Intelligence artificielle La Chine présente ses « spécifications éthiques de l'intelligence artificielle de nouvelle génération »

Pour approfondir le sujet

  • Plus d'actualités sur
  • Chine
Sur le même thème :

Quatre nouveaux pays rejoignent le Partenariat mondial pour l’Intelligence artificielle

Les 3 et 4 décembre dernier se tenait à Montréal, le premier sommet du Partenariat mondial pour l’Intelligence artificielle (PMIA). À cette occasion, l’initiative...

Une étude de BCG-Gamma révèle les niveaux de maturité des organisations et entreprises quant à l’IA responsable

L’adoption de l’Intelligence Artificielle en entreprise avance à grande vitesse. Mais pour être déployée à grande échelle au sein des organisations, l’IA doit être...

Réglementation européenne sur l’IA : Le CEPD exprime sa réserve sur la reconnaissance faciale

La semaine dernière, la Commission européenne dévoilait sa réglementation sur l'usage de l'intelligence artificielle au sein des entreprises et institutions européennes. Le Contrôleur Européen...

Twitter annonce des travaux visant à rendre ses algorithmes plus éthiques et transparents

Dans la présentation de ses travaux en cours, Twitter a mis en avant, ce 14 avril, l'IA éthique. Le réseau social souhaite améliorer ses...

La Chine présente ses « spécifications éthiques de l’intelligence artificielle de nouvelle génération »

Fin septembre, le ministère chargé de la Science et de la Technologie chinois a présenté ses nouvelles lignes directrices sous la forme de “spécifications éthiques de l’intelligence artificielle de nouvelle génération”. L’objectif affiché par la Chine est d’intégrer davantage d’éthique dans l’ensemble du cycle de vie de l’IA et d’ainsi fournir aux personnes physiques, morales et aux institutions pertinentes engagées dans des activités liées à l’intelligence artificielle une orientation éthique.

Le Code d’éthique publié par la Chine, et accessible sur le site du ministère chargé de la Science et de la Technologie, met en avant 6 principales exigences éthiques dont l’amélioration du bien-être humain, la promotion de l’équité et de la justice, la protection de la vie privée et de la sécurité, la garantie d’une crédibilité contrôlable ou encore le renforcement des responsabilités et l’amélioration de la littératie éthique. Dans le même temps, 18 autres exigences éthiques concernant des activités spécifiques telles que la gestion de l’IA, la recherche et le développement, l’approvisionnement et l’utilisation ont été définies.

Souvent pointée du doigt pour une approche jugée autoritaire, la Chine renforce sa régulation, notamment en ce qui concerne la collecte et l’exploitation de données personnelles avec son récent règlement pour la protection des données sur internet.

Les questions portant sur la sécurité intérieure, l’ordre social et l’ordre économique sont au centre des préoccupations chinoises et, avec ses nouvelles lignes directrices centrées sur l’éthique, le pays appelle à une régulation des algorithmes d’IA qui pourraient constituer une menace ou influencer l’opinion publique. Ses géants comme Alibaba ou encore Didi ont déjà été ciblés par les autorités. Les entreprises chinoises sont fortement incitées à améliorer la transparence de leurs algorithmes pour pouvoir les expliquer à leurs clients, notamment dans le cas des outils de recommandations, à respecter les éventuels refus des consommateurs, etc. Les administrations ne sont quant à elles pas soumises aux mêmes impératifs concernant l’utilisation des données.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thomas Calvi

Partager l'article

La France et l’Allemagne débloquent 17,5 millions d’euros pour financer les cinq projets lauréats de leur APP commun

Dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, la Direction générale des Entreprises (DGE) organise, avec le soutien du Hub...

La start-up marseillaise Telaqua annonce une levée de fonds de 4 millions d’euros

Telaqua, startup marseillaise spécialisée dans la gestion des systèmes d’irrigation agricoles et viticoles, a annoncé le 11 mai dernier une levée de fonds de...

L’accélérateur de start-ups Future4care inaugure officiellement ses locaux et sa plateforme numérique

Le 10 juin 2021, Sanofi, Capgemini, Generali et Orange annonçaient la création de Future4care qui a pour ambition d’accélérer le développement de solutions européennes...

Hewlett Packard Enterprise annonce la construction de sa première usine dédiée au HPC et à l’IA en Europe

Hewlett Packard Enterprise (HPE) a annoncé, le 18 mai, la construction de sa première usine en Europe destinée à soutenir le développement de supercalculateurs...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci