Intelligence artificielle Levée de fonds de 6 millions d'euros de la fintech lyonnaise Mon...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

Le réseau d’innovation 1Kubator lève 9 millions d’euros pour accélérer son développement et sa présence en France

1Kubator, réseau d'innovation en France, annonce la levée de neuf millions d'euros en parallèle de son entrée dans le capital de Groupama. Avec ce...

Levée de fonds de 2,5 millions d’euros réalisée par AI Verse, start-up spécialiste du Deep Learning, auprès d’Innovacom et de Bpifrance

Basée à Sophia Antipolis, AI Verse développe une nouvelle technologie afin d'aider les entreprises à former de manière efficace leurs réseaux de Deep Learning...

Planète A, incubateur du Crédit du Nord, prêt à recevoir les start-ups à impact début 2022

"Il n'y a pas de plan B car il n'y a pas de planète B" déclarait en 2014 Ban Ki-moon, alors Secrétaire aux Nations-Unies....

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6 millions d’euros. La fintech lyonnaise qui vise à démocratiser l’investissement financier avait obtenu 650 000 euros en octobre 2018 lors d’un premier tour de table, puis 1,5 millions d’euros lors du second tour en mai 2020 en pleine pandémie. La jeune pousse compte poursuivre l’industrialisation de ses développements R&D, notamment basés sur la technologie IA (génération automatisée de vidéos, outils d’aide à la décision pour les conseillers, etc.).

Tous les investisseurs historiques de la jeune pousse étaient présents : le fonds French Tech Seed géré pour le compte de l’État par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), Insurtech Capital, Weaving Invest, Aonia Ventures et French Founders.

Créée par Thomas Perret, Margaux Belhade et Thibault Jaillon en 2017, Mon Petit Placement rend l’investissement financier plus accessible aux particuliers. Ils sont partis du constat qu’on ne proposait aux petits épargnants que des produits classiques comme le livret A et ont voulu leur donner accès à des produits hauts de gamme.

Un accompagnement personnalisé

Pour “Faire passer les Français du statut d’épargnants à celui d’investisseurs”, la société propose des portefeuilles de valeurs logés dans l’enveloppe de l’assurance vie, en partenariat avec Apicil et Generali. Pour la somme de 300 euros, les 8 000 clients de la start-up profitent d’un accompagnement personnalisé dans leur stratégie d’investissement, ont le choix entre quatre portefeuilles adaptés à leur profil de risque (Volontaire, Énergique, Ambitieux, Intrépide) et la liberté de transférer leur épargne s’ils le souhaitent.

Ces quatre portefeuilles sont audités chaque trimestre par six experts de la finance (qui sont également actionnaires), peuvent être complétés par une gamme de placement thématique et responsable visant à donner du sens à son épargne. Répartie en sept portefeuilles – Égalité, Emploi, Climat, Solidarité, Tech, Santé et Relance – cette offre permet de concilier tout à la fois performance financière et impact positif.

Mon Petit Placement assume la gestion de 30 MS€ et 90 % des clients ont mis en place un prélèvement mensuel automatique.

Cette offre a été complétée d’un portefeuille Relance donnant à chacun la possibilité de soutenir l’économie impactée par la crise sanitaire. Depuis quelques semaines, une application permet aux clients de se tenir au courant de l’évolution de leur portefeuille.

Le premier contact avec le futur client se fait par visioconférence, suivie de rendez-vous de quinze minutes tous les six mois, le client reçoit aussi une newsletter pédagogique chaque trimestre. Thomas Perret, fondateur de Mon Petit Placement se félicite :

« Cette levée de fonds est un pas de plus pour Mon Petit Placement dans sa volonté de démocratiser l’investissement financier auprès des particuliers. Notre ambition profonde est de faire passer les Français du statut d’épargnant à celui d’investisseur, en leur proposant tout à la fois un accompagnement personnalisé, des produits hauts de gamme, et la possibilité de faire fructifier leurs capitaux tout en soutenant des causes qui leur tiennent à cœur. Nous réconcilions dans un seul et même service extrêmement simple d’utilisation le meilleur des deux mondes : la proximité habituellement offerte par les banques traditionnelles et l’agilité des acteurs pure player, le tout soutenu par des outils technologiques très innovants. »

La levée de fonds

Le fonds French Tech Seed a participé à cette levée de fonds de 6 M€. Il est doté de 500 millions d’euros et a pour objectif de soutenir les levées de fonds des start-up et des TPE innovantes de moins de 3 ans portant une innovation à forte intensité technologique. Il est issu du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et opéré par Bpifrance qui, elle-même, finance les entreprises à chaque étape de leur développement en crédit, en garantie et en fonds propres.

Emmanuel Audouard, directeur du Pôle Investissements Transverses Capital-Risque chez Bpifrance, souligne :

« Après avoir accompagné Mon Petit Placement avec des obligations convertibles dans le cadre du dispositif French Tech Seed, avec l’appui du consortium Pouss@lys, Bpifrance est fière de soutenir son accélération commerciale et la poursuite de ses innovations technologiques. Nous avons été particulièrement séduits par l’expérience utilisateur inédite offerte par la plateforme d’investissement et l’offre d’accompagnement personnalisé mêlant proximité et pédagogie. »

Minh Q. TRAN, Managing Partner d’Insutech Capital géré par Mandalore Partners partage l’enthousiasme général :

« Nous sommes ravis de participer à ce tour de table. Notre objectif aux côtés de Mon Petit Placement est double : d’abord, accompagner la croissance de l’entreprise, notamment via son partenariat avec Groupe APICIL ; ensuite, développer son offre d’investissement en direct mais aussi la mesure de l’impact investing. »

Sans oublier Benjamin Chavanat, directeur des Investissements de Weaving Invest :

« Nous sommes très heureux d’avoir participé à ce tour de table et d’accompagner une jeune société qui redynamise ce secteur. »

Ce financement dont 4 millions en capital, permettra à la société de dynamiser sa croissance grâce à :

  • La structuration de ses équipes, la fintech emploie 40 personnes et prévoit de doubler ses effectifs d’ici fin 2022, notamment à travers le recrutement de profils seniors.
  • La diversification de son offre de produits financiers, en particulier avec le développement d’un portefeuille Mon Petit Placement en propre.
  • Le renforcement de son vecteur communautaire.
  • La poursuite de l’industrialisation de ses développements R&D, notamment basés sur la technologie IA (génération automatisée de vidéos, outils d’aide à la décision pour les conseillers, etc.).

 
Thierry Maubant

Partager l'article

Prédire la mortalité et la durée du séjour en unité de soins intensifs grâce au machine learning

Les unités de soins intensifs (USI) assurent une continuité des soins et une surveillance continue aux patients atteints de maladies graves. Une équipe de...

Retour sur le webinaire sur l’IA ouverte et les données dans les systèmes de droit et de justice de l’Open for Good Alliance

L'Open for Good Alliance, dans le cadre de l'Initiative mondiale pour la formation des juges de l'UNESCO, qui a formé plus de 23 000...

Le Pôle d’Expertise de la Régulation Numérique (PEReN) présente son rapport d’activité 2021

Service à compétence nationale créé  le 31 août 2020, le Pôle d’Expertise de la Régulation Numérique (PEReN) a remis récemment son premier rapport d’activité...

Etudier la variabilité du PH en zone côtière grâce au deep learning

L’eau de mer a un pH d’environ 8,2 bien qu’il puisse varier entre 7,5 et 8,5 en fonction de la salinité locale, on estime...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci