Intelligence artificielle Supply Chain : Une étude Ivalua permet de mesurer l'impact de la...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

ForePaaS et le MRI signent un partenariat visant à développer des solutions cloud-native d’IA et d’analyse big data

Afin d'accélérer la recherche de solutions IA et analytiques cloud-native au Japon, la société française ForePaaS et le Mitsubishi Research Institute (MRI) ont annoncé...

Lanfrica, le TAL appliqué aux langues africaines – Entretien avec Bonaventure Dossou et Chris Emezue

Faire tomber la barrière des langues grâce aux données et à l'IA et renforcer l'accès à l'information dans les langues aux ressources limitées, deux...

L’Union européenne accuse un retard conséquent en matière d’intelligence artificielle et de blockchain

Le 1er juin dernier, la Banque européenne d'investissement (BEI) a publié un rapport détaillé autour de l'intelligence artificielle et de la blockchain. Le document...

Espagne : le gouvernement investit 450 millions d’euros dans son programme national de formation à la cybersécurité

Les cyberattaques n'ont pas épargné l'Espagne. Exemple, en mars dernier avec SEPE, le Service public de l'emploi espagnol, qui a été victime d'une attaque...

Supply Chain : Une étude Ivalua permet de mesurer l’impact de la pandémie sur la digitalisation

Ivalua est un fournisseur de solutions de gestion des dépenses basées sur le Cloud. La société accompagne les entreprises dans la gestion des différentes catégories de dépenses, les fournisseurs dans l’objectif d’augmenter leur rentabilité tout en réduisant les risques et améliorant la productivité. Pour analyser le possible impact de la pandémie sur la transformation numérique des sociétés, Ivalua a lancé une étude et révèle que la crise a permis d’accélérer leur transformation digitale.

Ivalua a confié cette étude à Infopro Digital qui a interrogé 207 décideurs de l’industrie. Ces derniers indiquent que la maintenance prédictive (43%), l’intelligence artificielle (39%), l’automatisation de process (37%) et la supply chain intégrée (27%) sont les technologies nécessaires à l’entreprise de demain.

À ce jour, l’automatisation de process est mise en place à 43%, devançant les solutions dédiées à l’e-commerce (35%) et la digitalisation des process du service achat (33%).

La pandémie a mis en évidence les risques et les besoins d’outils digitaux pour les prévenir, notamment en approvisionnement ce qui explique le succès de la maintenance prédictive (solution la plus envisagée pour 39% des décideurs). L’IA et la supply chain, quant à elles, bien que reconnues comme nécessaires, sont en retard.

La crise sanitaire a donc eu un réel impact sur la digitalisation des entreprises de l’industrie puisque 70% des décideurs affirment que la transformation digitale de leur entreprise a été accélérée. Il y a pourtant des différences suivant la taille des sociétés, plus elle est importante, plus elle est équipée en outils digitaux (28%) contre (19%)

Même si l’amélioration en équipement digital des entreprises est réelle, elle connaît plusieurs freins :

  • Difficultés organisationnelles pour 66% à la mise en place de ces changements.
  • Problèmes de confiance de la part du personnel concernant les données.
  • Difficultés liées aux données pour 40% des entreprises, en particulier pour leur collecte et leur exploitation, et principalement au sein des grandes entreprises qui en ont beaucoup à traiter.
  • Manque de moyens financiers, surtout pour les TPE/PME.
  • Difficultés à justifier le retour sur investissement.

L’augmentation de la digitalisation pour la gestion de la supply chain de l’entreprise a augmenté depuis la crise sanitaire selon un tiers des personnes questionnées. Le résultat ne semble néanmoins pas être celui escompté puisque très peu des dirigeants interrogés se disent satisfaits des outils digitaux dont ils disposent. C’est particulièrement le cas pour les outils de production et de planification (40%), de gestion des fournisseurs (36%), collaboratifs internes/externes (34%), d’analyse des données (34%) et de Business Intelligence Reporting (26%).

Cette étude révèle donc un manque et un besoin d’outils digitaux permettant de gérer les problématiques d’approvisionnement dans les entreprises concernées. La faible offre de fournisseurs a été révélée par le rapport, surtout pour les petites entreprises. C’est un problème important pour le process d’approvisionnement selon 38% des répondants. Il y a également le manque d’agilité de l’entreprise qui est cité par 34% d’entre eux, causé par des compétences ou des ressources internes insuffisantes en interne.

Certains ont évoqué la délocalisation des activités de leur entreprise, le manque d’outils de gestion d’achat, de logistique, etc. Pour d’autres, il y a des problèmes de relation entre la direction achats et celle de supply chain ou encore avec les fournisseurs. Cette pandémie pourrait donc bien avoir booster et continuer de booster la digitalisation de la supply chain des entreprises.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci