Intelligence artificielle Le projet européen BonsAPPs souhaite porter l'IA à la périphérie du réseau...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

La Commission européenne annonce la création d’une unité conjointe de cybersécurité en Europe

La Commission européenne a récemment annoncé vouloir créer une nouvelle unité spécialisée dans la cybersécurité. L'institution souhaite ainsi combattre le nombre croissant des graves...

Le projet européen FlexiGroBots centré sur l’industrie agroalimentaire sera coordonné par Atos

Le projet européen FlexiGroBots, financé par le programme Horizon 2020, se concentre sur le développement d'une plateforme permettant une utilisation plus pertinente de la robotique...

Dans l’optique d’améliorer son cycle Order-to-Cash, l’éditeur français Sidetrade acquiert Amalto

Ce mercredi 7 avril, Sidetrade, l'éditeur français d'une plateforme d'intelligence artificielle dédiée à la gestion du cycle Order-to-Cash, annonce avoir acquis 100% du capital...

L’Union européenne accuse un retard conséquent en matière d’intelligence artificielle et de blockchain

Le 1er juin dernier, la Banque européenne d'investissement (BEI) a publié un rapport détaillé autour de l'intelligence artificielle et de la blockchain. Le document...

Le projet européen BonsAPPs souhaite porter l’IA à la périphérie du réseau afin d’aider les PME

À Neuchâtel, en Suisse, deux professeurs de la Haute Ecole Arc Ingénierie (HES-SO), Nuria Pazos et Nabil Ouerhani vont piloter le programme de recherche européen BonsAPPs. Ce projet vise à démocratiser l’exploitation de l’intelligence artificielle à la périphérie du réseau (Edge) au sein des Petites et Moyennes Entreprises (PME). 

L’objectif du programme BonsAPPs est de développer une offre AI-as-a-Service pour favoriser la mise en place de solutions d’intelligence artificielle à la périphérie du réseau (Edge) au sein des PME. Le projet BonsAPPs tire parti de Bonseyes, une place du marché développée dans le cadre d’un précédent programme de recherche (actif entre 2017 et 2020) auquel la HEArc Ingénierie (HES-SO) était partenaire. Cette marketplace donne accès à des ressources (modèles, données, expériences) pour déployer et échanger des applications IA sur des systèmes embarqués de haute performance.

Nuria Pazos, une des pilotes souhaite par ce programme, développer “en quelque sorte, un système fédéraliste où la prise de décision n’est plus centralisée au niveau de serveurs externes mais s’opère au plus près des capteurs”. Pour cause, un appel à projet est lancé en ce sens. Des cas d’utilisations seront testés avec des PME volontaires, en collaboration avec des développeurs et des intégrateurs spécialisés dans l’IA. Grâce à ces tests, BonsAPPs souhaite contribuer à l’amélioration de transfert technologique, en fournissant aux PME l’accès à une plateforme d’IA entièrement fonctionnelle et sécurisée. Nabil Ouerhani, le second pilote de BonsApps pense déjà au futur et se projette : “On pourrait imaginer un projet pilote avec un fabricant de machines dans le domaine de la maintenance prédictive. Une autre possibilité est également envisagée : collaborer avec un intégrateur robotique sur une autonomisation de la production recourant au traitement d’images”. 

L’Union Européenne qui a déjà financé à hauteur de 5 millions d’euros ce projet, l’a également intégré la plateforme AI4EU (intelligence artificielle pour l’Union Européenne) dans l’optique de se défaire de la dépendance technologique face aux Etats-Unis et à la Chine.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci