Intelligence artificielle Robotique : les chirurgiens orthopédistes des HCL sont assistés par le bras...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Tesla Bot, le projet de robot humanoïde présenté par Elon Musk exploite la technologie des véhicules autonomes

Comme évoqué par Elon Musk au début du mois d'août, le 19 août 2021 était un jour important pour la marque Tesla qui a...

Intelligence artificielle en santé : visionnez la table ronde de la Mutualité française Auvergne-Rhône-Alpes

Le 2 juillet, la Mutualité française Auvergne-Rhône-Alpes et l’Espace de Réflexion éthique Régional Auvergne-Rhône-Alpes organiseront une table ronde autour de l'intelligence artificielle. Cet événement,...

La startup montpelliéraine Quantum Surgical spécialisée en robotique médicale lève 40 millions d’euros

Quantum Surgical, basée à Montpellier, conçoit des robots médicaux spécialisés dans le traitement mini-invasif du cancer dont Epione, développé pour les cas de cancer...

Trophées de la HealthTech 2021 : France Biotech dévoile les entreprises récompensées

France Biotech, association des entrepreneurs de l'innovation en santé, a dévoilé lors de la cérémonie des trophées de la HealthTech 2021, organisée au...

Robotique : les chirurgiens orthopédistes des HCL sont assistés par le bras robotisé de Mako®

Les Hospices Civils de Lyon sont experts dans la chirurgie du genou et de la hanche, ils posent plus de 3 000 prothèses chaque année. Pour optimiser et sécuriser ces interventions, les services de chirurgie orthopédique des Hospices Civils de Lyon bénéficient d’une innovation technologique supplémentaire avec l’arrivée du robot chirurgical Mako® de la société Stryker. Ce système de chirurgie assistée a permis, chaque mois, la mise en place de dizaines de prothèses de genou et de hanche. L’acquisition du robot Mako® s’inscrit dans la politique du CHU visant à faire de la chirurgie robotisée un axe d’excellence, et ainsi permettre aux services de chirurgie orthopédique des HCL de conserver leur leadership. 

Depuis les années 1990, les systèmes robotiques ne cessent de progresser. Ils améliorent la précision du geste chirurgical et sa reproductibilité. Les interventions sont moins invasives, moins traumatisantes, préservant la musculature autour des articulations. En février dernier, les HCL ont réceptionné un système de dernière génération. L’utilisation de ce système robotisé sera partagée entre les services de chirurgie orthopédique des hôpitaux de la Croix-Rousse et de Lyon Sud.

Mako®, un assistant performant grâce à la robotique de dernière génération

Quel que soit la marque, le matériau et le modèle de prothèse articulaire choisis par un chirurgien, la qualité de la pose est primordiale. Une étude 3D réalisée à partir de coupes scanner, une navigation opératoire, des guides de coupes sur mesure améliorent l’intervention mais il subsistait une imprécision que le robot Mako® est venu corriger.

Mako® est un robot semi-actif initialement développé pour l’implantation des prothèses partielles de genou. Il est aujourd’hui aussi utilisé pour les prothèses totales de hanche et de genou. Il offre de nouvelles approches personnalisées et permet une avancée technique considérable au bénéfice des patients et des professionnels de santé.

Dans la pratique, à partir du scanner du patient, le logiciel associé au système robotique crée un modèle anatomique en 3D et sa modélisation après implantation virtuelle des composants prothétiques sous contrôle permanent d’un système de navigation et du chirurgien. Celui-ci peut donc visualiser l’anatomie de son patient, choisir la meilleure stratégie chirurgicale et ensuite diriger le robot durant l’opération. Chaque intervention est ainsi personnalisée.

Le Dr Anthony Viste, chef de service adjoint en chirurgie orthopédique à l’hôpital Lyon Sud, explique :

Le robot va suivre, à la lettre, les indications du chirurgien et ainsi rendre le geste plus précis afin d’améliorer la survie des implants prothétiques et la satisfaction du patient”

Déroulement de l’intervention

Le chirurgien garde le contrôle de chacun des gestes et effectue lui-même l’opération. La première étape de l’intervention consiste à ajuster la planification en 3D réalisée grâce à des capteurs qui prennent en considération les ligaments et l’amplitude de mouvement du patient permettant ainsi d’ajuster la précision du geste. Une fois les adaptations faites, le robot réalise les coupes osseuses guidé par le chirurgien et selon le modèle 3D personnalisé du patient.
Le système robotique ultra précis réduit les risques et optimise le geste chirurgical, puisque le bras du robot, tenu par le chirurgien, empêche d’aller au-delà du périmètre défini : tous les éléments entourant l’os sont protégés. La taille des implants et les résections osseuses peuvent être adaptées durant l’intervention grâce au système de navigation.

Une prise en charge des cas les plus complexes et une meilleure récupération post-opératoire

Grâce à la précision qu’apporte le robot Mako®, cette chirurgie est moins traumatisante pour le patient et moins douloureuse. La récupération du patient après sa chirurgie est plus rapide ce qui permet de réduire la durée d’hospitalisation et d’assurer des prises en charge en ambulatoire.

Cette technologie permet par ailleurs d’améliorer la prise en charge chirurgicale des cas les plus complexes, présentant des anomalies congénitales ou de fortes déformations, « tout en remplissant une fonction éducative essentielle dans un CHU, lieu de recherche et d’enseignement », conclut le Pr Lustig, chef de service en chirurgie orthopédique et médecine du sport à l’hôpital de la Croix-Rousse.

L’intérêt de la robotique se prolonge par le recueil de données factuelles. Digérées par l’intelligence artificielle, elles font avancer la recherche. « Nous allons pouvoir, par exemple, comparer l’efficacité des prothèses avec ou sans ciment », détaillent les spécialistes.

Les Hospices Civils de Lyon, 2ème CHU de France, considèrent que l’innovation est un facteur clé de qualité, de motivation et d’attractivité et développent un ambitieux dispositif de soutien à l’innovation en santé, sous toutes ses formes, avec notamment la création d’une direction dédiée pour accélérer le repérage et la mise en œuvre des projets innovants, et un appel à projet interne doté de 2,5M€ annuel.

L’acquisition du robot Mako® s’inscrit pleinement dans cette stratégie ambitieuse de développement de l’innovation aux HCL, et plus spécifiquement d’innovation en matière de chirurgie robotique, qui constitue un axe structurant et particulièrement mobilisateur pour toute la communauté hospitalière et pour les patients.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Elections Tracker par Magic LEMP

Magic lemp, dans le cadre de sa filiale commune pluralisme avec lexbase, a lancé en amont des dernières élections présidentielles françaises le site e...

 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

Évènement : le forum NAIA.R sur l’intelligence artificielle et la robotique se tiendra le 13 octobre

NAIA.R, le forum Néo-Aquitain sur l’intelligence artificielle et la robotique, donne rendez-vous aux scientifiques et professionnels du secteur le 13 octobre 2022, à la...

IA et mobilité : les capsules d’Urbanloop seront testées lors des JO 2024

Tandis que de nombreux pays, dont la France, travaillent au train du futur circulant dans un tube à basse pression, l'hyperloop, selon le concept...

Lowe’s s’associe à NVIDIA et Magic Leap pour créer un jumeau numérique interactif de ses magasins

Lowe’s, une chaîne de magasins dédiés à la rénovation résidentielle aux Etats-Unis et au Canada, a dévoilé lors de la GTC de NVIDIA, le...

Nouvelle-Zélande : l’intelligence artificielle vient au secours des dauphins de Māui

Il existe plus de 30 espèces de dauphins dans le monde, le dauphin Māui, qui vit au large de la côte ouest de l'île...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci