot soigneusement conçu pour s’occuper de votre chat, l’environnement dans lequel il opère est également vital, ainsi que l’interaction humaine.

Cat Royale est une collaboration unique entre des chercheurs du Mixed Reality Lab de l’Université de Nottingham et des artistes de Blast Theory, un groupe d’artistes renommé à l’échelle internationale, spécialisé dans la création d’œuvres d’art interactives qui explorent des questions sociales et politiques.

Pendant 12 jours, trois chats sont venus passer six heures dans l’enclos qu’ils ont conçu où se trouvait un bras robotique contrôlé par une IA, connecté à un système de vision par ordinateur. Pour assurer le confort et la sécurité des chats, des experts en bien-être animal ont été impliqués dans la conception du projet dès le départ.

En 2023, l’installation a été présentée au World Science Festival de Brisbane, en Australie.  Elle est en tournée depuis et vient de remporter un Webby award pour son expérience créative.

Concevoir des mondes multi-espèces pour les robots, les chats et les humains

Le document de recherche, “Designing Multispecies Worlds for Robots, Cats, and Humans” co-écrit par les artistes de Blast Theory, les chercheurs de l’Université de Nottingham et le professeur Clara Mancini à l’Open University, a remporté le prix du meilleur article le mois dernier lors de la conférence annuelle Computer-Human Interaction Conference (CHI’24) à Hawaï.

Il souligne que la conception du robot et de ses interactions avec les trois chats ne suffit pas et qu’il est tout aussi crucial de concevoir l’environnement dans lequel il opère. La recherche souligne également que l’implication humaine reste indispensable, notamment pour la récupération des pannes, le bien-être animal et son rôle en tant que public.

Cat Royale était centré sur un bras robotique conçu pour ramasser et manipuler des jouets de manière à attirer et divertir les chats : il leur a lancé des balles, traîné un jouet “souris” sur le sol, fait prendre des plumes dans les airs et leur a également offert des friandises à manger. L’équipe avait aménagé un environnement où les chats pouvaient observer le robot en toute sécurité avant d’interagir avec lui.

Elle a ensuite formé une IA pour apprendre quels jeux les chats préféraient afin de pouvoir personnaliser leurs expériences.

Steve Benford, professeur à l’Université de Nottingham, qui a dirigé la recherche commente :

“A première vue, le projet consiste à concevoir un robot pour enrichir la vie d’une famille de chats en jouant avec eux. Sous la surface, cependant, il explore la question de savoir ce qu’il faut pour faire confiance à un robot pour s’occuper de nos proches et potentiellement de nous-mêmes”.

Les chercheurs ont collaboré pour concevoir le robot et assurer le bien-être des chats à l’espace Cobotmaker de l’Université de Nottingham où ont eu lieu les ateliers de recherche;

Eike Schneiders, professeur adjoint au laboratoire de réalité mixte de l’Université de Nottingham, explique :

“Comme nous l’avons appris grâce à Cat Royale, la création d’un système multi-espèces – où les chats, les robots et les humains sont tous pris en compte – nécessite plus que la simple conception du robot. Nous devions veiller au bien-être des animaux à tout moment, tout en veillant à ce que l’installation interactive engage le public (humain) du monde entier. Cela impliquait la prise en compte de nombreux éléments, notamment la conception de l’enclos, le robot et ses systèmes sous-jacents, les différents rôles des humains dans la boucle et, bien sûr, la sélection des chats”.

Alors que les robots autonomes sont de plus en plus présents dans notre vie quotidienne, le professeur Steve Benford déclarait au début du projet :

Références : Blog de l’Université de Nottingham

“Designing Multispecies Worlds for Robots, Cats, and Humans” ACM Digital Library https://doi.org/10.1145/3613904.3642115

Auteurs et affiliations :

Eike Schneiders, Steve David Benford, Alan Chamberlain, Simon D Castle-Green, Victor Zhi Ngo, Joel E. Fischer de l’Université de Nottingham, Royaume-Uni
Clara Mancini, de l’Open University, Royaume-Uni
Ju Row-Farr, Matt Adams, Nick Tandavanitj,  Blast Theory, Royaume-Uni

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.