La société montpelliéraine ITK lève 10 millions d’euros pour une agriculture connectée

ITK levée de fonds

ITK, société montpelliéraine spécialisée dans l’IA appliquée à l’agriculture, a annoncé cette semaine une levée de fonds de 10 millions d’euros auprès d’EDF Pulse Holding, de Starquest Capital ainsi que de la BNP et la Banque Dupuy de Parseval (Groupe Banque Populaire du Sud). Dirigée par Aline Bsaibes depuis 2019, ITK conçoit et développe des solutions de modélisation agronomique et d’intelligence artificielle pour une agriculture plus performante et moins émettrice de gaz à effet de serre. Ce financement lui permettra d’accélérer le développement de nouveaux services pour une agriculture durable , pour son offre d’assurance et son développement à l’étranger.

ITK a été fondée en 2003 à Montpellier par Eric Jallas, Directeur de recherche au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes (CIRAD). Implantée sur trois sites : Montpellier (Occitanie), Rennes (Bretagne), San Francisco (Californie, États-Unis), l’entreprise spécialisée dans l’agro-technologie, compte une centaine de collaborateurs. ITK développe des services et solutions d’analyse de données agricoles pour la chaine de valeur agro-alimentaire, la smart city et les énergies renouvelables. L’activité de la société est basée essentiellement sur la recherche et le développement.

Ce tour de table de 10 millions d’euros va lui permettre d’accélérer le développement d’outils d’aide à la décision pour les agriculteurs en leur permettant de connaître à tout moment l’état de leurs cultures, leur rendement potentiel et leurs besoins en eau, engrais et produits de protection. L’entreprise a également pour objectif d’assurer son positionnement mondial.

Aline Bsaibes se félicite tout particulièrement de l’appui d’EDF qui investit pour la première fois dans une structure agricole veut renforcer son positionnement sur le marché mondial. Elle déclare :

“Grâce à ce nouveau tour de table, le groupe ITK peut accélérer son développement commercial et innover dans les services de décarbonation ainsi que dans la prévention des risques agroclimatiques. Nous avons besoin de nous adosser à un grand groupe engagé comme EDF pour passer à l’échelle.”

ITK et l’agriculture intelligente

Les agriculteurs doivent affronter de nouveaux problèmes : dégradation de l’environnement, des sols, changement climatique… La mission d’ITK est d’accompagner les agriculteurs et leurs conseillers dans cette transition vers l’agro-écologie grâce à la modélisation du vivant (végétal et animal) La modélisation des systèmes biologiques permet aux chercheurs d’ITK de réaliser les simulations nécessaires aux prévisions qui permettront une productivité optimale.

Ayant très vite utilisé cette modélisation, ITK est devenu l’un des leaders sur le marché mondial de l’agriculture connectée, autant pour la culture des terres (plus d’un million d’hectares) que pour l’élevage (plus de 350 000 vaches connectées).

Utiliser la modélisation agronomique et l’IA pour décarboner l’agriculture.

Pour mesurer le taux d’émission de méthane par les vaches, les agriculteurs peuvent les équiper du collier connecté “Farm Life”, commercialisé par Medria Solutions, partenaire de la société NEW MEDRIA, pilotée par ITK. Ce collier est équipé de capteurs s’appuyant sur le deep learning. Aline Bsaibes précise :

“Ce collier mesure les mouvements de la vache, pour interpréter son bien-être : a-t-elle besoin d’être inséminée ? Boîte-t-elle ? Des alertes sont envoyées à l’éleveur, qui peut équilibrer ses rations alimentaires et choisir les bons additifs”.

Avec Seenergi, faisant partie du consortium Medria tout comme ITK, cette dernière a mis en place un démonstrateur de réduction des émissions de méthane.

D’autre part, ITK mène une étude relative au stockage de carbone dans le domaine de la viticulture en Occitanie, avec EDF et la Chambre d’agriculture de l’Hérault. ITK propose aussi un produit d’assurance, Heat Stress Protect, dédié à la prévention des risques climatiques pour l’agriculture et déclare :

“Nous combinons les prévisions de Météo-France avec les modèles agronomiques, pour évaluer l’impact des épisodes critiques, comme le gel, sur le rendement.”

Guillaume Lesueur, Directeur d’EDF Pulse Ventures, en charge des investissements au sein de la Direction de l’Innovation et des Programmes Pulse du groupe EDF.

L’agriculture est le deuxième secteur le plus émetteur de CO2 dans le monde. Face à l’urgence climatique, il est absolument nécessaire de concentrer nos efforts sur le déploiement de solutions comme celles d’ITK pour réduire l’empreinte carbone des activités de ce secteur. L’approche et l’expertise d’ITK en font un acteur majeur pour la décarbonation de l’agriculture, que nous sommes ravis de compter parmi nos partenaires.”

Arnaud Delattre, Président de Starquest Capital, ajoute :

“Nous soutenons ITK depuis 10 ans, et nous sommes ravis de continuer à le faire notamment aux côtés d’EDF, parce que nous avons la conviction que l’expertise unique au monde de cette entreprise fait partie de la réponse au défi climatique que nous affrontons. Nous sommes également convaincus que l’association d’Eric Jallas, le fondateur et l’inspirateur scientifique d’ITK, et d’Aline Bsaibes, qui dirige avec maestria le développement commercial des solutions ITK, est un gage puissant de réussite.”


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
DataEcriture par demain.ai

Dataecriture est l’offre dédiée de demain.ai dans le traitement du langage. nous transformons vos données en langage naturel. nos équipes vous propose...

 
Partager l'article
Abonnez-vous à ActuIA, la revue professionnelle de l'intelligence artificielle magazine intelligence artificielle Découvrez la revue professionnelle de l'intelligence artificielle
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.