Intelligence artificielle Projet financé ANR : Réseau de mémoire visuelle pour l'interprétation de scènes...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Projet financé ANR : FAbLe – Suite pour l’automatisation de l’interprétabilité des algorithmes d’apprentissage automatique

Parmi les projets financés par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), nous vous présentons aujourd'hui FAbLe (Framework for Automatic Interpretability in Machine Learning), la...

Lancement de la French AgriTech par le gouvernement pour soutenir l’agriculture et l’innovation

Tandis que le label DIGIFERMES lance son appel à candidatures, le gouvernement se penche sur l'agriculture et l'innovation avec le lancement de la French...

Un appel à projets va être lancé autour de l’intelligence artificielle en complément du programme ASTRID

L'Agence nationale de la recherche (ANR) et l'Agence de l'Innovation de la Défense (AID) lanceront à partir de la mi-juin, un appel à projets...

Lancement de l’appel à projets de la huitième édition du concours d’innovation i-Nov

Les lauréats de la vingt-troisième édition du concours i-Lab, de la seconde édition d'i-Phd et de la septième édition du concours i-Nov ont été...

Projet financé ANR : Réseau de mémoire visuelle pour l’interprétation de scènes – AVENUE

Le projet Réseau de mémoire visuelle pour l’interprétation de scènes – AVENUE présenté par Karteek Alahari du Centre de Recherche Inria Grenoble – Rhône-Alpes a été retenu l’an dernier par l’Agence Nationale de la Recherche. Financé à hauteur de 290 288 euros par l’ANR, le projet AVENUE porte sur l’interprétation humaine de scènes via un réseau de neurone a débuté en mars 2019 pour une durée de 48 mois.

Présentation du projet par Karteek Alahari du Centre de Recherche Inria Grenoble – Rhône-Alpes

Les humains interprètent visuellement de nouveaux environnements, interagissent avec et se déplacent dedans avec peu d’effort. Malgré des progrès significatifs, ce niveau d’intelligence visuelle n’est pas atteint par des systèmes artificiels. Le projet AVENUE cherche à corriger ceci via un réseau de neurone dédié à la mémoire visuelle, afin d’émuler l’interprétation humaine de scènes.

Dans ce but nous relevons trois défis scientifiques. Le premier est d’assimiler images, vidéos et texte avec un ou plusieurs réseaux. Le deuxième est de réduire la part de supervision sans compromettre la performance. Le troisième est de faire de l’inférence avec le réseau entraîné, e.g., estimer les dimensions et la fonction d’objets, ou aider dans la navigation d’une scène. L’enjeu est d’obtenir des estimations suffisamment fiables pour les utiliser en aide à la personne, e.g. permettre à une personne aveugle de gagner de l’autonomie.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...

Lancement d’un projet pilote de navette autonome Navya au Minnesota

Le 5 août dernier, NAVYA, entreprise française spécialisée dans la conception et la construction de véhicules autonomes, électriques et robotisés a annoncé un nouveau partenariat...

Bateaux autonomes : le Mayflower Autonomous Ship a rejoint Plymouth dans le Massachussets

Après des arrêts techniques aux Açores et à Halifax, au Canada, le trimaran océanographique de 15 mètres de long Mayflower est arrivé dans le...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci