Airbus envisage le rachat des activités BDS d’Atos

Mercredi dernier, l’ESN Atos a annoncé avoir reçu une proposition de rachat d’Airbus pour son activité BDS (Big Data & Security) pour un montant de 1,5 à 1,8 milliard d’euros. Toutefois, les négociations entre les deux parties sont pour l’instant au stade préliminaire et pourraient ne pas aboutir.

Afin de retrouver des marges de manœuvre financières en raison de difficultés liées à des crises de gouvernance successives, la direction d’Atos décidait en 2022 de scinder l’entreprise en deux branches distinctes : Tech Fondation, axée sur l’infogérance, et Eviden, regroupant les activités digital, cybersécurité, de cloud et de data.

Compte tenu des contraintes financières qui s’imposent toujours à la société, celle-ci s’est retrouvée face à un dilemme : rester attractive pour ses employés, ses clients, ses créanciers et ses actionnaires, tout en assurant le remboursement et le refinancement de ses dettes financières. Prenant en considération la trésorerie disponible à la fin de l’année 2023, elle a décidé la mise en œuvre d’un programme important de cession d’actifs, qu’elle a d’ailleurs débuté l’an passé.

En août 2023, l’ESN annonçait ainsi le projet de cession de ses activités historiques d’infogérance Tech Fondations à EP Equity Investment (EPEI), un fonds d’investissement détenu en grande partie par l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky, et sa restructuration autour de sa filiale Eviden. L’accord de cession prévoyait une participation minoritaire de 7,5% d’EPEI dans Eviden.

En novembre dernier, après que Onepoint soit monté au capital d’Atos à hauteur de de 9,9% et devienne son principal investisseur, l’ESN renégociait avec EPEI pour “modifier et simplifier certains termes de la cession envisagée”, qui n’a pas été finalisée à ce jour.

Les activités BDS d’Atos convoitées

Si, dans le contexte actuel, la société considère la cession de certaines de ses activités, en particulier dans le domaine du Big Data & Security, comme une étape stratégique, plusieurs sociétés s’étaient approchées d’elle fin 2022, pour en faire l’acquisition avant de se rétracter, notamment Thalès et Airbus

Dans son communiqué, Atos avoir reçu deux courriers indiquant des marques d’intérêt non-liantes concernant son activité BDS, l’un pour une partie du périmètre BDS et celui d’Airbus, lui proposant entre 1,5 et 1,8 milliard d’euros pour l’ensemble de l’activité. Une phase de due diligence a été ouverte avec Airbus afin que les 2 sociétés puissent évaluer le niveau de risque et d’opportunité de cette cession avant de s’engager dans la transaction.

Par ailleurs, la société n’exclut pas des cessions d’actifs complémentaires notamment si l’opération avec EPEI ne se réalise pas.

Des changements majeurs au sein du conseil d’administration

En réaction aux développements récents, quatre membres du conseil d’administration ont décidé de démissionner : Valérie Bernis, Aminata Niane, Vernon Sankey et René Proglio.

Ces départs ont ouvert la voie à de nouvelles nominations stratégiques. Françoise Mercadal-Delasalles et Jean-Jacques Morin, nommé président du Comité des comptes, apportent leurs compétences dans les domaines stratégiques de la finance et des grands projets de transformation. De son côté, Mandy Metten, DRH d’Atos, remplace l’administrateur salarié Veseal Asparuhov et a été nommée censeur du Conseil d’administration.

Des discussions avec l’actionnaire de référence, Onepoint, sont prévues pour discuter de ses demandes en matière de gouvernance.

Atos prévoit d’examiner au cours du premier trimestre 2024 si les mesures prises sont suffisantes pour assurer la couverture pérenne des échéances de financement et des besoins de trésorerie.

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.