Actualité NVIDIA annonce son nouveau processeur ARM "Grace" à destination des data centers...

Pour approfondir le sujet

Synapse AI : Entretien avec Julian Lucchesi, directeur des partenariats du CenTech à Montréal

L'adoption de l'intelligence artificielle en entreprise nécessite bien souvent un accompagnement. Dans ce numéro 3 de Synapse AI, Mathieu Barreau rencontre Julian Lucchesi, Directeur...

Un modèle de deep learning pour repérer plus facilement les tumeurs métastasiques complexes

Nous vous présentions récemment un système mis au point par des scientifiques écossais permettant de repérer plus facilement les mésothéliomes, une forme rare de cancer....

Trois start-up, spécialisées data et intelligence artificielle, finalistes du LVMH Innovation Award

Dans le cadre de la cinquième édition du LVMH Innovation Award, 28 start-up ont été sélectionnées. Grâce à ce prix dédié à l'innovation, les...

Quelle fiabilité pour la reconnaissance vocale utilisée pour le diagnostic du COVID-19 ?

Savoir si des patients sont atteints du COVID-19 grâce à leur voix ? C'est le défi que se sont lancé plusieurs équipes de recherche....

NVIDIA annonce son nouveau processeur ARM “Grace” à destination des data centers pour 2023

Une semaine riche en événements pour NVIDIA qui a annoncé la sortie en 2023 d’un CPU ARM, le premier de sa conception. Baptisé Grace, il offrira dix fois plus de performances aux serveurs en comparaison avec les serveurs actuels les plus performants. Les supercalculateurs conçus par le Centre suisse de calcul scientifique et par le département de l’énergie du laboratoire national de Los Alamos utiliseront ce nouveau processeur.

Grace est un processeur ARM hautement spécialisé, ciblant les charges de travail telles que la formation de modèles NLP de nouvelle génération qui dépend de plusieurs centaines de milliards de paramètres. Associé aux GPU de NVIDIA, le processeur ARM Grace fournira des performances 10 fois plus rapides que les systèmes NVIDIA DGX déjà existants.

Le processeur est conçu pour répondre aux exigences informatiques des applications les plus avancées au monde y compris dans le traitement du langage naturel, dans les systèmes de recommandation et les supercalculateurs qui analysent d’énormes ensembles de données nécessitant à la fois des performances de calcul ultra-rapide et une capacité de mémoire massive.

Pour développer Grace, les ingénieurs de NVIDIA adapteront la technologique NVLink pour parvenir à une bande passante de 900Go/s entre Grace et les GPU, une valeur 14 fois plus importante que ce qui existait actuellement. De plus, le géant des processeurs graphiques a réussi à atteindre une bande passante (LPDDR5 EEC) de la mémoire atteignant 500Go/s. Pour finir, le processeur contiendra une puce Neoverse, bien plus performante que le couple GPU Nvidia et puces x86.

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Synapse AI : Entretien avec Julian Lucchesi, directeur des partenariats du CenTech à Montréal

L'adoption de l'intelligence artificielle en entreprise nécessite bien souvent un accompagnement. Dans ce numéro 3 de Synapse AI, Mathieu Barreau rencontre Julian Lucchesi, Directeur...

Un modèle de deep learning pour repérer plus facilement les tumeurs métastasiques complexes

Nous vous présentions récemment un système mis au point par des scientifiques écossais permettant de repérer plus facilement les mésothéliomes, une forme rare de cancer....

Trois start-up, spécialisées data et intelligence artificielle, finalistes du LVMH Innovation Award

Dans le cadre de la cinquième édition du LVMH Innovation Award, 28 start-up ont été sélectionnées. Grâce à ce prix dédié à l'innovation, les...

Quelle fiabilité pour la reconnaissance vocale utilisée pour le diagnostic du COVID-19 ?

Savoir si des patients sont atteints du COVID-19 grâce à leur voix ? C'est le défi que se sont lancé plusieurs équipes de recherche....