Intelligence artificielle La Méthode scientifique reçoit Nozha Boujemaa et Frédéric Bardolle pour son émission...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Twitter annonce des travaux visant à rendre ses algorithmes plus éthiques et transparents

Dans la présentation de ses travaux en cours, Twitter a mis en avant, ce 14 avril, l'IA éthique. Le réseau social souhaite améliorer ses...

La Chine présente ses « spécifications éthiques de l’intelligence artificielle de nouvelle génération »

Fin septembre, le ministère chargé de la Science et de la Technologie chinois a présenté ses nouvelles lignes directrices sous la forme de "spécifications...

Le colloque DRIAS évoquera les responsabilités éthiques, juridiques et techniques des outils d’IA en santé

Les 21 et le 22 juin prochains aura lieu le Colloque DRIAS (Droit, IA et Santé), une initiative coorganisée par l'Institut de Recherche en...

Quelle est l’influence de l’intelligence artificielle sur les décisions de vote et les rencontres en ligne ?

L'intelligence artificielle peut-elle influencer notre attitude et nos décisions ? C'est la question à laquelle se sont intéressés Ujué Agudo et Helena Matute, chercheurs de...

La Méthode scientifique reçoit Nozha Boujemaa et Frédéric Bardolle pour son émission “Éthique numérique, des datas sous serment”

La Méthode scientifique recevait hier, sur France Culture, Nozha Boujemaa et Frédéric Bardolle pour une émission consacrée à l’éthique et aux données. Intitulée “Éthique numérique, des datas sous serment” il a notamment été question de savoir s’il était temps d’imposer une éthique du numérique ?

“Et si les développeurs et data scientists prêtaient serment, comme les médecins, pour une utilisation des données plus éthique ?

Dans le monde numérique qui est le nôtre, il est assez simple de penser qu’un algorithme, ce n’est qu’un programme et que foncièrement, un programme est par essence neutre. Par exemple, lorsque je regarde une bande-annonce cinéma sur YouTube, à la fin YouTube m’en propose une autre, et les vaches seront bien gardées. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Et les conséquences des algorithmes auxquels nous sommes quotidiennement soumis sont tout sauf neutres. Or nous n’avons aucun contrôle sur ces algorithmes et sur les gens qui les programment. D’où cette question : est-il temps d’imposer une éthique du numérique ?

Ethique numérique : des datas sous serment : c’est le problème auquel La Méthode scientifique va s’atteler dans l’heure qui vient.

Et pour décortiquer ce problème aux embranchements et aux conséquences fort complexes, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Nozha Boujemaa, directrice de recherche INRIA, directrice de l’institut DATAIA, institut de convergence français spécialisé en sciences des données, intelligence artificielle et société et Frédéric Bardolle, membre de l’association Data for Good et d’Algotransparency, une plateforme qu’il a développée.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
ActuIA

Partager l'article

Le Conseil de l’UE invite les Etats Membres à poursuivre leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme

Début juin, le Conseil de l'UE a adopté des conclusions sur les actions accomplies et les prochaines étapes à franchir pour assurer la protection...

Village by CA Paris dévoile les duos lauréats des « Village Awards 2022 »

Le 30 juin dernier, le Village by CA Paris a organisé la cinquième édition des Village Awards en collaboration avec Les Echos Entrepreneurs et...

Focus sur les recommandations de la CNCDH visant à promouvoir un encadrement juridique ambitieux de l’IA

Le 21 avril 2021, la Commission Européenne présentait son projet de réglementation de l'IA. Plus récemment, en décembre dernier, la Slovénie qui assurait alors...

Le groupe La Poste investit 800 millions d’euros dans sa « Branche Grand Public et Numérique »

Dans le cadre du plan stratégique « La Poste 2030, engagée pour vous », le groupe La Poste a créé, en 2021, la Branche...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci