Intelligence artificielle Lancement du projet AI4EU coordonné par Thales : 79 partenaires de 21...

Pour approfondir le sujet

Entretien avec Saad Zniber de Yatedo : “En France on a peu à envier à la Silicon Valley”

Créé en 2011, Yatedo propose un moteur de recherche de candidats basé sur l’intelligence artificielle. Il s’est imposé comme pionnier de l’IA en France...

“La théorie de l’apprentissage de Vapnik et les progrès récents de l’intelligence artificielle” – Yann Le Cun – Conférence BNF

Ce mercredi 4 avril se tiendra à la BNF la conférence "La théorie de l'apprentissage de Vapnik et les progrès récents de l'intelligence artificielle"...

La start-up Invenis parle IA et Big data en live à 13h sur CTLive

La puissance des technologies Big Data et Intelligence Artificielle est à la hauteur de la révolution numérique que nous vivons, mais leur exécution est...

Le 1er Forum Parlementaire de l’Intelligence Artificielle aura lieu le 14 novembre à Paris

Le mardi 14 novembre prochain se tiendra à le 1er Forum parlementaire de l’intelligence artificielle. Organisé par RM conseil à la Maison de la...

Lancement du projet AI4EU coordonné par Thales : 79 partenaires de 21 pays pour développer une plate-forme d’IA à la demande

Ce jeudi 10 janvier avait lieu à Barcelone le lancement du projet AI4EU (Artificial Intelligence for European Union) porté par la Commission Européenne. Le projet, coordonné par Thales et est financé par un budget de 20 millions d’euros, ouvre la voie vers la première plateforme européenne d’Intelligence Artificielle (IA) à la demande et une plus grande visibilité de l’écosystème européen. Opérationnelle courant 2019, la plateforme s’intègre dans la stratégie de l’UE en matière de nouvelles technologies.

La Commission Européenne a choisi l’entreprise française Thales pour coordonner la mise en place de la plateforme AI4EU et la fédération d’un écosystème actif au-delà des 79 partenaires actuels couvrant déjà 21 états membres.

AI4EU

Avec AI4EU, la Commission Européenne cherche à tirer le meilleur parti de la révolution de l’IA, en boostant la capacité technologique et industrielle de l’Europe, en renforçant sa compétitivité industrielle et en accélérant progressivement l’adoption de l’IA dans l’ensemble de son économie. L’Europe cherche ainsi à se positionner sur le devant de la scène mondiale de l’IA, amenant un nouveau regard avec une forte composante éthique.

En effet, le projet prévoit la création d’un observatoire éthique et sociétal au service de l’Europe qui viendra garantir une réflexion importante sur la place de l’homme au cœur de ces nouvelles technologies, et le développement d’une IA explicable et vérifiable.

AI4EU 1

Le groupe Thales a été choisi par la Commission Européenne pour coordonner la mise en place de ce projet global et également, comme tous les partenaires impliqués, fournir des éléments d’IA de classe mondiale – outils, composants, modules, connaissances, algorithmes et exemples d’utilisation. Ces éléments devront être directement et facilement utilisables, sans connaissance théorique, par la vaste communauté européenne des Technologies de l’Information et de la Communication. La communauté formée par le projet va également accompagner les utilisateurs – PME, start-ups, entrepreneurs, scientifiques, industriels, sociétés de capital-risque… – dans l’utilisation de la plateforme.

L’objectif de ce projet de trois ans est de fédérer l’écosystème d’IA en Europe pour favoriser le partage, l’usage et la valorisation de nouvelles solutions dans des domaines structurants de l’économie européenne que sont la robotique, la santé, les médias, l’agriculture, les nouveaux senseurs (IoT) et la cybersécurité.

Il fournira également des éléments clés pour la future proposition européenne d’un agenda stratégique sur l’IA.

Marko Erman, directeur technique de Thales a déclaré :

« Thales est très fier de la confiance que lui accorde la Commission Européenne en lui confiant la responsabilité de ce projet qui contribuera à donner à l’Europe une position reconnue dans la compétition mondiale visant à offrir les meilleures technologies numériques et l’IA au service de l’homme.»

Andrus Ansip, vice-président de la Commission chargé du marché unique numérique, et Mariya Gabriel, commissaire chargée de l’économie et de la société numériques, ont également déclaré à ce propos :

« L’Europe ne pourra tirer pleinement parti des innovations dans le domaine de l’IA que si cette technologie est facilement utilisable par tous. Le projet “AI4EU” contribuera à rapprocher l’IA des petites entreprises, des entreprises non technologiques et des administrations publiques dans toute l’Europe. »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
ActuIA

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...