Intelligence artificielle Tesla officialise l'utilisation de Hardware 3, sa puce IA spécialement pensée pour...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Volkswagen veut développer une puce informatique pour les voitures autonomes

Afin de faire face à la concurrence de Tesla, le constructeur automobile allemand Volkswagen a annoncé la construction d'une puce informatique pour les voitures...

Retour sur la puce d’entrainement d’intelligence artificielle Tesla Dojo D1 présentée lors du Tesla AI Day

Après avoir présenté son prochain robot humanoïde lors du Tesla AI Day, la firme d'Elon Musk a annoncé la future conception de Tesla Dojo...

IA, voiture autonome, robotique, IoT et 5G : Samsung annonce un plan d’investissement de 161 milliards de dollars

Ce mercredi 8 août, Samsung a annoncé un important plan d'investissement pour favoriser la création et le développement d'un écosystème d'innovation. Le géant sud-coréen...

Elon Musk annonce la date officielle du Tesla AI Day, évènement dédié à l’IA et au recrutement

C'est dans un tweet que le directeur général de Tesla et PDG de SpaceX, Elon Musk, a annoncé la date du Tesla AI Day....

Tesla officialise l’utilisation de Hardware 3, sa puce IA spécialement pensée pour la conduite autonome

Beaucoup l’attendaient depuis décembre dernier et l’annonce a finalement eu lieu lors de la présentation des résultats financiers trimestriels de Tesla. Le groupe est en train de finaliser sa puce maison pour l’Autopilot de ses véhicules. Une solution d’intelligence artificielle baptisée Hardware 3 (ou HW 3) qui devrait permettre au constructeur d’aller davantage vers des voitures avec conduite autonome totale.

Cette puce développée en interne devrait être disponible en 2019. Elle remplacera les actuelles HW 2 et HW 2.5 basées sur la technologie Nvidia actuellement utilisées par la marque, et sera installée dans les modèles S, X et 3. Hardware 3 pourra effectuer tous les calculs nécessaires pour augmenter le niveau d’autonomie des véhicules. Cela permettra ainsi à Tesla de moins dépendre de tiers et surtout d’améliorer l’efficacité de son écosystème dans le sens où software et hardware seront adaptés l’un à l’autre avec précision.

Elon Musk a indiqué qu’il s’agit d’un véritable bond en avant technologique rendu possible grâce à l’intelligence artificielle. Le logiciel d’analyse utilisé par le constructeur à l’heure actuelle, la plateforme Drive PX2 de Nvidia, peut mesurer 200 images par seconde tandis que cette nouvelle puce maison sera capable d’en traiter 2000. Une puissance multipliée par 10 qui devrait permettre à l’Autopilot Tesla de se perfectionner. Comme l’a indiqué Elon Musk, cette nouvelle puce a été fabriquée à partir de zéro et pensée pour fonctionner comme un “accélérateur de réseau de neurones”.

Pete Bannon a de son côté confirmé qu’après deux ans de développement les tests avec HW 3 avaient enfin pu commencer. La puce devrait donc se trouver dans les véhicules actuellement en test sur les routes américaines. Il semble que les propriétaires de véhicules Tesla dotés d’une puce HW 2 pourront passer à une HW 3 gratuitement. À noter également la nouvelle mise à jour logicielle V9.0 qui sera prête pour cet automne et devrait faciliter le traitement des données pour l’AutoPilot.

 
Thomas Calvi

Partager l'article

META AI dévoile BlenderBot 3, un projet de recherche sur l’IA conversationnelle

Après avoir présenté BlenderBot en 2020, la mouture BlenderBot 2.0 en 2021, META a dévoilé BlenderBot 3 le 5 août dernier. Comme pour ses...

Reconnaissance faciale : la plateforme « From Numbers to Name » aide à identifier les victimes de l’Holocauste

Le deep learning est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines, il l'est de plus en plus dans celui de l'histoire. Daniel Patt, un ingénieur...

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci