Intelligence artificielle IA et neurosciences : découvrez les lauréats du prix de la fondation...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Une avancée dans la compréhension des mécanismes de réponse face au danger grâce à l’intelligence artificielle

Une équipe de chercheurs de l’Inserm et de l’université de Bordeaux du Neurocentre Magendie a étudié l'interdépendance de deux régions du cerveau : l’amygdale...

Vague de démission surprenante chez Apple au sein des équipes intelligence artificielle, santé et iCloud

Dans sa newsletter hebdomadaire proposée dans Bloomberg, Mark Gurman  affirme que des employés d'Apple travaillant sur la santé, l'IA et iCloud auraient récemment décidé...

Focus sur le projet DEEL : l’IA pour l’aéronautique, l’espace et les systèmes embarqués

Le projet DEEL vise le développement d’une intelligence artificielle (IA) interprétable, robuste, sécuritaire et certifiable, appliquée aux systèmes critiques dans le domaine de l’aérospatiale...

Julie Grollier, lauréate du Prix de la « Femme scientifique de l’année » du 20e Prix Irène Joliot-Curie

La cérémonie de remise des prix Irène Joliot-Curie, récompensant des femmes scientifiques, a mis cette année en avant cinq chercheuses au lieu de trois....

IA et neurosciences : découvrez les lauréats du prix de la fondation Simons, Guillaume Lajoie et Amy Osborn

Guillaume Lajoie, membre de Mila, l’Institut québécois d’intelligence artificielle, et professeur adjoint à l’Université de Montréal, ainsi que sa collègue Amy Orsborn, de l’Université de Washington, ont remporté un prix dans le cadre du programme Simons Collaboration on the Global Brain (SCGB), de la fondation Simons. Cette dernière leur a ainsi accordé une bourse de 640 000 dollars pour leur étude intitulée Using brain-machine interfaces to identify and manipulate computational principles of learning, qui vise à découvrir les principes computationnels liés à l’apprentissage des comportements moteurs.

Guillaume Lajoie est professeur adjoint au Département de mathématiques et de statistique de l’Université de Montréal, titulaire d’une chaire en IA Canada-CIFAR et chercheur boursier du Fonds de recherche du Québec – Santé. Il mène des recherches au carrefour de l’intelligence artificielle (IA) et des neurosciences, concevant des outils pour mieux comprendre la dynamique et le calcul des réseaux neuronaux. Ses travaux récents portent sur le développement de biais inductifs pour une meilleure propagation de l’information dans les réseaux récurrents ainsi que sur l’élaboration d’algorithmes pour optimiser les interfaces cerveau-machine bidirectionnelles.

Amy Osborn est une neuroscientifique, bio-ingénieur et s’est rendue célèbre en 2016, lorsqu’elle a remporté une bourse L’Oréal USA pour les femmes et la science. Lors d’une interview, elle a déclaré :

«Nous devons comprendre comment notre cerveau apprend à contrôler nos mouvements naturels et comment concevoir des appareils qui “puisent” de manière transparente dans ce système complexe.»

Transformer ces questions théoriques en solutions concrètes est, précise-t-elle, la «couche critique de motivation» qui la fait avancer.

Le projet des professeurs Lajoie et Orsborn vise à découvrir les principes informatiques liés à l’apprentissage des comportements moteurs. Par exemple, l’apprentissage d’une habileté motrice complexe comme jouer d’un instrument de musique nécessite des changements dans les connexions entre les neurones du cerveau. Alors que les scientifiques du domaine comprennent bien comment les paires de neurones altèrent leurs connexions, les deux lauréats espèrent approfondir les connaissances sur la façon dont de multiples zones du cerveau contribuent à guider l’apprentissage à travers des réseaux de neurones, un processus qui reste très peu connu.

La bourse a été décernée dans le cadre du programme Simons Collaboration on the Global Brain (SCGB) de la fondation Simons.

Le SCGB a notamment pour but de «soutenir les avancées dans le domaine des neurosciences systémiques et computationnelles afin d’élargir nos connaissances des processus internes du cerveau».

Le professeur Lajoie a déclaré :

«Cette bourse pilote du SCGB sera déterminante pour faire avancer cet ambitieux projet de recherche. Elle permettra de réaliser des expériences complexes et de soutenir des stagiaires en recherche à Seattle et à Montréal, ainsi que d’organiser des réunions de travail et de diffuser nos résultats. Grâce à cette bourse, ma collaboratrice et moi pourrons bénéficier des conseils d’un groupe de chercheurs de renommée internationale soutenus par la Fondation Simons – une ressource inestimable qui jouera un rôle central dans l’évolution et la portée de notre projet.»

Le projet de recherche est déjà bien avancé, puisque les travaux théoriques et l’analyse préliminaire des données sont en cours depuis plus d’un an grâce au soutien initial d’une bourse postdoctorale IVADO (l’Institut de valorisation des données) accordée au chercheur postdoctoral Alexandre Payeur, du groupe de recherche du professeur Lajoie à Mila. L’année dernière, les chercheurs principaux ont également reçu conjointement une bourse Google Research Faculty, qui a contribué à l’avancement du projet.

 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...

La Lufthansa s’appuie sur le logiciel « Virtual Aviation Training » de NMY pour former ses équipes de cabine

La pandémie a fortement impacté les compagnies aériennes. Depuis la levée des restrictions sanitaires, elles doivent affronter un autre problème : malgré une forte...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci