Intelligence artificielle Atos et Inria collaborent pour le développement de solutions innovantes dans plusieurs...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

CEA et Atos axent leurs recherches sur l’intelligence artificielle pour les industries et le climat

Le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) a annoncé la signature d'un partenariat avec Atos. L'objectif principal de cet accord vise à mener conjointement des...

Berger-Levrault et Inria signent un partenariat stratégique pour développer des solutions innovantes

Berger-Levrault, société de la French Tech spécialisée dans l'édition de logiciels, et Inria, ont noué un partenariat stratégie. Les deux institutions ont signé un...

Atos et Graphcore annoncent leur partenariat pour concevoir des solutions de calcul haute performance

D'un côté, Atos, un spécialiste français de la transformation numérique, qui a présenté en début de mois sa nouvelle plateforme de computer vision, mais...

Atos et DreamQuark lancent une plateforme numérique destinée aux assureurs et aux banques

Après son acquisition de trois sociétés annoncée cette semaine afin de développer son portefeuille technologique dans plusieurs domaines, Atos a dévoilé une plateforme digitale...

Atos et Inria collaborent pour le développement de solutions innovantes dans plusieurs domaines

Après avoir annoncé l’acquisition de trois sociétés et lancé une plateforme numérique à destination des banques et des assureurs, Atos a signé un accord de partenariat avec Inria. Cette collaboration s’inscrit dans une volonté commune de rapprocher le tissu industriel du monde de la recherche, d’enrichir les travaux de recherche de cas d’usage concrets, afin de favoriser l’innovation. 

Un rapprochement pour favoriser l’innovation

Chacune des deux parties apportera son expertise quant au développement de nouvelles solutions innovantes répondant à six thématiques scientifiques et cherchera à tirer bénéfice de ce partenariat. Pour Atos, il s’agira d’intégrer à terme dans ses solutions les applications concrètes des résultats de recherche réalisés en commun. Inria de son côté accèdera à des problématiques de recherche essentielles car relevant de défis applicatifs importants pour l’avenir et d’enjeux industriels.

Elie Girard, directeur général d’Atos, a précisé :

“Je suis ravi de ce partenariat stratégique qui formalise notre relation fructueuse
avec Inria et l’inscrit dans la durée. Ce cadre permettra d’augmenter la visibilité des
travaux de recherche à travers notre organisation et de mieux disséminer les apports
de chaque projet. Il s’inscrit dans une stratégie plus large de développement de
partenariats institutionnels à travers le monde, qui vise à structurer et à approfondir
les relations d’Atos avec le monde de la recherche.”

Six thématiques scientifiques dont l’intelligence artificielle

Après réflexion, Inria et Atos ont identifié six thématiques scientifiques qui constitueront é leurs axes de recherche, de développement, d’expérimentation et d’expertise :

  • Décarbonation : éco-conception et éco-fonctionnement des datacenters,
    applications « vertes », solutions informatiques soutenant le développement durable (« IT for green »).
  • Calcul haute performance : dans un contexte d’accroissement de la complexité et
    de la diversité des technologies de calcul, les travaux viseront à améliorer l’exécution et la supervision des applications – en intégrant du machine learning – ainsi qu’à améliorer l’optimisation des communications, le tout dans un objectif de réduction de la consommation énergétique.
  • Climatologie : amélioration des systèmes numériques de prévision pour la
    climatologie, réduction des coûts de calcul associés et de l’empreinte énergétique des simulations numériques.
  • Calcul quantique : travaux de recherche sur les langages de programmation de
    haut niveau et les codes correcteurs d’erreurs pour le Large Scale Quantum
    Computing (LSQ).
  • Cybersécurité : développement des capacités en matière de cryptographie, et
    notamment la conception d’algorithmes post-quantiques résistants à certains types de cyber-attaques, la génération d’aléas, ou encore la sécurisation de systèmes en environnements contraints.
  • Intelligence artificielle : travaux sur l’apprentissage par renforcement
    (reinforcement learning), notamment pour consolider les capacités d’Atos en matière d’Intelligence Artificielle au service de la Défense, pour assister la conduite d’opérations sur le terrain.

Le président-directeur général d’Inria, Bruno Sportisse évoque ces thématiques tout en mentionnant la collaboration avec Atos :

“Cet accord ambitieux avec Atos va nous permettre de renforcer conjointement notre impact. Il s’inscrit dans la politique d’Inria dont l’objectif est de conclure des
partenariats stratégiques pour accélérer la construction d’un leadership scientifique,
technologique et industriel de la France, engagée dans la dynamique européenne, dans et par le numérique. En travaillant ensemble sur des domaines majeurs, tels que le numérique durable, le calcul quantique, le HPC ou l’IA, nous contribuerons à notre souveraineté technologique.”


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

La France et l’Allemagne débloquent 17,5 millions d’euros pour financer les cinq projets lauréats de leur APP commun

Dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, la Direction générale des Entreprises (DGE) organise, avec le soutien du Hub...

La start-up marseillaise Telaqua annonce une levée de fonds de 4 millions d’euros

Telaqua, startup marseillaise spécialisée dans la gestion des systèmes d’irrigation agricoles et viticoles, a annoncé le 11 mai dernier une levée de fonds de...

L’accélérateur de start-ups Future4care inaugure officiellement ses locaux et sa plateforme numérique

Le 10 juin 2021, Sanofi, Capgemini, Generali et Orange annonçaient la création de Future4care qui a pour ambition d’accélérer le développement de solutions européennes...

Hewlett Packard Enterprise annonce la construction de sa première usine dédiée au HPC et à l’IA en Europe

Hewlett Packard Enterprise (HPE) a annoncé, le 18 mai, la construction de sa première usine en Europe destinée à soutenir le développement de supercalculateurs...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci