La Méthode scientifique reçoit Nozha Boujemaa et Frédéric Bardolle pour son émission “Éthique numérique, des datas sous serment”

La Méthode scientifique reçoit Nozha Boujemaa et Frédéric Bardolle pour son émission “Éthique num
Actu IA
nicolas-martin

La Méthode scientifique recevait hier, sur France Culture, Nozha Boujemaa et Frédéric Bardolle pour une émission consacrée à l’éthique et aux données. Intitulée “Éthique numérique, des datas sous serment” il a notamment été question de savoir s’il était temps d’imposer une éthique du numérique ?

“Et si les développeurs et data scientists prêtaient serment, comme les médecins, pour une utilisation des données plus éthique ?

Dans le monde numérique qui est le nôtre, il est assez simple de penser qu’un algorithme, ce n’est qu’un programme et que foncièrement, un programme est par essence neutre. Par exemple, lorsque je regarde une bande-annonce cinéma sur YouTube, à la fin YouTube m’en propose une autre, et les vaches seront bien gardées. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Et les conséquences des algorithmes auxquels nous sommes quotidiennement soumis sont tout sauf neutres. Or nous n’avons aucun contrôle sur ces algorithmes et sur les gens qui les programment. D’où cette question : est-il temps d’imposer une éthique du numérique ?

Ethique numérique : des datas sous serment : c’est le problème auquel La Méthode scientifique va s’atteler dans l’heure qui vient.

Et pour décortiquer ce problème aux embranchements et aux conséquences fort complexes, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Nozha Boujemaa, directrice de recherche INRIA, directrice de l’institut DATAIA, institut de convergence français spécialisé en sciences des données, intelligence artificielle et société et Frédéric Bardolle, membre de l’association Data for Good et d’Algotransparency, une plateforme qu’il a développée.