Actualité Lancement de la 7ème vague du volet i-Nov du Concours d’innovation

Pour approfondir le sujet

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...

Lancement de la 7ème vague du volet i-Nov du Concours d’innovation

La 7ème édition du Concours i-Nov, financé par l’Etat via le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) et opéré par Bpifrance et l’ADEME, a été lancée. Les candidatures sont ouvertes aux startup et PME jusqu’au 11 mai 2021. Cette vague 7 du concours vise à soutenir des projets innovants portés par des startups et des PME autour de 8 thématiques.

Le Concours d’innovation i-Nov permet de soutenir l’émergence accélérée d’entreprises ayant le potentiel pour devenir des leaders d’envergure mondiale dans leur domaine. Il permet de cofinancer des projets de recherche, développement et innovation, dont les coûts totaux se situent entre 600.000 euros et 5 millions d’euros. Huit thématiques sont au programme.

4 thématiques sont opérées par l’ADEME

  • Energies renouvelables, stockage et systèmes énergétiques dont hydrogène : technologies de production d’énergie et vecteurs énergétiques ; hydrogène ; solutions de stockage de l’énergie ; observabilité, opérabilité, sécurité et gestion des réseaux, modélisation ; mise au point de modèles technico-économiques pour les micro-grids connectés au réseau ; création de passerelles entre réseaux/vecteurs d’énergie.
  • Mobilité durable et intelligente : éco-conception, recyclabilité et multifonctionnalité énergétique ; nouvelles générations de véhicules de faibles émissions ; services ou systèmes intelligents pour la logistique ; gestion et régulation multimodales des mobilités des personnes ; transport et mobilités inclusifs, solidaires et écologiques lors de manifestations sportives de grande ampleur.
  • Enjeux de la transition énergétique et écologique dans l’industrie et l’agriculture : amélioration des performances énergétiques des systèmes de production, des équipements ou procédés ; optimisation de la consommation des matières premières ; amélioration des processus de production des industries agroalimentaires ; transition vers l’agroécologie ; développement de nouveaux systèmes de production agricoles et alimentaires émergents.
  • Eau et biodiversité : développement de la nature en ville et limitation de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers ; récupération des micro et macro-plastiques ; systèmes innovants de métrologie ; économies d’eau et gestion intégrée de l’eau ; valorisation des ressources contenues dans les eaux usées ; limitation des collisions entre les cétacés et les navires.

Dépôt des projets sur le site de l’ADEME sur https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/dispositif-aide/20210219/concours-innovation2021-31

4 thématiques sont opérées par Bpifrance

  • Numérique Deep Tech : technologies quantiques et autres architectures de rupture en matière de composants de calcul digitaux ; intelligence artificielle et traitement de données massives (big data) ; blockchain ; réalité augmentée, réalité virtuelle ; 5G ; réduction de l’empreinte écologique associée au numérique.
  • Transformer les industries culturelles et créatives grâce au numérique : innovations susceptibles d’ouvrir de nouveaux marchés ou de créer des domaines d’activité (par exemple la gestion de droits en blockchain, reconnaissance d’images grâce à l’IA, réalité virtuelle appliquée à des champs aujourd’hui non couverts, etc.).
  • Santé – Diagnostic, dépistage et surveillance des pathologies : dispositifs reposant sur de nouveaux capteurs ou biomarqueurs ; technologies de traitement du signal ou méthodologies d’aide à la lecture ou à l’interprétation ; méthodes ou technologies de pooling ; dispositifs pouvant être utilisés facilement à domicile ; systèmes intégrés pour la détection, prédiction et surveillance en milieu hospitalier ou communautaire ; méthodes ou technologies de surveillance des eaux ; outils de modélisation.
  • Protéines et ferments du futur : Pré et probiotiques, aliments fermentés, aliments riches en protéines utilisant de nouvelles technologies, de nouvelles formulations et de nouvelles ressources, produits innovants intégrant de nouvelles sources de protéines et des ferments ; équipements, procédés et solutions technologiques innovants pour la sélection variétale de protéines végétales et la production de ferments, la transformation, la conservation et la commercialisation des nouveaux produits, l’optimisation des associations végétales, pour l’alimentation ; développement de fonctionnalités technologiques ouvrant la voie à la création de nouveaux produits contribuant à la diversification des régimes alimentaires ; innovation organisationnelle et numérique pour valoriser les services environnementaux et nutritionnels rendus par les protéines et les ferments.

Dépôt des projets sur le site de Bpifrance sur https://extranet.bpifrance.fr/projets-innovants-collaboratifs/

Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu’au 11 mai 2021 à 12h00 (midi).

Cet appel à projets s’inscrit dans le continuum du « Concours d’innovation » se déclinant autour de 3 volets complémentaires : i-PhD, i-Lab et i-Nov. Le concours d’innovation marque un engagement de l’Etat via des financements, une labellisation et une communication renforcée permettant de soutenir le développement d’entreprises fortement innovantes et technologiques. En amont, les concours i-PhD et i-Lab visent à encourager l’émergence et la création de start-up deeptech nées des avancées de la recherche de pointe française. En aval, le concours i-Nov soutient les projets de développement innovants portés par des start-up et des PME.

Thomas Calvi

Partager l'article

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...