Intelligence artificielle Les véhicules électriques autonomes d'OROK destinés au transport de fret testés à...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Dans le cadre d’une expérimentation, Montpellier accueillera prochainement des véhicules autonomes dédiés à la logistique

Tandis que la RATP lance ses premières expérimentations de ligne de bus autonome, la métropole de Montpellier lance à son tour une expérimentation d'un...

Web Summit 2017: Google et le groupe Volkswagen travaillent conjointement sur les ordinateurs quantiques

Google et le groupe Volkswagen ont profité du Web Summit 2017 de Lisbonne pour annoncer un intéressant projet de recherche en informatique quantique. Il...

Apple se lance dans la création d’un système de bord via le Projet Titan

De nombreux observateurs pariaient encore sur la volonté d'Apple de créer son propre véhicule autonome. Cependant, les ambitions de la firme de Cupertino se...

Nouvelle alliance dans le domaine du véhicule autonome autour de Tencent

Le géant chinois du numérique, Tencent, a annoncé la création d'une nouvelle alliance dans le domaine du véhicule autonome. Il s'agit de développer l'innovation...

Les véhicules électriques autonomes d’OROK destinés au transport de fret testés à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle

Depuis août dernier, le groupe ADP (gestionnaire des aéroports  de Paris) et Air France KLM Martinair Cargo entreprennent une série de tests sur une nouvelle solution de transport de fret proposée par Orok. La start-up française a conçu des véhicules électriques autonomes qui devraient dynamiser le transport du fret côté piste. Ils sont expérimentés à l’aéroport Charles de Gaulle dans le but d’optimiser, sécuriser et décarboner les opérations côté piste, autour de l’avion. 

Orok, société créée en mai 2018 par Pierrick Boyer et William Lambert, a été lauréate du challenge d’innovation “Play your Airport” , destiné à l’activité cargo, à l’initiative d’ADP. Elle a développé une solution innovante de véhicules électriques autonomes servant au transport de marchandises et de fret aérien.

Ces véhicules autonomes sont équipés d’un GPS à la pointe en matière de géolocalisation et de nombreux capteurs supervisés par un serveur muni d’ intelligence artificielle. D’une grande capacité, ils peuvent transporter des palettes de marchandise, des containeurs à bagages ou 30 à 40 valises. Ils devraient se substituer aux tracteurs et  remorques fonctionnant au diésel et circulant entre les entrepôts de fret ou les centres de tri et les pistes où stationnent les avions.

Un premier prototype au nom de ” Demokart”, est actuellement testé dans l’entrepôt de fret “GIXL” d’ Air France-KLM Martinair Cargo. Il y transporte des conteneurs entre 2 zones vides.

Ces véhicules électriques permettront d’acheminer les marchandises et les bagages plus rapidement tout en réduisant les risques d’accident, sur une surface au sol moindre.

 Edward Arkwright, Directeur général exécutif du Groupe ADP, a commenté : « Grâce à cette expérimentation du véhicule autonome d’OROK, nous testons aux côtés d’Air France-KLM Cargo des outils innovants pour améliorer la performance et la sécurité des activités de fret aérien, pour lesquelles Paris-Charles de Gaulle est l’un des aéroports leaders. La technologie autonome est très prometteuse et elle peut nous aider à transformer nos process tout en contribuant à accélérer la transition environnementale de nos opérations au sol. »

 

Et Pierrick BoyerPrésident et cofondateur d’OROK, de conclure: « Nous croyons fortement en l’automatisation complète du tarmac car, grâce à ce type de solution, nous apportons une tranquillité opérationnelle et de meilleures conditions de travail, tout en diminuant les coûts opérationnels et les frais liés aux accidents et au retraitement du fret et des bagages. Sans compter l’optimisation des flux et l’aspect écologique puisque notre solution est 100 % électrique.  »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

La société montpelliéraine ITK lève 10 millions d’euros pour une agriculture connectée

ITK, société montpelliéraine spécialisée dans l'IA appliquée à l'agriculture, a annoncé cette semaine une levée de fonds de 10 millions d’euros auprès d’EDF Pulse Holding,...

Chine : une province utiliserait l’intelligence artificielle pour cibler les journalistes et les étudiants étrangers

Selon un article de la BBC News, la province chinoise du Henan serait en train de développer un système de surveillance doté de reconnaissance...

Un neurone artificiel pourrait servir au développement de la mémoire électronique de demain

Des chercheurs du CNRS et du Laboratoire de physique de l’ENS-PSL ont développé un prototype de neurone ionique ayant les mêmes propriétés de transmission...

Avec sa Cookie Factory, l’UNESCO propose de « hacker » les algorithmes des cookies

Une nouvelle extension a fait son apparition sur Chrome Web Store : Cookie Factory, à l'initiative de l'UNESCO. L'organisation veut ainsi sensibiliser de manière...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci