Intelligence artificielle IBM dévoile une étude sur l'adoption de l'intelligence artificielle par les entreprises

Pour approfondir le sujet

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...

IBM dévoile une étude sur l’adoption de l’intelligence artificielle par les entreprises

Dans le cadre d’une étude réalisée par Morning Consult pour IBM, différents pays à travers le monde ont été scrutés pour mieux saisir leurs utilisations de l’intelligence artificielle, notamment au sein des groupes et institutions. Les résultats indiquent que l’IA est de plus en plus envisagée et explorée par les entreprises. La question de la confiance a également été abordée, ainsi que celles des freins que peut engendrer l’arrivée de l’IA au sein d’une marque. 

Une adoption progressive de l’intelligence artificielle par les entreprises

Selon l’étude “Global AI Adoption Index 2021”, dans le monde, 31% des entreprises interrogées ont accéléré le déploiement de l’IA dans leur structure tandis que 43% d’entre elles cherchent à l’exploiter et explorent l’ensemble des possibilités avant de se lancer dans le bain. Pour ce qui est de la France, un peu plus de 20% des sondés cherchent à développer l’IA dans leur entreprise à l’heure actuelle, tandis que plus de 35% affirment être intéressés pour l’exploiter à l’avenir.

Les principaux moteurs de l’adoption de l’IA dans les organisations sont :

  • les progrès de l’IA qui la rendent plus accessible aux entreprises (46%)
  • les besoins habituels de l’entreprise (46%)
  • l’évolution des besoins de l’entreprise en raison du COVID-19 (44%)

Les trois premiers facteurs pris en compte par les entreprises lorsqu’elles évaluent le potentiel fournisseur d’IA qu’elles souhaitent choisir sont :

  • Une capacité à automatiser les processus pour permettre un travail à plus forte valeur ajoutée (47%)
  • Apporte une confiance quant à l’amélioration de résultats commerciaux de la marque (40%)
  • Possibilité de se déployer en plusieurs points (cloud privé et public, sur site, etc.) (40%)

Parmi les entreprises interrogées, 31% d’entre elles souhaitent exploiter l’IA dans le cadre de la protection des données, 25% d’entre elles dans l’automatisation des procédés ou le service client et 20% souhaiteraient développer des assistants virtuels pour des chatbots intelligents. Mais l’une des plus fortes utilisations de l’IA concerne le traitement de langage naturel (NLP) : 42% des organisations utilisent actuellement le NLP, et 26% souhaitent l’exploiter dans les 12 prochains mois.

L’intelligence artificielle : confiance et barrières

Plus de 90% des entreprises qui exploitent l’IA dans leur structure ont confiance en l’IA, notamment dans le cadre de situations critiques. Parmi les aspects les plus importants pour les organisations, on retrouve : le maintien de l’intégrité de la marque et de la confiance des clients, la capacité à surveiller et à gérer les données tout au long du cycle de vie de l’IA, ou encore le respect des obligations réglementaires.

En parallèle, plus de la moitié des entreprises sondées ont évoqué plusieurs barrières pouvant freiner le développement d’une IA fiable, dont le manque de compétences ou de formation pour développer et gérer une IA digne de confiance, des outils de gouvernance de l’IA qui ne fonctionnent pas dans tous les environnements de données, des résultats fournis par l’IA qui parfois, ne sont pas explicable, ou encore le manque de directives réglementaires de la part des gouvernements ou de l’industrie en général.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...