Intelligence artificielle Inkbit souhaite démocratiser l'impression 3D à grande échelle grâce à l'intelligence artificielle

Pour approfondir le sujet

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...

Inkbit souhaite démocratiser l’impression 3D à grande échelle grâce à l’intelligence artificielle

Inkbit, société spécialisée dans l’impression 3D, a annoncé avoir levé 30 millions de dollars dans le cadre d’un tour de table de série B dirigé par Phoenix Venture Partners LLC (PVP). La start-up produit habituellement une imprimante 3D capable de corriger les erreurs d’impression pendant tout le processus grâce à l’intelligence artificielle. Avec ce financement, la firme souhaite conquérir l’Europe, Le Moyen Orient, l’Afrique (région EMEA) et l’Asie. 

Inkbit : une start-up américain exploitant l’IA pour une impression 3D à grande échelle

Fondé en 2017 par Davide Marini, Javier Ramos et Wojciech Matusik, Inkbit est le spin-off du laboratoire CSAIL du Massachusetts Institute of Technology (MIT) dédié à la recherche en informatique et en intelligence artificielle. Elle est connu pour avoir conçue une imprimante 3D dopée à l’intelligence artificielle et pilotée par un contrôle de rétroaction basé sur la vision.

Du nom d’Inkbit Vista, cette imprimante est dotée d’une technologie brevetée de jet d’encre contrôlé par vision (Vision-Controlled Jetting ou VCJ) qui permet de répondre aux exigences de fiabilité et de performance d’une fabrication relativement conséquente. Couplé aux capacités d’impression multi-matériaux du système, les fabricants pourront intégrer l’impression 3D dans un environnement de production à grande échelle et pas seulement être utilisé pour du prototypage.

Afin de franchir un cap supplémentaire, l’entreprise a réussi à lever 30 millions de dollars supplémentaires auprès de Phoenix Venture Partners LLC, portant les financements totaux à 45 millions d’euros.

Une levée de fonds de 30 millions de dollars pour conquérir le marché asiatique et de la région EMEA

Davide Marini, PDG et co-fondateur d’Inkbit, s’est exprimé autour de la technologie utilisée dans les imprimantes de la firme et sur les investissements que sa société a réussi à récolter :

“Inkbit connaît actuellement une croissance importante et nous sommes ravis d’avoir l’opportunité de continuer à constituer notre équipe talentueuse et de faire évoluer l’entreprise pour répondre à la demande des clients. Les opportunités pour la fabrication additive se multiplient à mesure que l’adoption de l’impression 3D pour la production à grande échelle augmente. Nous sommes impatients d’utiliser nos capitaux levés pour continuer à évoluer et à innover au sein de cette industrie dynamique.”

John T. Chen, Managing General Partner de PVP, a évoqué les raisons qui ont séduit PVP à valider cette levée de fonds :

“En tant que principal investisseur dans les technologies fondées sur la science des matériaux, PVP considère la technologie commercialisée par Inkbit comme un changement total pour l’industrie de la fabrication additive, car elle résout les principaux goulots d’étranglement empêchant l’impression 3D de étant adopté pour la fabrication en série de produits finis de haute qualité. Nous sommes ravis d’aider Inkbit dans sa phase de mise à l’échelle et de l’accueillir en tant que nouveau membre du portefeuille PVP.”

Avec cette levée de fonds, Inkbit souhaite séduire de nouveaux marchés, en Asie et dans la région EMEA.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...