L’appel à manifestations d’intérêt pour la constitution d’Instituts interdisciplinaires d’intelligence artificielle (3IA) est ouvert jusqu’au 28 septembre

L’appel à manifestations d’intérêt pour la constitution d’Instituts interdisciplinaires d
Actu IA
investir_avenir_899835

Le 29 mars dernier, Emmanuel Macron annoncé un programme national pour l’intelligence artificielle. C’est dans ce cadre que le gouvernement a décidé de soutenir la constitution d’un réseau composé d’un petit nombre (quatre à cinq) d’Instituts Interdisciplinaires d’Intelligence Artificielle (3IA) autour desquels l’ensemble du potentiel français en I.A. aura vocation à s’organiser. Aix-Marseille Université a d’ores et déjà annoncé une restructuration afin de préparer une réponse collective et concertée au niveau régional à cet appel.

L’appel à manifestations d’intérêt, annoncé par Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement le 25 juillet dernier, vise à identifier en France les pôles de recherche, de formation et d’innovation qui seront retenus pour déposer un dossier détaillé d’obtention du label 3.I.A..

Ces instituts, auxquels seront consacrés 100 millions d’euros d’ici à 2022, au travers d’un financement issus d’un programme prioritaire de recherche du P.I.A.3 et du budget du M.E.S.R.I., auront vocation à développer une recherche interdisciplinaire et de pointe en I.A., à être connectés à la recherche de premier plan mondial, à établir un lien agile entre recherche fondamentale, domaines d’intégration et secteurs d’applications de l’I.A. en interaction étroite avec le monde économique, et à développer la formation en I.A.. Chaque institut de ce réseau s’intègrera de manière cohérente dans le dispositif national des universités, des écoles et des organismes de recherche. Il servira de plateforme vis-à-vis des écosystèmes régionaux recherche/formation/innovation actifs en IA qui bénéficieront de mesures complémentaires du programme national de recherche en IA dont la coordination est confiée à Inria.

À ce stade, il s’agit donc de recueillir les manifestations d’intérêt provenant de sites présentant un potentiel scientifique, économique et de formation suffisant en intelligence artificielle, s’engageant à créer un tel institut et souhaitant obtenir le label 3IA. Les sites sélectionnés par un jury international indépendant seront ensuite autorisés à déposer un dossier de labellisation.

Seront ensuite autorisés à déposer un dossier de labellisation les sites sélectionnés par un jury indépendant et qui respecteront les conditions suivantes :

  • Constituer une masse critique pour la formation, la recherche et l’innovation en intelligence artificielle et dans ses secteurs d’application, et comporter un caractère interdisciplinaire affirmé ;
  • Apporter, par des moyens propres et des apports industriels, deux tiers du financement des activités de l’institut
  • Être reconnu à l’international à travers des partenariats étroits déjà établis avec d’autres instituts leaders en intelligence artificielle à l’étranger ;
  • S’engager à participer au réseau national en intelligence artificielle ;
  • Être clairement identifiable dans le paysage français de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
  • Contribuer à la visibilité et à la compréhension des enjeux de l’intelligence artificielle par le monde économique et le grand public
  • Proposer une organisation et des modalités de fonctionnement adaptées à ses missions.

Seul un établissement public d’enseignement supérieur et/ou de recherche peut être établissement coordinateur d’un Institut

Le présent appel à manifestations d’intérêt est opéré par l’Agence nationale pour la recherche. La date de remise des dossiers de candidature est fixée au 28 septembre 2018 à 11h.

Après les annonces du conseil de l’innovation du 18 juillet dernier qui a sélectionné deux premiers défis d’I.A. portant sur l’amélioration des diagnostics médicaux par l’I.A. d’une part, sur la sécurisation, la fiabilisation et la certification des algorithmes d’IA d’autre part, la constitution d’un second élément structurant du programme national en I.A. est lancée afin de renforcer la position de leader de la France en I.A..

Source : Site du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Plus d’informations sur les modalités de candidature : ici.