Intelligence artificielle Le CEA-Leti développe un simulateur de conduite augmenté pour évaluer l'état physique...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Grâce au deep learning, une application pourrait aider à diagnostiquer le VIH plus facilement

Une équipe de recherche composée d'experts de l'Africa Health Research Institute (AHRI) et de l'University College de Londres (UCL) a exploité l'intelligence artificielle pour...

Un modèle de machine learning pour identifier les épaves dans le cadre de recherches en archéologie sous-marine

Leila Character, doctorante en géographie à l'université du Texas à Austin, a développé un modèle d'IA capable de reconnaitre les épaves dans les fonds...

Dans le cadre d’une expérimentation, Montpellier accueillera prochainement des véhicules autonomes dédiés à la logistique

Tandis que la RATP lance ses premières expérimentations de ligne de bus autonome, la métropole de Montpellier lance à son tour une expérimentation d'un...

Focus sur OptiBiomasse, projet mêlant agronomie à valeur médicale ajoutée et intelligence artificielle

Lancé en 2017 à à Gembloux Agro-Bio Tech ULiège, le projet OptiBiomasse était focalisé sur la recherche dans les secteurs pharmaceutique et parapharmaceutique. Des molécules...

Le CEA-Leti développe un simulateur de conduite augmenté pour évaluer l’état physique et mental du conducteur

Des études sont actuellement menées sur des simulateurs de conduite équipés de capteurs développés au CEA-Leti. L’objectif est de rendre les véhicules capables d’évaluer l’état physique et mental de leur conducteur et d’intervenir en conséquence pour assurer une sécurité optimale.

Suite au projet européen Hadrian, les chercheurs du CEA-Leti, institut de recherche technologique basé à Grenoble, ont développé un équipement expérimental qui collecte des données de conduite, et ont mis en œuvre des technologies développées au laboratoire dans ces cas applicatifs. L’équipe a ainsi développé un simulateur capable de simuler différents environnements (visuels, vibrations…), et de générer différents scénarios de conduite : chien qui traverse, bouchons…

Pour enrichir le simulateur, le CEA-Leti a développé des capteurs et des solutions logicielles d’observation de l’humain (caméras, capteurs tactiles sur le volant ou le siège, capteurs physiologiques portés sur la personne). La plate-forme permet de tester des solutions de captation s’adressant à la vue, le toucher et l’ouïe (technologies optiques visibles ou infrarouges, technologies radar, capture de gestes, rythme cardiaque ou respiratoire). L’idée est de pouvoir identifier l’état physique et mental du conducteur, afin de prédire s’il va s’endormir, s’il est stressé ou distrait.

Ainsi, le CEA-Leti propose un simulateur doté de capteurs physiologiques qui permet aux constructeurs de tester leurs solutions sans recourir à des essais en conditions réelles coûteux et contraignants à mettre en œuvre.

En plus de s’adresser à des équipementiers automobiles, ces recherches peuvent servir aux gestionnaires de flottes (taxis, camions), au domaine des jeux vidéo ou même à des formations des pilotes.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thomas Calvi

Partager l'article

La finale de « Ma thèse en 180 secondes » aura lieu à Lyon le 31 mai prochain

« Ma thèse en 180 secondes » concours qui s'inspire de « Three minute Thesis », conçu à l'Université du Queensland, en Australie, est...

CentraleSupélec et SystemX lancent l’Alliance CircularIT pour mettre le numérique au service de l’économie circulaire

Le 10 mai dernier, CentraleSupélec et l’IRT SystemX ont annoncé la création d'« Alliance CircularIT » afin de « mettre la puissance du numérique...

Le Val de Marne mise sur l’intelligence artificielle pour améliorer son réseau d’assainissement

En novembre 2020, l’agence de l’eau Seine-Normandie lançait l'appel à projets innovation pour la gestion de l’eau, « Transition numérique et économie circulaire »...

RAFAEL vise à devenir la plateforme dédiée au post-Covid de référence en francophonie

La Haute Autorité de Santé, à la date du 19 novembre 2021, déclarait que 10% des malades du Covid-19 développent un covid long, syndrome...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci