Intelligence artificielle La commission européenne lance 11 partenariats pour répondre à la transition écologique...

Pour approfondir le sujet

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...

La commission européenne lance 11 partenariats pour répondre à la transition écologique et numérique

Dans l’objectif de stimuler les investissements dans la recherche et l’innovation et de relever les grands défis en matière de climat et de durabilité, la Commission européenne a annoncé le lancement de onze partenariats européens avec l’Industrie. L’institution européenne souhaite faire de l’Europe la première économie neutre pour le climat tout en respectant le pacte vert pour l’Europe. En prenant en compte les engagements de financement des partenaires privés et des États membres, le montant total de ces investissements est de 22 milliards d’euros. Un de ces partenariats concerne l’intelligence artificielle, les données et la robotique.

Des investissements à hauteur de 22 milliards d’euros

Pour répondre aux objectifs de la double transition écologique et numérique, la Commission européenne a annoncé onze partenariats qui auront pour optique de concrétiser les ambitions numériques de l’Union européenne pour cette décennie, celle du numérique pour l’Europe. Au titre d’Horizon Europe, le nouveau programme-cadre de l’UE succédant à Horizon 2020 pour la période 2021-2027, ce sont près de huit milliards d’euros qui seront alloués à ces partenariats.

Au total, près de 22 milliards d’euros seront attribués si l’on prend en compte les financements des États membres et des partenaires privés. Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne pour une Europe préparée à l’ère numérique, s’est exprimée autour de cette initiative :

“La coopération est essentielle pour relever les défis de la transition écologique et numérique de l’Europe. Les technologies numériques sont les moteurs de cette transition vers une économie neutre pour le climat, circulaire et plus résiliente. Les onze partenariats que la Commission et l’industrie proposent ensemble aujourd’hui mobiliseront des ressources importantes, environ 22 milliards d’euros, afin que nous puissions mettre au point ensemble des outils technologiques, liés à l’intelligence artificielle, aux données, à la robotique et autres, qui nous permettront d’atteindre nos objectifs environnementaux et climatiques, afin d’avancer vers un avenir plus propre et plus sain.”

Thierry Breton, commissaire chargé du marché intérieur, a ajouté :

“Avec ces nouveaux partenariats, l’Europe est à la pointe de l’évolution technologique mondiale, en développant des capacités industrielles essentielles et en accélérant sa double transition écologique et numérique. Cela contribuera à placer l’Europe sur la voie d’une économie circulaire et de la neutralité climatique d’ici à 2050. Grâce à leurs travaux, les partenariats mettront également l’accent sur le développement des technologies numériques nécessaires pour soutenir la primauté industrielle de l’Europe.”

Onze partenariats, dont celui pour l’intelligence artificielle, les données et la robotique

Onze partenariats ont été annoncés autour de thématiques diverses et variées. Certains d’entre eux sont plus axés sur la transition numérique, l’IA et les nouvelles technologies :

  • Partenariat européen pour l’intelligence artificielle, les données et la robotique : pour tirer le meilleur parti de l’intelligence artificielle (IA), des données et de la robotique pour l’Europe, ce partenariat favorisera l’innovation, l’acceptation et l’adoption de ces technologies, au bénéfice des citoyens et des entreprises.
  • Partenariat européen pour le cloud européen de la science ouverte : il vise à déployer et à consolider d’ici à 2030 un environnement virtuel ouvert et fiable pour permettre aux quelque deux millions de chercheurs européens de stocker, partager et réutiliser les données de la recherche par-delà les frontières et les disciplines.
  • Partenariat européen pour la photonique (technologies liées aux particules de lumière) : il vise à accélérer les innovations photoniques, à garantir la souveraineté technologique de l’Europe, à accroître la compétitivité de l’économie européenne et à promouvoir la création d’emplois et la prospérité à long terme.
  • Partenariat européen pour une mobilité connectée, coopérative et automatisée : son objectif est d’accélérer la mise en œuvre de technologies et de services innovants, connectés, coopératifs et automatisés en matière de mobilité.

D’autres partenariats existent : pour un acier propre, pour un environnement durable bâti sur les personnes, pour un transport routier et par voie d’eau propre, pour des batteries par exemple. Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse, a évoqué cette initiative dans ses propos :

“Ces partenariats consistent tous à mettre en commun les ressources en matière de recherche et d’innovation et à faire en sorte que les résultats de la recherche soient transformés en innovations utiles pour les citoyens. Avec Horizon Europe, nous sommes déterminés à sortir de la crise climatique, à apporter des solutions durables aux grands défis environnementaux et à accélérer une reprise durable. Cela profitera à tous les Européens.”


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...