Quelle est la place de l’intelligence artificielle dans les pratiques d’audits financiers ?

Quelle est la place de l'intelligence artificielle dans les pratiques d'audits financiers ?

Un audit financier permet de de faire un constat et un bilan détaillé des comptes financiers d’une entreprise, les plus grandes ont d’ailleurs l’obligation d’en faire un chaque année. L’IA, avec sa grande puissance de calcul, peut se révéler un outil très utile pour le métier d’auditeur. Le Master CARF (Contrôle Audit et Reporting Financier) de l’Université Paris Dauphine-PSL et l’équipe Business Risk Services de Grant Thornton se sont associés pour mener l’étude sur « La place de l’intelligence artificielle dans les pratiques d’audit. »

Les entreprises doivent faire face à des exigences de conformité de plus en plus fortes, les missions des auditeurs sont de plus en plus diversifiées, qu’ils soient internes ou externes.

L’enquête

L’ enquête a été menée au cours de l’année passée : 120 auditeurs internes et externes ont répondu à l’enquête, dont 2/3 d’internes :

  • Près de 90 % d’entre eux exercent dans des grandes ou très grandes entreprises (53 %);
  • La moitié des entreprises sont cotées;
  • Les principaux secteurs d’activité représentés sont l’Industrie, la Banque et les Services.

La grande majorité de ces 120 auditeurs avait plus de 3 ans d’ancienneté dans la fonction et la majorité des 120 était issue des Masters en gestion et en audit (CCA ou autres), suivis des écoles de commerce (BAC + 5).

Une utilisation de l’IA répandue mais somme toute classique

Les outils d’IA les plus répandus sont les suivants :

  • Les outils de visualisation des données : les 2/3 des répondants utilisent des outils
    de Data Visualisation, 49% d’entre eux le font fréquemment;
  • Les outils d’analyse de données « embarquant » des contrôles génériques pré-paramétrés par l’éditeur: la moitié des répondants utilisent déjà ces outils;
  • Les outils d’analyse de données permettant de paramétrer des contrôles et développer vos scripts: presque la moitié des répondants paramètrent.

Seules 5% des entreprises utilisent des drones, souvent pour des inventaires, 16% des robots et 40% le machine learning.

Synthèse de l’utilisation des outils d’IA pour les pratiques de l’audit

Près de 60 % des auditeurs ont donc déclaré utiliser au moins l’un des outils basé sur l’IA tandis que 13 % n’en ont jamais utilisé. Les plus simples sont les plus utilisés : si 50 % utilisent des outils d’analyse de données, 3 % seulement utilisent des robots de manière régulière, 11 % des technologies de machine learning et 13% des outils de reconnaissance visuelle.

Ces outils d’IA sont principalement utilisés pour :

  •  Le contrôle du Fichier des Écritures Comptables;
  •  Le rapprochement de données;
  •  La recherche d’anomalies ou d’atypies;
  • L’échantillonnage.

Les principaux freins au développement et à l’utilisation des outils liés à l’IA dans l’audit

Pour 63 % des répondants, les principaux freins sont d’ordre financier et technique.

Les freins d’ordre technique sont importants :

  • 73 % des répondants pensent que l’utilisation de ces outils nécessite un investissement
    en temps important afin de bien comprendre l’architecture des données de l’entreprise et le fonctionnement des processus informatisés;
  • 66 % que le manque de compétence en SI des auditeurs est un frein;
  • 65 % que le manque de connaissance des auditeurs sur les possibilités offertes par la data est un frein;
  • 69 % que l’accès aux données est problématique.

Des audits plus efficaces

Questionnés sur les opportunités apportées par l’IA, 84% ont estimé qu’elle apportait une augmentation de la fiabilité des travaux et des conclusions, notamment :

  • L’amélioration de l’efficacité des tests pour 94 % des auditeurs;
  • L’optimisation de l’échantillonnage des tests pour 91 %;
  • Pour la couverture des risques pour 89 %;
  • Pour la pertinence du plan d’audit et de l’identification des risques pour 79 %;
  • Les outils d’IA facilitent l’audit et permettent d’augmenter le périmètre des travaux pouvant être réalisés à distance pour 65 %;
  • Ils permettent le développement de l’audit en continu pour 78 %.

Concernant la rédaction des rapports d’audit, seuls les auditeurs externes semblent y voir une opportunité.

L’auditeur de demain ne sera pas un robot

Les répondants à l’enquête pensent que leur métier ne sera pas bouleversé par le développement de l’IA. Pour 89% d’entre eux, l’auditeur de demain devra avoir une sérieuse culture de l’analyse des données et 96% sont certains que ce ne sera pas un robot!

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.

1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Netwave Suite - Product par Netwave

Grâce à sa technologie exclusive d’ia inductive, netwave suite est une plateforme de référence en matière de personnalisation temps réel en mode saas....

 
Partager l'article
Abonnez-vous à ActuIA, la revue professionnelle de l'intelligence artificielle Boutique ActuIA Découvrez la revue de référence sur l'intelligence artificielle
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.