La chaire « IA et Santé » d’Inetum et de l’école d’ingénieurs ECE

Inetum, un leader européen de services et de solutions digitales et ECE, grande école d’Ingénieurs à Paris, Bordeaux et Lyon, ont lancé la chaire « IA & Santé » pour assurer aux futurs ingénieurs du secteur un enseignement au plus près du terrain. Ce programme est né d’une volonté commune d’accompagner les métiers de la santé avec une approche pragmatique des applications d’IA et des nouvelles technologies.

Inetum est une ESN agile, une société de services et de solutions digitales qui aide les entreprises et institutions à tirer le meilleur du digital flow. Présent dans 27 pays, le Groupe compte près de 27 000 collaborateurs et a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros.

Il compte une dizaine de partenariats clés en matière de R&D et d’innovation :

  • Thèses de doctorat;
  • Programme de recherche en Soins de santé;
  • Programme de recherche sur l’innovation territoriale et les smart cities : Chaire ETI.

Dans le domaine de l’e-santé, Inetum mène un programme de recherche en partenariat avec l’Unité Cœur et Vaisseau du Service de Chirurgie Cardiaque de l’Hôpital Bichat visant à développer une solution technologique innovante de télésurveillance pour le suivi post-opératoire des patients ayant subi un pontage coronarien.

La majeure « Santé et Technologie » de l’ECE

La 1ère année de la chaire IA et Santé dispensée par Inetum s’est terminée en mai dernier avec les dernières soutenances des étudiants de la majeure « Santé & Technologie » de l’ECE.

Créée à Paris en 1919, membre du premier opérateur privé d’enseignement supérieur français, OMNES Education, l’ECE est une école d’ingénieurs multi-campus, multiprogrammes, multi-secteurs, spécialisée sur l’IA et la science des données, l’ingénierie numérique, la combinaison de l’ingénierie système, les sciences informatiques et les réseaux.

La majeure Santé et Technologie de l’ECE s’appuie sur l’expertise de l’école en matière d’innovation dans les secteurs de la santé, de la recherche et de la biologie :

  • Anatomie, physiologie, pathologie;
  • Signaux biologiques et instrumentation;
  • Traitement et analyse des signaux;
  • Handicap et prothèses;
  • Chirurgie, neurosciences et implants;
  • Neurobiologie cellulaire;
  • Robotique de santé.

Via son programme HANDITECH, elle a notamment contribué à la naissance de Wyes (When your eyes speak), start-up primée comme meilleure innovation Vivatech 2021 pour ses dispositifs de communication inclusifs et d’IA au service des personnes en situation de handicap.

Son responsable Frédéric Ravaut, référent handicap à l’ECE, consacre ses recherches aux  interfaces Homme/Machine non conventionnelles et plus spécifiquement au pilotage des machines par la pensée.

La chaire « IA et Santé » Inetum-ECE

Un enseignement au plus près du terrain permet d’appréhender les usages et les besoins, qui ne cessent d’évoluer, contribue à accélérer l’impact positif du digital pour développer des solutions concrètes et imaginer celles de demain.

Frédéric Ravaut déclare :

« La majeure Santé & Technologie de l’ECE existe depuis 8 ans. Elle forme environ 50 élèves par an. Nous avons des programmes d’enseignements d’excellence et nous sommes ravis qu’Inetum y contribue via cette chaire IA & Santé ».

Il ajoute :

« Pour cette chaire IA & Santé, Inetum a fait intervenir quatre experts en Santé, en Innovation et en Data sur les différents domaines de l’intelligence artificielle. Il est essentiel pour nous de créer du lien avec des professionnels référents et globalement avec l’écosystème de l’e-santé. L’ECE est membre actif depuis 3 ans de France BioTech, une association regroupant les principaux entrepreneurs de la HealthTech et de la MedTech ».

Jean-François Penciolelli, Head of Healthcare Sector d’Inetum, Jean-Paul Muller, Global Practice Manager AI, Laurence Houdeville, Global Practice Manager Data et Hervé De-Belenet, Global Health Manager, sont les quatre intervenants experts d’Inetum de cette chaire IA & Santé.

Pour Jean-François Penciolelli, les futurs ingénieurs doivent comprendre l’IA pour mieux appréhender son application dans le secteur de la Santé.

Il explique :

« Cela leur permet de comprendre les enjeux et les impacts sur les professions de santé avec des cas d’usage concrets et un focus important sur la donnée exploitée et valorisée. Nous intégrons le cadre éthique et de responsabilité autour de l’IA. Et nous leur apportons une précieuse connaissance dans tous les domaines de l’IA : IA forte et faible, approches symbolique et numérique, algorithmes déterministes ou non, maching learning, réseaux de neurones… ».


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
OutSystems - Developpement Low code par DYNACENTRIX

Depuis mars 2022, dynacentrix est partenaire intégrateur de la solution de développement low-code visuel, à base de modèles assistés par une ia de la ...

 
Partager l'article
Abonnez-vous à ActuIA, la revue professionnelle de l'intelligence artificielle magazine intelligence artificielle Découvrez la revue professionnelle de l'intelligence artificielle
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.