Actualité EuroHPC inaugure Vega, le premier supercalculateur commun aux états membres de l'Union...

Pour approfondir le sujet

Synapse AI : Entretien avec Julian Lucchesi, directeur des partenariats du CenTech à Montréal

L'adoption de l'intelligence artificielle en entreprise nécessite bien souvent un accompagnement. Dans ce numéro 3 de Synapse AI, Mathieu Barreau rencontre Julian Lucchesi, Directeur...

Un modèle de deep learning pour repérer plus facilement les tumeurs métastasiques complexes

Nous vous présentions récemment un système mis au point par des scientifiques écossais permettant de repérer plus facilement les mésothéliomes, une forme rare de cancer....

Trois start-up, spécialisées data et intelligence artificielle, finalistes du LVMH Innovation Award

Dans le cadre de la cinquième édition du LVMH Innovation Award, 28 start-up ont été sélectionnées. Grâce à ce prix dédié à l'innovation, les...

Quelle fiabilité pour la reconnaissance vocale utilisée pour le diagnostic du COVID-19 ?

Savoir si des patients sont atteints du COVID-19 grâce à leur voix ? C'est le défi que se sont lancé plusieurs équipes de recherche....

EuroHPC inaugure Vega, le premier supercalculateur commun aux états membres de l’Union Européenne

Ce 20 avril 2021, l’entreprise commune européenne pour le calcul à haute performance (EuroHPC), la commission européenne et le gouvernement slovène ont inauguré le supercalculateur Vega, à Maribor, en Slovénie. Vega a été fourni par Atos et sera hébergé par l’Institut slovène des sciences de l’information (IZUM). Ce supercalculateur est le premier en Europe acquis grâce à des fonds de l’Union Européenne et de ses états membres, un investissement à hauteur de 17,2 millions d’euros.

L’inauguration d’un supercalculateur performant

Ce nouveau supercalculateur soutiendra le développement d’applications dans de nombreux domaines tels que l’apprentissage automatique, l’intelligence artificielle et l’analyse de données à haute performance. Il a une capacité de calcul équivalente à 6,9 pétaflops et pourra aider, à l’avenir, l’industrie européenne et les chercheurs des différents états membres à réaliser des avancées significatives en matière de bio-ingénierie

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l’ère du numérique, s’est exprimée quant au lancement de Vega et aux possibilités qu’il apportera dans le long terme :

“Nous célébrons aujourd’hui le lancement du supercalculateur Vega, le premier d’une longue série. Le calcul à haute performance permettra aux PME européennes d’être compétitives au sein de l’économie de haute technologie de demain. Mais surtout, en aidant l’intelligence artificielle à identifier des molécules qui serviront à l’élaboration de médicaments révolutionnaires et en permettant le suivi de maladies telles que la COVID, le calcul à haute performance européen pourra contribuer à sauver des vies.”

En mars dernier, le directeur de l’IZUM, le Dr Aleš Bošnjak, commentait l’arrivée de Vega au sein de son institut :

“Avec le démarrage de Vega, le plus grand supercalculateur de Slovénie, nous avons, dans le cadre de l’opération HPC RIVR (ndlr : un supercalculateur slovène) et avec un investissement propre substantiel, acquis la plus grande infrastructure de recherche de Slovénie. Le supercalculateur Vega permettra bientôt aux chercheurs slovènes et européens de coopérer à de grands projets de recherche internationaux et d’accélérer en outre l’utilisation des capacités de calcul intensif en Slovénie.”

Une première qui en appelle d’autres

Depuis 2017, l’entreprise commune EuroHPC mutualise des ressources européennes et nationales pour l’acquisition et le déploiement de supercalculateurs et de technologies performantes. EuroHPC souhaite déployer des supercalculateurs dans d’autres pays européens : hormis Vega à l’IZUM en Slovénie, d’autres centres sont prêts à les accueillir. Le Sofia Tech Park en Bulgarie, IT4Innovations National Supercomputing Center en Tchéquie, le CINECA en Italie, le LuxProvide au Luxembourg, le Minho Advanced Computing Centerau, au Portugal et le centre informatique pour la science, en Finlande sont en ce sens, les centres ciblés par EuroHPC.

De plus, une proposition de nouveau règlement relatif à l’entreprise commune EuroHPC a été présentée par la Commission en septembre 2020. Un potentiel investissement de 8 milliards d’euros supplémentaires serait débloqué afin de mettre au point la prochaine génération de supercalculateurs, y compris dans des technologies telles que les ordinateurs quantiques.

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Synapse AI : Entretien avec Julian Lucchesi, directeur des partenariats du CenTech à Montréal

L'adoption de l'intelligence artificielle en entreprise nécessite bien souvent un accompagnement. Dans ce numéro 3 de Synapse AI, Mathieu Barreau rencontre Julian Lucchesi, Directeur...

Un modèle de deep learning pour repérer plus facilement les tumeurs métastasiques complexes

Nous vous présentions récemment un système mis au point par des scientifiques écossais permettant de repérer plus facilement les mésothéliomes, une forme rare de cancer....

Trois start-up, spécialisées data et intelligence artificielle, finalistes du LVMH Innovation Award

Dans le cadre de la cinquième édition du LVMH Innovation Award, 28 start-up ont été sélectionnées. Grâce à ce prix dédié à l'innovation, les...

Quelle fiabilité pour la reconnaissance vocale utilisée pour le diagnostic du COVID-19 ?

Savoir si des patients sont atteints du COVID-19 grâce à leur voix ? C'est le défi que se sont lancé plusieurs équipes de recherche....