Intelligence artificielle Le Conseil de l'UE invite les Etats Membres à poursuivre leurs efforts...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Anthropic, société de sécurité et de recherche en IA, a réalisé une levée de fonds de 580 millions de dollars

Anthropic, société de sécurité et de recherche en IA, vise à réduire les risques et augmenter les potentiels de l'IA. Elle a réalisé une...

Estimer en temps réel la magnitude des grands séismes grâce aux ondes gravitationnelles

On estime que pour qu'un tsunami soit généré par un séisme, ce dernier doit être d'une magnitude forte, d'au minimum 6,5 sur l'échelle de...

Atos va consolider son offre de services de cybersécurité grâce à la solution EDR souveraine de HarfangLab

C'est lors du Forum International de la Cybersécurité 2022 (FIC) qui s'est déroulé à Lille début juin, qu'Atos et HarfangLab ont signé un accord...

Robotique terrestre : La DGA attribue une nouvelle tranche du projet FURIOUS à Safran Electronics & Defense

En 2018, Safran Electronics & Defense avait remporté le Projet de Science et Technologie (PST) Furious de la Direction Générale de l'Armement (DGA), visant...

Le Conseil de l’UE invite les Etats Membres à poursuivre leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme

Début juin, le Conseil de l’UE a adopté des conclusions sur les actions accomplies et les prochaines étapes à franchir pour assurer la protection des Européens contre le terrorisme. Il invite, entre autres, les Etats membres à coopérer, à échanger leurs informations sur les terroristes, à interdire à ces derniers l’entrée sur le territoire de l’UE. Le Conseil a également souligné la nécessité de poursuivre les échanges en matière d’accès aux données numériques, y compris dans des domaines tels que la conservation des données, le cryptage ou l’intelligence artificielle.

Lutter contre la criminalité et assurer la sécurité des citoyens est du ressort des gouvernements, cependant, les attentats perpétrés ces dernières années ont démontré aux Etats membres de l’UE qu’il est nécessaire de coordonner leurs efforts.

En 2015, année marquée par les attentats contre Charlie Hebdo, les fusillades à Saint-Denis ou au Bataclan, les dirigeants de l’UE ont demandé que des mesures spécifiques soient prises, essentiellement dans trois domaines :

  • assurer la sécurité des citoyens,
  • prévenir la radicalisation et protéger les valeurs,
  • coopérer avec les partenaires à l’échelon international.

En novembre 2020, à la suite des attentats terroristes perpétrés en France, en Allemagne et en Autriche, les ministres de l’intérieur de l’UE ont convenu de renforcer encore leurs efforts conjoints pour lutter contre le terrorisme, sans compromettre les valeurs communes de l’UE, telles que la démocratie, la justice et la liberté d’expression. Le mois suivant, le Conseil européen présentait ses conclusions. Le 9 juin dernier, il est revenu sur les actions accomplies dans le domaine et a présenté les étapes futures.

Les dernières conclusions du Conseil de l’UE

L’IA, un atout dans la lutte contre le terrorisme

Le Conseil a souligné le potentiel de l’IA pour cette lutte et la nécessité de permettre aux autorités compétentes des Etats Membres de l’utiliser pour leurs travaux, notamment pour le traitement de données de masse dans le but de lutter contre la criminalité organisée, le terrorisme et l’extrémisme. Leur garantir l’accès aux données est essentiel, y compris les données cryptées.

Echange d’informations

Un échange efficace d’informations entre les autorités policières, judiciaires et les services de renseignement des États membres est nécessaire pour lutter contre le terrorisme, suivre les combattants étrangers et lutter contre la criminalité organisée.

Dans ce but, l’UE a d’ailleurs créé un centre européen de lutte contre le terrorisme au sein d’EUROPOL et mis à jour le Système d’Information Schengen.

Le Conseil invite les États membres à s’entendre sur les modalités pour mettre en place l’échange d’informations. Il demande aux autorités de prononcer des interdictions d’entrée à l’encontre des ressortissants de pays tiers qui constituent une menace pour la sécurité nationale et de continuer d’entrer ces interdictions dans le système d’information Schengen. En outre, pour une meilleure coordination, le Conseil encourage la poursuite de la coopération entre les autorités chargées de la lutte contre le terrorisme et celles qui délivrent des titres de séjour.

Empêcher le financement du terrorisme

Le financement du terrorisme est une préoccupation majeure de l’UE. Le Conseil demande donc aux Etats Membres de réfléchir à la meilleure façon de limiter les moyens d’action des personnes et organisations qui encouragent la radicalisation et les invite à vérifier que les organisations qui promeuvent la violence et la haine ne puissent pas bénéficier de fonds publics.

Coordonner les mesures restrictives

Le Conseil invite les Etats Membres à coordonner, dans la mesure du possible, leurs actions et mesures restrictives, telles que le gel des avoirs et des ressources économiques, ou l’interdiction d’entrée sur le territoire de l’UE.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thomas Calvi

Partager l'article

META AI dévoile BlenderBot 3, un projet de recherche sur l’IA conversationnelle

Après avoir présenté BlenderBot en 2020, la mouture BlenderBot 2.0 en 2021, META a dévoilé BlenderBot 3 le 5 août dernier. Comme pour ses...

Reconnaissance faciale : la plateforme « From Numbers to Name » aide à identifier les victimes de l’Holocauste

Le deep learning est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines, il l'est de plus en plus dans celui de l'histoire. Daniel Patt, un ingénieur...

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci