Intelligence artificielle FairFair, start-up biterroise, lève 400 000 euros pour sa plateforme intelligente multimétiers

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Hôtellerie & Plannings : La start-up de la French Tech Skello lève 40 millions d’euros pour améliorer sa solution d’automatisation des plannings

Skello, une des start-up de la French Tech, annonce avoir levé 40 millions d'euros auprès du fonds d'investissement Partech. Avec ce financement, la jeune...

La scale-up française Botify lève 55 millions de dollars pour améliorer son offre en adéquation avec la croissance du marché SEO

Botify, une start-up française spécialisée dans le référencement naturel (SEO) a annoncé avoir levé la somme de 55 millions de dollars auprès de InfraVia...

Le réseau d’innovation 1Kubator lève 9 millions d’euros pour accélérer son développement et sa présence en France

1Kubator, réseau d'innovation en France, annonce la levée de neuf millions d'euros en parallèle de son entrée dans le capital de Groupama. Avec ce...

French Tech Rise : une initiative du gouvernement pour soutenir le financement des start-up en région

Tandis que le programme French Tech Tremplin recevra dix millions d’euros d’investissements supplémentaires, le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications...

FairFair, start-up biterroise, lève 400 000 euros pour sa plateforme intelligente multimétiers

FairFair, marque commerciale du groupe QuiOuvre, a levé près de 400 000 euros de la part de Mines Alès Angels et MELIES Business Angels. Cet investissement devrait permettre à la start-up d’accélérer l’activité de son réseau des professionnels en dépannage d’urgence. La plateforme intelligente multimétiers souhaite, grâce à cette levée de fonds, devenir la référence nationale des services à l’habitat et développer ses solutions en Europe.

Une plateforme numérique pour les dépannages d’urgence grâce à l’intelligence artificielle

En 2015, Jérémy Simonin et Yves Gilet ont fondé QuiOuvre, un service de dépannage d’urgence de l’habitat. La marque s’intéresse par exemple sur la serrurerie, en mettant en relation des artisans et des entreprises avec des professionnels dont ils jugent les pratiques éthiques. Cinq ans plus tard, ils ont lancé FairFair, une plateforme numérique de mise en relation entre assurés et dépanneurs qualifiés, comme l’explique Yves Gilet, président de FairFair :

“Nous créons des communautés de dépanneurs éthiques accompagnées par l’innovation numérique. FairFair représente le fondement du monde du dépannage de demain qui s’inscrit en 3.0. Mais l’humain est primordial : nous répondons aux appels entrants, nous menons nos enquêtes de satisfaction client via des entretiens téléphoniques individuels.”

FairFair propose un hub de transformation de l’écosystème du dépannage multimétiers. Sa plateforme utilise l’IA pour répondre à toute heure du jour ou de la nuit, aux besoins des assurés qui auraient besoin de dépanneurs professionnels.

Une levée de fonds de 400 000 euros pour se développer à l’international

FairFair a obtenu un financement à hauteur de 400 000 euros de la part de Mines Alès Angels et MELIES Business Angels. Gilles Roche, président de MELIES Business Angels, explique les raisons de l’implication de son fonds d’investissement :

“FairFair nous a séduits à plus d’un titre. D’une part parce qu’elle réunit à la fois des talents de la haute technologie et des métiers du dépannage, cas de figure atypique pour une start-up. D’autre part, cette société en croissance rapide dispose d’un management de grande qualité. Nous comptons sur le dynamisme et le talent de toute l’équipe pour imposer FairFair en France puis à l’international.”

Jérôme André, président de Mines Alès Angels, ajoute :

FairFair s’appuie à la fois sur “une expertise numérique prouvée et une démarche qualité client ambitieuse. La dimension éthique professionnelle forte de FairFair dans la gestion de son réseau est un véritable enjeu dans les services à l’habitat.”

Grâce à ce financement, la start-up souhaite :

  • Fidéliser ses artisans, TPE et PME partenaires grâce à l’amélioration de la réactivité de paiement
  • Consolider sa masse salariale : la firme possède 15 collaborateurs.
  • Se développer à l’international, plus précisément dans les pays européens limitrophes à la France.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Bruxelles : Améliorer les services publics grâce à l’IA et FARI

FARI, institut bruxellois pour l'intelligence artificielle, mis en place l'an passé dans le cadre du plan de relance, a pour objectif de relier les...

L’IA axe majeur du nouveau plan de travail INPI-IPOS

Début janvier 2022, Pascal Faure, directeur général de l’INPI et Madame Rena Lee, son homologue de l’office de propriété intellectuelle à Singapour (IPOS) ont...

Robots tueurs : les Nations Unies peinent à poser un cadre juridique à l’emploi des armes létales autonomes

Dès 2013, les Systèmes d'Armes Létales Autonomes (SALA) ont fait l'objet de discussions lors de la Convention des Nations Unies portant sur les Armes...

XXII lance une charte éthique pour l’édition de logiciels d’IA

L'Intelligence Artificielle est en plein essor et les technologies qu'elle a permis de développer, en évolution constante. Les problèmes éthiques que peuvent poser leur...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci