Intelligence artificielle Intelligence artificielle : Inria annonce le lancement de l'initiative scikit-learn

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Enquête : focus sur le marché mondial du machine learning sur la période 2020-2027

Verified Market Research, une agence spécialisée dans les études de marché, a publié son enquête sur le marché du machine learning ainsi que son...

Cambridge-1, le nouveau supercalculateur conçu par Nvidia dédié à l’intelligence et à la santé

Le 7 juillet, Nvidia a inauguré le supercalculateur Cambridge-1 dédié à la recherche dans le secteur de l'IA et de la santé au Royaume-Uni....

Copilot, TabNine : le défi des outils d’autocomplétion basés sur l’IA pour aider les développeurs à écrire leurs codes

La plateforme de développement logiciel GitHub a annoncé, à la fin du mois de juin, le lancement de son dernier outil : GitHub Copilot....

Mayflower Autonomous Ship, un bateau autonome pour mener des expériences scientifiques en haute mer

Sur les 510 millions de km2 définissant la superficie de la Terre, 70% correspond aux mers et aux océans. Une immensité d'eau qui regorge...

Intelligence artificielle : Inria annonce le lancement de l’initiative scikit-learn

Inria et ses partenaires industriels ont annoncé ce 17 septembre au sein de Station F le lancement de l’initiative scikit-Learn, visant à intensifier le développement de la célèbre bibliothèque de machine learning open source.

Une bibliothèque de Machine Learning très utilisée.

Scikit-learn propose une grande variété d’algorithmes d’apprentissage supervisé et non supervisé. Elle permet d’extraire la structure de données complexes et de les classifier en utilisant des techniques correspondant à l’état de l’art. Son point fort est sa généricité, qui lui assure une grande polyvalence et des domaines d’application divers et variés. Les acteurs de l’industrie l’utilisent aujourd’hui dans des tâches aussi diverses que la lutte contre la fraude et le spam, le ciblage marketing, la prévision des comportements des utilisateurs ou encore l’optimisation des processus industriels et logistiques.

10 ans de développement par une large communauté

Son développement a été initié en 2007 en tant que projet Google Summer of Code par David Cournapeau. D’autres membres de la communauté scientifique Python l’ont ensuite rejoint. L’équipe Parietal d’Inria a su voir le potentiel de la bibliothèque dans le cadre de ses travaux de recherche sur l’imagerie fonctionnelle du cerveau et s’est investie dans son développement. Deux ans plus tard, Fabian Pedregosa, Gael Varoquaux, Alexandre Gramfort, Vincent Michel ont naturellement pris le leadership du projet, peu avant de proposer la première version publique de scikit-learn le 1er février 2010 et de publier “Scikit-learn : Machine Learning in Python” dans le Journal of Machine Learning Research.

Les objectifs de l’équipe de développement ont toujours été ambitieux et reposaient dès le départ sur une volonté de qualité, de compatibilité multi-plateforme et d’ouverture du code.

Une communauté internationale de développeurs s’est constituée au fil des années autour de scikit-learn. Le projet bénéficie maintenant du soutien d’une équipe importante de développeurs basés à Paris, mais aussi à New-York, Sydney et un peu partout dans le monde. Il est dans le top 3 des logiciels de machine learning les plus populaires sur GitHub.

Le lancement de l’initiative scikit-learn vise à intensifier les efforts

Aujourd’hui, Inria et ses partenaires annoncent la création d’une fondation et du consortium scikit-learn né de la volonté d’intensifier le développement de la bibliothèque.

L’objectif est de permettre à une équipe centrale de travailler à plein temps sur le projet. Le consortium regroupant des mécènes a été créé avec le soutien de la Fondation Inria. Il doit ainsi permettre aux ingénieurs de développement d’assurer la qualité du projet et l’intégration de nouvelles contributions, ainsi que l’ajout de nouvelles fonctionnalités ambitieuses. Le tout en lien et au bénéfice de sa vaste communauté d’utilisateurs et de développeurs.

Les membres du consortium et les partenaires de l’initiative sont associés en tant que soutiens et mécènes à la définition des priorités de développement et à la visibilité du projet. Les membres du consortium scikit-learn sont :

  • AXA
  • BCG-Gamma
  • BNP PARIBAS CARDIF
  • DATAIKU
  • INTEL
  • MICROSOFT
  • NVIDIA

Pour en savoir plus sur scikit-learn, nous vous invitons à lire notre interview de Gaël Varoquaux, qui est chercheur Inria et l’un des principaux développeurs du projet.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :

Dataiku, entreprise créée à Paris en 2013, développe une plateforme qui facilite et accélère l’analyse de données et le développement de services préd

Découvrir Dataiku

 
ActuIA

Partager l'article

Servier et Oncodesign Precision Medicine collaborent pour développer de nouveaux traitements pour le cancer du pancréas

Servier, groupe pharmaceutique international, et Oncodesign Precision Medicine (OPM), filiale du groupe biopharmaceutique Oncodesign, ont annoncé le 22 septembre dernier, « STarT Pancreas »,...

Allemagne : la Digitale Schiene Deutschland construit un jumeau numérique dans Nvidia Omniverse pour développer le futur réseau ferroviaire européen

Le rail présente de nombreux avantages par rapport à d'autres moyens de transport mais sa numérisation s'avère aujourd'hui indispensable face à ses technologies obsolètes...

Le NIH lance le programme Bridge2AI afin de relever les défis de la recherche biomédicale et comportementale

Le National Institutes of Health (NIH), l'agence de recherche médicale américaine faisant partie du département de la Santé et des Services sociaux, a annoncé...

IA et Santé : levée de fonds de 27 millions d’euros pour Incepto, spécialiste de la santé digitale

Incepto, plateforme de solutions d’IA appliquées à l’imagerie médicale, a annoncé le 19 septembre dernier, avoir levé 27 Ms€ lors d’un tour de table...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci