Drones: Intel déploie sa technologie pour la préservation des océans

Intel a décidé de collaborer avec Parley for the Oceans, dans le cadre du programme SnotBot, afin d’aider à la préservation des océans.

Un programme ambitieux

Parley est un organisme de recherche scientifique au service de la protection des baleines et de la préservation des océans. Dirigé par Iain Kerr, biologiste marin et PDG d’Ocean Alliance, il a développé le drone SnotBot.

Ce dernier collecte les résidus exhalés par les baleines. Les données biologiques ainsi obtenues peuvent ensuite être analysée par les chercheurs.

Une collaboration technologique pointue

Intel contribuera désormais à ces recherches. La société mettra au service de Parley et de ses collaborateurs ses drones et ses technologies d’intelligence artificielle.

“L’expérience d’Intel dans le domaine des technologies intelligentes et connectées permettra d’améliorer le travail des chercheurs, grâce au téléchargement des données des drones vers des algorithmes d’intelligence artificielle pour reconnaitre en temps réel les baleines, partager des données sur leur santé, la présence de virus, le niveau d’acidité de l’eau…

L’intelligence artificielle rend cette analyse possible dans les conditions les plus difficiles, même en cas de mouvements brusques de l’animal ou de visibilité limitée.”

Drones et intelligence artificielle pour faire avancer la recherche

Intel mettra notamment à disposition de SnotBot son Falcon 8+. Ses technologies mais également son expertise devraient permettre aux scientifiques de prendre des décisions et d’exploiter les données collectées plus rapidement.

Comme indique Intel dans son communiqué:

– L’Intelligence Artificielle peut ainsi aider, par la reconnaissance d’images, à identifier une baleine, avant d’en collecter les résidus. Un gain de temps considérable pour les chercheurs.
– L’IA peut aider à prédire les problèmes et maladies des animaux lorsque des données ont été enregistrées et associées en quantités suffisantes (ADN, données sanguines, antécédents familiaux, conditions environnementales…)
– L’IA peut aider à prédire la localisation d’une baleine à chaque moment (pour mettre bas, par exemple), en prenant en compte ses trajets de migration l’année précédente et un certain nombre d’autres éléments mis en corrélation.