Intelligence artificielle UE : 314 millions d'euros à des entreprises innovantes contre le coronavirus...

Pour approfondir le sujet

Focus sur le projet PLATOON H2020 pour numériser le secteur de l’énergie avec des technologies de rupture

Le projet PLATOON H2020 a été pensé pour apporter une plate-forme numérique et des outils d’analyse à l’industrie. Financé par l'Union européenne, il a...

Partenariat Metron et SK Gas pour un projet d’optimisation énergétique IA

La start-up française Metron et la société coréenne SK Gas ont annoncé cette semaine avoir conclu un partenariat stratégique. Ce projet portera sur un...

Recherche et Innovation : La Commission européenne propose le programme le plus ambitieux à ce jour

Le 7 juin dernier, la Commission européenne a dévoilé « Horizon Europe », son nouveau programme. Elle a proposé de le doter d'un budget...

Intelligence artificielle : L’Europe présente son projet pour l’investissement et l’encadrement de l’IA

De nombreux pays, dont la France, se dotent d'un plan d'action concernant l'intelligence artificielle. Enjeux économiques, éthiques mais également sociaux et juridiques sont au...

UE : 314 millions d’euros à des entreprises innovantes contre le coronavirus et pour soutenir la relance

La Commission européenne a précisé en ce début de semaine les investissements réalisés dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et pour la relance de l’économie. Ce sont ainsi près de 166 millions d’euros, par l’intermédiaire du projet pilote d’Accélérateur du Conseil européen de l’innovation (CEI), qui ont été octroyés à 36 entreprises en vue d’endiguer la pandémie de coronavirus. D’autre part, plus de 148 millions d’euros seront accordés à 36 autres entreprises appelées à contribuer au plan de relance pour l’Europe, ce qui portera le total des investissements d’Horizon 2020, le programme de l’UE pour la recherche et l’innovation, à 314 millions d’euros pour le cycle en cours.

Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, à la recherche, à la culture, à l’éducation et à la jeunesse, a déclaré:

“L’immense réservoir de talents et d’idées révolutionnaires que sont les entreprises européennes innovantes nous remplit d’espoir. Notre soutien accru au Conseil européen de l’innovation permettra de libérer leur potentiel afin que nous puissions mieux lutter contre le coronavirus et soutenir notre relance. Le CEI a réagi rapidement à la crise du coronavirus et mis en lumière la souplesse et l’impact des financements de l’UE.”

Les 36 entreprises sélectionnées qui contribueront à la lutte contre le coronavirus se consacreront à des projets précurseurs, tels que l’accroissement de la production de lingettes de biodécontamination, la mise au point de ventilateurs qui fournissent aux soignants de première ligne des données en temps réel sur la qualité de la ventilation prodiguée au patient, la mise en place d’une plateforme de collecte d’anticorps permettant de traiter les cas d’infection graves, et bien d’autres projets encore.

Par ailleurs, 139 entreprises engagées dans la lutte contre le coronavirus qui n’ont pas pu bénéficier d’un financement dans le cycle en cours en raison de limites budgétaires ont reçu le nouveau label d’excellence COVID-19, gage de la valeur de leurs innovations, afin de les aider à obtenir le soutien d’autres sources de financement.

36 autres entreprises prêtes à soutenir le plan de relance pour l’Europe travailleront dans une multitude de secteurs et sur de multiples projets, notamment la conception d’éoliennes plus résistantes et plus hautes constituées de modules en bois, capables de réduire considérablement les coûts de l’énergie éolienne, un système de production d’engrais organique, une solution fondée sur la technologie des chaînes de blocs pour garantir la durabilité des processus de recyclage appliqués par les fabricants.

De plus, 679 autres labels d’excellence ont été décernés à des propositions de grande qualité, qui remplissaient les critères pour être financées par le CEI mais n’ont pas pu l’être parce que le budget était limité.

Un nombre record de près de 4000 jeunes entreprises et petites et moyennes entreprises (PME) ont sollicité en mars un financement dans le cadre du projet pilote d’Accélérateur du CEI, dont plus de 1400 ont proposé des innovations utiles à la lutte contre l’épidémie de coronavirus. C’est pourquoi un montant supplémentaire de 150 millions d’euros a été récemment affecté à l’actuel cycle de financement, portant le total cumulé des fonds à plus de 314 millions d’euros. Les jeunes entreprises et les PME sélectionnées pour bénéficier d’une aide proviennent de 16 pays, dont 12 États membres de l’UE, le Royaume-Uni et 3 pays associés.

Sur les 314 millions d’euros accordés au titre du CEI, 174 millions d’euros prendront la forme de prises de participation. Depuis son lancement à la mi-2019, le projet pilote d’Accélérateur du CEI offre la possibilité de bénéficier de prises de participation directes, à hauteur de 15 millions d’euros, en plus d’une aide non remboursable, pouvant atteindre 2,5 millions d’euros. Plus de 10 000 jeunes entreprises et PME ont à ce jour introduit une demande de financement pour un montant total de plus de 26 milliards d’euros. Sur les 72 entreprises ayant bénéficié d’un financement aujourd’hui, 46 devraient bénéficier d’un apport de fonds propres.

Les investissements en fonds propres font l’objet d’un audit préalable minutieux et seront gérés par le futur Fonds du CEI, qui recherchera activement des co-investisseurs. Les entreprises soutenues par le CEI bénéficient également d’un large éventail de services d’accompagnement, de mentorat, de conseil et d’accélération des activités. Pour la première fois, ces services seront proposés aux entreprises détenant un label d’excellence COVID-19.

Le soutien du CEI aux idées novatrices permettant de combattre le coronavirus s’inscrit dans les efforts conjoints des États membres et de l’UE pour surmonter la crise. Le 4 mai, la Commission a organisé un événement d’appel aux dons pour la Réponse mondiale au coronavirus, dans le cadre duquel 9,8 milliards d’euros ont été levés jusqu’à présent.
À l’occasion de cet événement, la Commission s’est engagée à verser 1,4 milliard d’euros, dont 1 milliard d’euros provenant du programme Horizon 2020, destiné à assurer le développement collaboratif et le déploiement universel de tests de diagnostic, de traitements et de vaccins contre le coronavirus. À la fin du mois de mai, la Commission a annoncé la prochaine étape de la Réponse mondiale au coronavirus, à savoir le lancement d’une nouvelle campagne avec l’organisation internationale de défense des citoyens Global Citizen, “Objectif mondial : Unis pour notre avenir”, qui aboutira à un sommet mondial des donateurs le 27 juin.

En outre, la Commission a récemment présenté sa proposition relative à un important plan de relance pour l’Europe. Pour faire en sorte que la reprise soit durable, homogène, inclusive et équitable pour tous les États membres, la Commission propose de créer un nouvel instrument pour la relance, Next Generation EU, qui s’inscrit dans un budget à long terme puissant, moderne et révisé pour l’Union. Dans le cadre de l’instrument de relance Next Generation EU, une augmentation de 13,5 milliards d’euros de la dotation du programme Horizon Europe est proposée pour apporter un soutien européen aux activités de recherche et d’innovation dans les domaines de la santé et du climat, notamment aux innovations décisives émanant de jeunes entreprises et de PME.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thomas Calvi

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...