Intelligence artificielle Trois start-up françaises sélectionnées parmi les vingt finalistes de l'EIT Digital Challenge...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Etude de cas : comment la Deeptech Customs Bridge exploite le cloud

Depuis 2015, le programme start-up d'OVHcloud accompagne les jeunes structures (start-up et scale-up depuis 2020) de la même manière qu'un accélérateur de start-up. Accompagnements...

Les trophées de l’innovation du Big Data et AI Paris 2021 récompensent trois projets

Ces mardi 28 et mercredi 29 septembre se déroulaient la dixième édition du Big Data & AI Paris, deux journées dédiées à l'IA et...

Le réseau d’innovation 1Kubator lève 9 millions d’euros pour accélérer son développement et sa présence en France

1Kubator, réseau d'innovation en France, annonce la levée de neuf millions d'euros en parallèle de son entrée dans le capital de Groupama. Avec ce...

Appel à candidatures pour la septième édition du programme d’accélération de HPE France

Hewlett Packard Enterprise (HPE) a officiellement lancé en ce mois d'avril la septième édition de son programme d'accélération de start-up. L'appel à candidatures est...

Trois start-up françaises sélectionnées parmi les vingt finalistes de l’EIT Digital Challenge 2021

Dans le cadre de la huitième édition du EIT Digital Challenge qui se concentre sur les entreprises deep tech, vingt start-up ont été choisies pour participer à la finale du concours. L’ensemble de ces entreprises couvrent une grande variété de sujets et propose des services ou des produits innovants exploitant des technologies sophistiquées. Parmi ces jeunes pousses originaires de dix pays européens, trois d’entre elles sont françaises : Cibiltech, Connecting Food et Flowlity. 

Un concours dans le but d’accompagner les lauréats dans le développement de leur start-up

Depuis huit ans, l’EIT Digital Challenge s’intéresse aux entreprises deep tech et leur propose de participer à un concours leur permettant de remporter le grand prix : une année entière de soutien et d’accompagnement par l’accélérateur numérique d’EIT Digital d’une valeur de 50 000 euros, pour les trois entreprises récompensées, ainsi qu’un financement de 100 000 euros pour le grand gagnant du premier prix.

Pour cette édition 2021, les finalistes ont été sélectionnés parmi 409 candidats provenant de 10 pays européens différents. Chacune de ces entreprises a, en moyenne, atteint un chiffre d’affaires d’un million d’euros, réussi à lever près de 4 millions d’euros et emploie 27 personnes. À noter que 45% des start-up finalistes ont été créés ou sont dirigées par des femmes.

Les gagnants seront désignés lors d’un événement final organisé en ligne le 21 septembre prochain, au cours duquel les finalistes s’exprimeront devant un jury d’experts. Trois start-up françaises ont été sélectionnées afin de défendre les couleurs de l’innovation française : Cibiltech, Connecting Food et Flowlity.

La liste des vingt start-up sélectionnées pour la finale de l’EIT Digital Challenge 2021

Retrouvez-ci dessous la liste exhaustive des start-up qui auront la chance de présenter leur service et/ou leur produit devant le jury de l’EIT Digital Challenge 2021 :

  • 2021.AI (Danemark) – Offre l’excellence règlementaire pour l’IA, avec une solution complète pour la gouvernance, la gestion des risques et de la conformité (GRC) de l’intelligence artificielle.
  • Axial 3D (Royaume-Uni) – Simplifie la chirurgie spécialisée et propose des visualisations médicales 3D automatisées et riches en données de la chirurgie.
  • Bdeo Technologies (Espagne) – Transforme le flux de souscription et de réclamation d’assurance traditionnelle en numérisant et en automatisant le processus grâce à l’intelligence artificielle.
  • BrainCreators (Pays-Bas) – Transforme les inspections visuelles manuelles en solutions clés en main automatisées à grande échelle.
  • CARDO AI (Italie) – Aide les investisseurs institutionnels à gérer les crédits privés grâce à une technologie basée sur l’IA.
  • Chargetrip (Pays-Bas) – Facilite la conduite et la recharge de tout véhicule électrique pour les particuliers et les flottes grâce à une plateforme SaaS basée sur l’API smart EV Routing.
  • Cibiltech (France) – Développe des technologies digitales de médecine prédictive pour les transplantations afin d’améliorer la qualité de vie des patients.
  • COMPREDICT (Allemagne) – Génère de l’information sur la fiabilité des véhicules et l’utilisation de la flotte grâce à des capteurs virtuels basés sur l’IA à destination de véhicules de 2 à 18 roues.
  • Connecting Food (France) – Rend les systèmes alimentaires plus transparents grâce à la technologie blockchain.
  • Cubbit (Italie) – Transforme les ressources périphériques des réseaux (edge computing) sous-utilisées en service cloud BtoB nouvelle génération : cryptage Zero Trust, deux fois plus rentable et dix fois plus écologique.
  • CYSEC (Suisse) – Sécurise les environnements informatiques garantissant l’intégrité et la confidentialité des données cloud ou edge.
  • Flowlity (France) – Aide les organisations et leurs écosystèmes à réduire les incertitudes, le gaspillage et à favoriser la croissance.
  • Insert Coin (Suède) – Offre une API basée sur le cloud pour gamifier tout produit numérique et augmenter la rétention, l’engagement, la motivation et la fidélité des utilisateurs.
  • Nais (Pologne) – Améliore le lieu de travail grâce à un évaluation intelligente et à la collecte de données.
  • Nect (Allemagne) – Développe une solution hautement convertible de vérification d’identité, utilisable à distance utilisant Robo-Ident, une technologie alimentée par l’IA et en attente de brevet.
  • Neurocast (Pays-Bas) – Déploie une solution de surveillance passive des patients qui permet d’améliorer les soins médicaux.
  • Park Here (Allemagne) – Fournit une plateforme permettant d’exploiter plus efficacement les espaces de stationnement et de les connecter à des services de mobilité afin d’accélérer et d’optimiser une mobilité fluide dans les villes.
  • Psious (Espagne) – Met à disposition des professionnels de la santé mentale une plateforme de thérapie en réalité virtuelle
  • SmartMile (Pays-Bas) – Construit un réseau mondial de machines à colis pour optimiser le dernier kilomètre et rendre la livraison durable.
  • Vuframe (Allemagne) – Permet aux employés et aux clients de visualiser leurs produits de manière numérique et intelligente sur n’importe quel appareil grâce à une plateforme 3D sans code.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Laurent Félix devient Directeur Général France d’Ekimetrics

Ekimetrics, spécialiste européen en data science et intelligence artificielle au service des entreprises, a annoncé cette semaine la nomination de Laurent Félix au poste...

Forum de l’évaluation de l’intelligence artificielle : Créer la confiance et valider les performances, ou comment définir un environnement favorable au développement de...

Le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) organise le premier forum d'évaluation de l'intelligence artificielle (IA). Cet événement sera l'occasion d'échanger autour du développement de...

Zoom sur l’automatisation des rapports COVID-19 de Santé Publique France par Dynacentrix

L'agence Santé publique France, en charge de la surveillance épidémiologique du covid-19, pilote le système national de veille et d’alerte et de surveillance sanitaire...

Retour sur le lancement de MAESTRIA, plateforme numérique de diagnostic intégratif de la cardiomyopathie auriculaire

Le projet de recherche MAESTRIA (Machine Learning and Artificial Intelligence for Early Detection of Stroke and Atrial Fibrillation) a été officiellement lancé fin septembre....