Intelligence artificielle Inkbit souhaite démocratiser l'impression 3D à grande échelle grâce à l'intelligence artificielle

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Pixyl lève 2,2 millions d’euros afin de commercialiser sa solution de détection de pathologies neurologiques

Fondée en 2015, Pixyl est une entreprise française spécialisée dans l'imagerie médicale. La start-up a annoncé une levée de fonds de 2,2 millions d'euros auprès du...

FairFair, start-up biterroise, lève 400 000 euros pour sa plateforme intelligente multimétiers

FairFair, marque commerciale du groupe QuiOuvre, a levé près de 400 000 euros de la part de Mines Alès Angels et MELIES Business Angels....

La start-up française Dataiku lève 400 millions de dollars dans l’optique d’intégrer l’IA et la data en entreprise

Dataiku, dont la solution cloud et big data est disponible sur Azure, la marketpace de Microsoft, a annoncé avoir levé 400 millions de dollars...

La start-up française Shift Technology devient une licorne après sa levée de fonds auprès d’Advent International

Shift Technology, société française spécialisée dans le développement de solutions d'automatisation et d'optimisations des données basées sur l'IA dans le secteur de l'assurance, a...

Inkbit souhaite démocratiser l’impression 3D à grande échelle grâce à l’intelligence artificielle

Inkbit, société spécialisée dans l’impression 3D, a annoncé avoir levé 30 millions de dollars dans le cadre d’un tour de table de série B dirigé par Phoenix Venture Partners LLC (PVP). La start-up produit habituellement une imprimante 3D capable de corriger les erreurs d’impression pendant tout le processus grâce à l’intelligence artificielle. Avec ce financement, la firme souhaite conquérir l’Europe, Le Moyen Orient, l’Afrique (région EMEA) et l’Asie. 

Inkbit : une start-up américain exploitant l’IA pour une impression 3D à grande échelle

Fondé en 2017 par Davide Marini, Javier Ramos et Wojciech Matusik, Inkbit est le spin-off du laboratoire CSAIL du Massachusetts Institute of Technology (MIT) dédié à la recherche en informatique et en intelligence artificielle. Elle est connu pour avoir conçue une imprimante 3D dopée à l’intelligence artificielle et pilotée par un contrôle de rétroaction basé sur la vision.

Du nom d’Inkbit Vista, cette imprimante est dotée d’une technologie brevetée de jet d’encre contrôlé par vision (Vision-Controlled Jetting ou VCJ) qui permet de répondre aux exigences de fiabilité et de performance d’une fabrication relativement conséquente. Couplé aux capacités d’impression multi-matériaux du système, les fabricants pourront intégrer l’impression 3D dans un environnement de production à grande échelle et pas seulement être utilisé pour du prototypage.

Afin de franchir un cap supplémentaire, l’entreprise a réussi à lever 30 millions de dollars supplémentaires auprès de Phoenix Venture Partners LLC, portant les financements totaux à 45 millions d’euros.

Une levée de fonds de 30 millions de dollars pour conquérir le marché asiatique et de la région EMEA

Davide Marini, PDG et co-fondateur d’Inkbit, s’est exprimé autour de la technologie utilisée dans les imprimantes de la firme et sur les investissements que sa société a réussi à récolter :

“Inkbit connaît actuellement une croissance importante et nous sommes ravis d’avoir l’opportunité de continuer à constituer notre équipe talentueuse et de faire évoluer l’entreprise pour répondre à la demande des clients. Les opportunités pour la fabrication additive se multiplient à mesure que l’adoption de l’impression 3D pour la production à grande échelle augmente. Nous sommes impatients d’utiliser nos capitaux levés pour continuer à évoluer et à innover au sein de cette industrie dynamique.”

John T. Chen, Managing General Partner de PVP, a évoqué les raisons qui ont séduit PVP à valider cette levée de fonds :

“En tant que principal investisseur dans les technologies fondées sur la science des matériaux, PVP considère la technologie commercialisée par Inkbit comme un changement total pour l’industrie de la fabrication additive, car elle résout les principaux goulots d’étranglement empêchant l’impression 3D de étant adopté pour la fabrication en série de produits finis de haute qualité. Nous sommes ravis d’aider Inkbit dans sa phase de mise à l’échelle et de l’accueillir en tant que nouveau membre du portefeuille PVP.”

Avec cette levée de fonds, Inkbit souhaite séduire de nouveaux marchés, en Asie et dans la région EMEA.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...

La Lufthansa s’appuie sur le logiciel « Virtual Aviation Training » de NMY pour former ses équipes de cabine

La pandémie a fortement impacté les compagnies aériennes. Depuis la levée des restrictions sanitaires, elles doivent affronter un autre problème : malgré une forte...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci