Innovation : La Commission européenne accorde un financement complémentaire aux bénéficiaires de subventions du CER

Innovation : La Commission européenne accorde un financement complémentaire aux bénéficiaires de subventio
blank
Actu IA
ERC Proof of concept CER

Dans le cadre de sa volonté de stimuler l’innovation, la Commission européenne a précisé ce 27 avril que 55 bénéficiaires de subventions du Conseil européen de la recherche (CER) ont obtenu des subventions de validation de concept du CER pour explorer le potentiel commercial ou sociétal des résultats de leurs recherches. Les subventions, s’élevant à 150 000 euros chacune font partie de Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation de l’UE. Elles peuvent être utilisées pour explorer les possibilités commerciales, préparer des demandes de brevet ou vérifier la viabilité pratique de concepts scientifiques.

La liste des 55 bénéficiaires de subventions est disponible ici et des exemples de projets du CER via ce lien.

Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, la recherche, la culture, l’éducation et la jeunesse, a déclaré à ce propos :

“Les subventions du CER annoncées aujourd’hui constituent un autre mode de soutien de l’UE aux scientifiques les plus brillants. Elles leur permettront de faire progresser largement nos connaissances, au bénéfice de nos sociétés et de nos économies.

En outre, la crise du coronavirus que nous vivons actuellement nous incite à repenser le rôle essentiel de la science et de la recherche en Europe et au-delà. Elles sont notre meilleur espoir de progrès et notre meilleure assurance contre l’imprévu. C’est pourquoi le Conseil européen de la recherche est un élément essentiel du programme Horizon 2020. Il sélectionne et finance les chercheurs les plus brillants et les plus créatifs en Europe.”

Les projets subventionnés aujourd’hui couvrent un large éventail de sujets, tels qu’une approche plus rapide et moins coûteuse de détection des micro-organismes pathogènes; des implants auditifs à faible consommation d’énergie ou le développement d’une entreprise sociale durable pour gérer et distribuer de manière éthique les données ADN fournies aux scientifiques. Des chercheurs établis dans 17 pays, dont de nombreux États membres de l’UE et d’autres pays, travailleront sur ces sujets.

Les nouvelles bourses ont été accordées à des chercheurs travaillant en : Autriche (1 bourse), Suisse (2), Chypre (1), Allemagne (9), Espagne (5), Finlande (1), France (3), Israël ( 5), Italie (4), Luxembourg (1), Pays-Bas (3), Norvège (1) Pologne (1), Portugal (1), Suède (3), Turquie (1) et Royaume-Uni (13).

Le Conseil européen de la recherche, créé par l’Union européenne en 2007, est le principal organisme européen de financement de la recherche exploratoire d’excellence. Chaque année, il sélectionne et finance les meilleurs chercheurs créatifs, quelle que soit leur nationalité et leur âge, pour mener des projets en Europe.