Tesla officialise l’utilisation de Hardware 3, sa puce IA spécialement pensée pour la conduite autonome

Beaucoup l’attendaient depuis décembre dernier et l’annonce a finalement eu lieu lors de la présentation des résultats financiers trimestriels de Tesla. Le groupe est en train de finaliser sa puce maison pour l’Autopilot de ses véhicules. Une solution d’intelligence artificielle baptisée Hardware 3 (ou HW 3) qui devrait permettre au constructeur d’aller davantage vers des voitures avec conduite autonome totale.

Cette puce développée en interne devrait être disponible en 2019. Elle remplacera les actuelles HW 2 et HW 2.5 basées sur la technologie Nvidia actuellement utilisées par la marque, et sera installée dans les modèles S, X et 3. Hardware 3 pourra effectuer tous les calculs nécessaires pour augmenter le niveau d’autonomie des véhicules. Cela permettra ainsi à Tesla de moins dépendre de tiers et surtout d’améliorer l’efficacité de son écosystème dans le sens où software et hardware seront adaptés l’un à l’autre avec précision.

Elon Musk a indiqué qu’il s’agit d’un véritable bond en avant technologique rendu possible grâce à l’intelligence artificielle. Le logiciel d’analyse utilisé par le constructeur à l’heure actuelle, la plateforme Drive PX2 de Nvidia, peut mesurer 200 images par seconde tandis que cette nouvelle puce maison sera capable d’en traiter 2000. Une puissance multipliée par 10 qui devrait permettre à l’Autopilot Tesla de se perfectionner. Comme l’a indiqué Elon Musk, cette nouvelle puce a été fabriquée à partir de zéro et pensée pour fonctionner comme un “accélérateur de réseau de neurones”.

Pete Bannon a de son côté confirmé qu’après deux ans de développement les tests avec HW 3 avaient enfin pu commencer. La puce devrait donc se trouver dans les véhicules actuellement en test sur les routes américaines. Il semble que les propriétaires de véhicules Tesla dotés d’une puce HW 2 pourront passer à une HW 3 gratuitement. À noter également la nouvelle mise à jour logicielle V9.0 qui sera prête pour cet automne et devrait faciliter le traitement des données pour l’AutoPilot.

Vous pensez avoir trouvé une inexactitude dans cet article ? Contactez-nous

Si vous avez apprécié cet article, merci de le partager
PARTAGER