« Apple GPT » : Apple fait discrètement ses premiers pas dans le domaine de l’IA générative

On se demandait quand Apple viendrait rivaliser avec Microsoft, Google, OpenAI ou Meta dans la course à l’IA générative. La société, qui ne pouvait ne pas s’y intéresser, vu le potentiel commercial de la technologie, aurait, selon Bloomberg, déployé un chatbot en interne, appelé « Apple GPT » ou « AJAX » par les collaborateurs. Apple n’a pas commenté la nouvelle.

Open AI a prévenu lors du lancement de ChatGPT en novembre dernier du danger d’entrer des données confidentielles. Si certaines entreprises ont tout de même encouragé leurs employés à l’utiliser, de nombreuses autres sont encore récalcitrantes à son adoption, de peur que leurs collaborateurs ne dévoilent des informations cruciales lorsqu’ils l’utilisent.

Apple, plutôt qu’être confronté à ce problème, a préféré anticiper et avait, en mai dernier, selon une note interne consultée par le Wall Street Journal, décidé de restreindre l’utilisation non seulement de ChatGPT mais d’autres outils d’IA, dont l’assistant de programmation GitHub Copilot.

Pour Tim Cook, son directeur, l’IA générative a un potentiel énorme mais certains problèmes restaient à régler. La démarche adoptée par Amazon qui demandait alors à ses ingénieurs d’utiliser ses propres outils d’IA plutôt que des outils externes a dû lui sembler le meilleur chemin à suivre.

En effet, Le média annonçait qu’Apple travaillait au développement d’un LLM, sous la direction de John Giannandrea, son Vice-Président senior de la stratégie d’apprentissage automatique et d’IA, recruté en 2018 après avoir dirigé les divisions de recherche et intelligence artificielle durant 8 ans chez Google.

Ce que vient de confirmer l’article de Mark Gurman dans Bloomberg.

Apple GPT

Selon les sources de Mark Gurman, Apple a construit « Ajax » un cadre pour créer des LLM. Celui-ci fonctionne sur Google Cloud et a été construit avec Google JAX (Just After Execution), un framework développé par Google pour accélérer les tâches de ML et deep learning, publié en 2022.

L’équipe de John Giannandrea co-dirigée par Craig Federighi, vice-président senior de l’ingénierie logicielle d’Apple, a utilisé AJAX pour développer des LLM sur lequel s’appuie le chatbot « Apple GPT ».

Celui-ci a les mêmes capacités que ChatGPT, Bard ou Bing AI mais est destiné à un usage interne. Les employés d’Apple n’y ont accès qu’après avoir reçu une approbation spéciale et ne peuvent en aucun cas l’utiliser pour développer des fonctionnalités destinées aux clients.

Bien que son déploiement ait été brièvement suspendu en raison de problèmes de sécurité liés à l’IA générative, ils seraient aujourd’hui de plus en plus nombreux à s’en servir pour le prototypage de produits, résumer des textes ou obtenir des réponses à leurs questions.

Selon les sources de Bloomberg, aucune stratégie n’a été mise en place par Apple qui se concentre sur la sécurité et la confidentialité d’Apple GPT avant de le rendre accessible au public mais une « annonce significative liée à l’IA » est prévue l’année prochaine.

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.

1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Netwave Suite - Product par Netwave

Grâce à sa technologie exclusive d’ia inductive, netwave suite est une plateforme de référence en matière de personnalisation temps réel en mode saas....

 
Partager l'article
Abonnez-vous à ActuIA, la revue professionnelle de l'intelligence artificielle Boutique ActuIA Découvrez la revue de référence sur l'intelligence artificielle
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.