Intelligence artificielle Plus de dix ans de coopération entre Thalès et ONERA pour automatiser...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

La commission européenne lance 11 partenariats pour répondre à la transition écologique et numérique

Dans l'objectif de stimuler les investissements dans la recherche et l'innovation et de relever les grands défis en matière de climat et de durabilité,...

Mobilité aérienne urbaine : Lancement de TindAIR, le nouveau projet européen de démonstrations à grande échelle

Le développement de l'utilisation de véhicules aériens sans pilote (UAV) en milieu urbain implique la mise en place de moyens pour que la cohabitation...

Transformation cloud et digitale : Thales élargit son écosystème de partenaires technologiques

Thales a dévoilé de nouveaux partenaires pour aider notamment les entreprises à accélérer, réduire les risques cyber et sécuriser les initiatives de transformation numérique....

Atos et Thalès créent Athéa, entreprise spécialisée dans les solutions big data pour la défense

Dans le cadre d'un partenariat, Atos et Thalès ont annoncé la création d'Athéa, une entreprise qui aura pour objectif de développer une plateforme autour...

Plus de dix ans de coopération entre Thalès et ONERA pour automatiser des drones de chasse aux mines

Depuis plus de dix ans, ONERA et Thalès sont en étroite collaboration dans le cadre d’un projet lié à l’intelligence artificielle. ONERA réalise des recherches autour des systèmes intelligents pour l’écosystème militaire français et plus précisément autour de l’automatisation des drones de chasse aux mines. Avec l’évolution des outils, les chercheurs ont pu s’atteler à la construction d’une architecture décisionnelle partagée entre les drones et les systèmes de commandement. Retour sur cette décennie de partenariat.

Une première architecture décisionnelle de l’ONERA en 2010

C’est en 2010 qu’une première architecture décisionnelle a été développée par l’ONERA : elle permettait à un drone sous-marin de détecter, classifier et localiser des mines factices posées tout au fond des eaux, au large des côtés. À cette époque, une démonstration technologique de dix heures avait été réalisée pour prouver l’efficacité de l’outil.

Le système autonome de chasse aux mines ainsi que son architecture logicielle embarquée supervisait la mission et adaptait le plan des actions de navigation et de perception pour le véhicule sous-marin autonome et le sonar multivues SAMDIS. Tout cela permettait d’optimiser la localisation des mines afin de pouvoir les neutraliser par la suite.

Une coopération avec Thalès pour automatiser les drones de chasse aux mines

Sur la décennie, l’ONERA a coopéré avec Thalès avec pour objectif d’offrir une autonomie décisionnelle aux drones sous-marins et de surface afin d’aider le programme franco-britannique Maritime Mines Counter-Measures (MMCM). Déjà en 2009, les deux institutions s’associaient afin de concevoir un radar à ondes de surface pour surveiller les zones maritimes.

Entre-temps, les outils ont largement évolué : des techniques de développement par composants ont été découvertes et la conception d’une bibliothèque logicielle générique ONERA permet de construire une architecture décisionnelle. De cette manière, la décision est répartie entre les systèmes de commandement et les drones dans des modules décomposés hiérarchiquement tout en prenant en compte les buts à poursuivre.

Les composantes de cette architecture et l’avenir du projet

En mars dernier, les composants des architectures ont fait l’objet d’une spécification détaillée que l’on retrouve ci-dessous :

Architecture drones automatisation

La carte de gauche montre le quadrillage de la zone avec l’emplacement des mines en rouge. Le schéma de droite présente l’architecture type OARA que l’on retrouve sur les drones de surface et les drones sous-marins automatisés.

La prochaine étape verra le développement d’une instance d’architecture pour un scénario impliquant un drone sous-marin, sa qualification puis sa démonstration dans un atelier de simulation appartenant à Thalès et dédié à cette initiative.

 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Reconnaissance faciale : La Cour suprême de l’État de New York statue en faveur d’Amnesty International et du projet STOP

Les systèmes de reconnaissance faciale questionnent sur les enjeux de protection des données et les risques d’atteintes aux libertés individuelles, de nombreuses ONG à...

Des chercheurs de l’Université de Stanford et de NVIDIA publient l’étude « EG3D : GAN 3D efficaces et sensibles à la géométrie »

Transformer les images 2D en scènes 3D est le sujet de nombreuses recherches, Nvidia Research a récemment présenté Instant NeRf, un modèle d'IA capable...

La plateforme miniature de chirurgie assistée par robot MIRA devrait rejoindre l’ISS en 2024

En collaboration avec Virtual Incision, une société de robotique, des ingénieurs de l'Université du Nebraska ont développé MIRA, un petit robot chirurgien télécommandé qui...

France 2030 : le gouvernement dévoile les 66 premiers lauréats de l’appel à manifestations « Compétences et métiers d’avenir »

Le plan France 2030 vise à soutenir l’émergence de talents et accélérer l’adaptation des formations aux besoins de compétences des nouvelles filières et des...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci