Prochain numéro du magazine ActuIA le 15 octobre
Actualité Les entreprises se tournent de plus en plus vers l'intelligence artificielle selon...

Pour approfondir le sujet

NetBooster et Artefact souhaitent créer la première agence internationale de conseil en stratégie digitale basée sur la data et l’intelligence artificielle

Leader indépendant des agences digitales, NetBooster, a annoncé se rapprocher de l'agence Artefact, spécialisée en innovation data. Les deux entités souhaiteraient en effet former...

Intelligence artificielle: Cédric Villani chargé de définir une nouvelle stratégie

Cédric Villani, député et médaillé Fields, a été chargé de "définir une stratégie sur les prochaines années" concernant l'intelligence artificielle. Il devra rendre ses...

Les entreprises se tournent de plus en plus vers l’intelligence artificielle selon le cabinet McKinsey

A l’occasion du salon Viva Technology, le cabinet McKinsey a dévoilé les résultats de sa dernière étude sur l’adoption de l’intelligence artificielle dans le monde par les entreprises.

Des investissements en constante progression

Les technologies de l’intelligence artificielle et leurs impacts sont en très forte progression. Selon l’étude McKinsey, en 2015, 15 acquisitions entre 20 et 30 millions ont été réalisées contre 42 en 2016.

Les Etats-Unis et le Canada sont en tête des investissements en intelligence artificielle (entre 15 et 23 milliards de dollars). Le continent asiatique est très bien positionné avec ses 8-12 milliards de dollars en investissement, devant l’Europe (3-4 milliards de dollars).

Le continent européen a donc encore beaucoup à faire pour offrir un écosystème attirant pour les start-up.

Un milieu en évolution

Les entreprises passent progressivement à l’intelligence artificielle. Les secteurs de la finance, des nouvelles technologies et de l’énergie ont actuellement une demande en IA plus importante.

20% des entreprises ont déjà adopté des systèmes intelligents tandis que que 40% sont en phase d’expérimentation. On considère que les 40% restants sont davantage dans une position attentiste.

Des craintes concernant les emplois

L’une des principales craintes du grand public concernant les nouvelles technologies concerne la perte de leur emploi. L’étude de McKinsey est rassurante sur ce point. Si 40% des tâches humaines sont en effet considérées comme automatisables, seuls 10% des emplois pourraient être menacés. Cela impliquerait une requalification, via des formations.

Jacques Bughuin, directeur de McKinsey Global Institute a expliqué à Viva Technology:

« L’IA n’est pas un jeu, c’est réel et c’est maintenant ».

Cette révolution technologique est en marche. Les entreprises doivent donc veiller dès maintenant à se moderniser et repenser au mieux leur développement.

Afin d’y parvenir, McKinsley recommande notamment la création d’un écosystème de données, de retours d’expérience créateurs de valeur, de techniques et d’outils ad hoc, l’intégration de workflows et d’une organisation ouverte et tournée vers l’avenir.

Stephane Nachez

Partager l'article

reciTAL, spécialiste du TAL, lève 3,5 M€ auprès de Breega

Paris, le 10 septembre 2020 - reciTAL, start-up IA spécialisée dans les solutions de Document Intelligence, effectue une première levée de fonds de 3,5 M€...

IA et Expérience client : Axys Consultants présente son offre Smart Customer Care Insight

Les centres de relation clients gèrent plusieurs millions d'appels par an et le téléphone reste le 1er moyen de contacter une entreprise (Enquête :...

Le magazine de l’IA nomme un comité scientifique

L'édition du 2ème numéro du magazine ActuIA qui paraîtra le 15 octobre a été l'occasion de constituer son comité scientifique. Composé de 9 femmes...

La vague VI du Concours Innovation – i-Nov ouvert aux PME et aux start-ups est lancée avec 8 thématiques

Financé par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), l’appel à projets « Concours d’innovation - i-Nov » a pour vocation de sélectionner des projets d’innovation...