Intelligence artificielle La start-up Ecojoko lance avec succès sa campagne de crowdfunding pour son...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Leonard ouvre les candidatures pour l’édition 2022 de son programme d’accélération de start-up SEED

La plateforme d'innovation du Groupe VINCI, Leonard, a annoncé l'ouverture des dépôts de candidature pour l'édition 2022 de son programme d'accélération de start-up SEED....

IoT Week by CITC : Bilan d’une 5ème édition réussie

Du 15 au 19 mars dernier a eu lieu la 5ème édition de l’IoT Week by CITC. Cet évènement organisé par le Centre d'Innovation...

La scale-up française Botify lève 55 millions de dollars pour améliorer son offre en adéquation avec la croissance du marché SEO

Botify, une start-up française spécialisée dans le référencement naturel (SEO) a annoncé avoir levé la somme de 55 millions de dollars auprès de InfraVia...

SoftBank Vision Fund et Speedinvest lancent la seconde édition du programme d’accélération Emerge

Le fonds d'investissement européen Speedinvest et le fonds de placement SoftBank Investement Advisers ont annoncé le lancement de la seconde édition programme d'accélération Emerge....

La start-up Ecojoko lance avec succès sa campagne de crowdfunding pour son assistant d’énergie IA

Alors que de nombreuses start-ups cherchent activement des investissements sur un marché toujours plus dynamique, Ecojoko, l’assistant d’économie d’énergie basé sur l’intelligence artificielle, a annoncé avoir dépassé les 300% de son objectif de campagne de crowdfunding en seulement quelques heures.

Ecojoko permet d’économiser 25% d’électricité à la maison, sans travaux ni impact sur le confort. Pour cela, l’objet connecté mesure la consommation d’électricité en temps réel, le détail par appareil, et indique à l’utilisateur des conseils efficaces chez lui. Jeudi dernier, la start-up est arrivée sur KissKissBankBank pour sa campagne de financement participatif et le succès a été très rapide. Il faut dire que les arguments d’Ecojoko font mouche car si 5% des foyers français s’équipent avec son assistant, c’est l’équivalent d’un réacteur nucléaire qui pourra être éteint.

Un démarrage éclair, et une campagne de crowdfunding qui continue

Jeudi 31 Mai à 7h, alors que la campagne de financement participatif sur KissKissBankBank (la plateforme de crowdfunding) n’est pas encore ouverte, un premier indice du succès apparait : de (futurs) clients envoient des mails demandant l’ouverture ! En deux heures, pas moins de 20.000€ sont récoltés, et 30.000€ le soir-même. Et cela continue car à ce jour ce sont près de 45.000 euros qui ont été récoltés.

La campagne de crowdfunding continue tout le long du mois de juin, avec de nouvelles fonctionnalités pour le produit au fil des nouveaux objectifs atteints. La page de crowdfunding est disponible ici : http://bit.ly/2JK3Bhj.

À l’origine d’Ecojoko : d’après le CNRS, 25% d’électricité peuvent être économisés

86%[1] des français se déclarent attachés à la réduction de leur consommation d’énergie à la maison. Seulement pour y arriver, il faut bien souvent réaliser des travaux importants qui ne seront rentables qu’après plusieurs années.

Or, une étude du CNRS[2] démontre qu’il est assez simple de baisser significativement cette consommation. D’après cette étude, si on suit sa consommation en temps réel, il est possible de réduire de 25% sa facture d’électricité.

Ecojoko parie sur l’intelligence artificielle pour baisser la consommation d’énergie à la maison

Pour économiser, Ecojoko propose aux utilisateurs : de mesurer leur consommation électrique en temps réel, de suivre le détail des consommations de chacun de leurs appareils, et de découvrir les gestes simples et efficaces chez eux.

L’installation est simple. Un capteur se pose sur le disjoncteur général en quelques secondes et sans électricien. Les informations de consommation sont ensuite transmises à l’assistant placé dans une pièce à vivre, et à l’application. L’intelligence artificielle d’Ecojoko, développée en partenariat avec l’Ecole CentraleSupelec, fait le reste.

« L’énergie la plus verte et la moins chère est celle qu’on ne gaspille pas »,
Laurent Bernard, CEO et co-fondateur

[1] IFOP, l’environnement et la présidentielle 2017 (novembre 2016)

[2] Adnane Kendel, Nathalie Lazaric. The diffusion of smart meters in France : A discussion of the empirical evidence and the implications for smart cities. Journal of Strategy and Management, Emerald, 2015, 8 (3), pp.231-244.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Le Conseil de l’UE invite les Etats Membres à poursuivre leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme

Début juin, le Conseil de l'UE a adopté des conclusions sur les actions accomplies et les prochaines étapes à franchir pour assurer la protection...

Village by CA Paris dévoile les duos lauréats des « Village Awards 2022 »

Le 30 juin dernier, le Village by CA Paris a organisé la cinquième édition des Village Awards en collaboration avec Les Echos Entrepreneurs et...

Focus sur les recommandations de la CNCDH visant à promouvoir un encadrement juridique ambitieux de l’IA

Le 21 avril 2021, la Commission Européenne présentait son projet de réglementation de l'IA. Plus récemment, en décembre dernier, la Slovénie qui assurait alors...

Le groupe La Poste investit 800 millions d’euros dans sa « Branche Grand Public et Numérique »

Dans le cadre du plan stratégique « La Poste 2030, engagée pour vous », le groupe La Poste a créé, en 2021, la Branche...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci