IA et mobilité : les capsules d’Urbanloop seront testées lors des JO 2024

Tandis que de nombreux pays, dont la France, travaillent au train du futur circulant dans un tube à basse pression, l’hyperloop, selon le concept imaginé par Elon Musk en 2013, Urbanloop, comme son nom l’indique, cible le marché urbain et péri-urbain. L’objectif est de concurrencer efficacement l’usage de la voiture en ville en proposant une alternative écologique, peu coûteuse et ergonomique pour les villes moyennes dont les densités d’habitants ne permettent pas de rentabiliser un métro ou un tramway : des capsules individuelles. Le projet a d’ailleurs été lauréat en 2021 de l’appel à innovations mobilités Jeux olympiques et paralympiques 2024 et sera testé à cette occasion.

Si Urbanloop est une start-up créée en 2019, actuellement engagée dans la réalisation de deux projets de transport, l’un auprès de la métropole Grand Nancy, le second avec Saint Quentin en Yvelines, c’est grâce à un projet de l’Université de Lorraine de 2017, qu’elle a vu le jour. Les étudiants devaient proposer la solution optimale en matière de mobilité, le choix s’est porté sur un transport commun individuel, électrique, respectueux de l’environnement sans attente à quai, piloté par l’IA.

L’université de Lorraine compte 50 000 étudiants, elle forme des architectes, des urbanistes, des ingénieurs et des techniciens dans le domaine de l’IA, des transports, du génie civil, de l’énergie, de la géologie, compétences qui ont permis de réaliser ce projet.

Le projet Urbanloop

Le projet d’origine visait, entre autres, à lutter contre la congestion urbaine tout en conservant le patrimoine architectural particulièrement riche de la ville de Nancy.

Les capsules d’Urbanloop dont le flux est géré par l’IA ce qui permet aux usagers de ne pas attendre l’arrivée d’une capsule vide, circulant à 60 km/h sur un réseau adapté aux contraintes de la ville, sont une alternative à la voiture et répondent à ces objectifs.

Dirigé par Jean-Philippe Mangeot, il a réuni l’Université de Lorraine, le lycée Henri VOGT, 3 laboratoires de recherche (CRAN, LORIA, GREEN) et plusieurs industriels locaux : Chardot TP qui a construit la première boucle de démonstration de 200 mètres, les Constructions Métalliques de VOID…

Une centaine d’étudiants a travaillé à des sous-projets pour le mener à bien. Parmi eux:

  • 7 élèves de terminale S du lycée Henri VOGT se sont attelés aux systèmes de changement de voie et d’accessibilité à la capsule;
  • L’ENSEM à la plateforme de contrôle-commande, la réalisation de la capsule individuelle, à celle de la capsule PMR, au dimensionnement et à la mise en œuvre du système de propulsion pour les capsules;
  • Telecom Nancy à la partie algorithmique, à la simulation du réseau de transport urbain par capsules et au poste d’aiguillage;
  • Mines Nancy à la gestion de flux, la modélisation 3D et la gestion de risques;
  • Géologie Nancy à la campagne de mesure géoradar;
  • Artem Insight-Alliance Artem au design, la conception de la capsule, et celle des stations du tracé de la première ligne au Technopôle Brabois.

Le Centre de Recherche en Automatique de Nancy (CRAN), le Groupe de Recherche en Energie Electrique de Nancy (GREEN) et le Laboratoire Lorrain en Recherche en Informatique et ses Applications (LORIA) ont apporté leur expertise technique.

La start-up Urbanloop

Grâce au concours financier de la région Grand Est, le premier circuit de test a été installé au Technopôle de Brabois, les premières capsules ont pu être construites et les premiers tests réalisés.

En 2019, Urbanloop SAS a vu le jour afin de développer le projet de manière industrielle et commerciale. Deux ans plus tard, la start-up établissait le record du monde de la plus faible consommation énergétique au kilomètre pour un véhicule autonome sur rail : moins de 1 centime d’euro.

En partenariat avec l’ensemble des écoles d’ingénieurs de Lorraine INP et des entreprises de la région Grand Est, Urbanloop a conçu un nouveau design de ses capsules pour améliorer leur confort tout en conservant les mêmes performances : accueillir 2 adultes ou un adulte et 2 enfants ou un adulte et son vélo ou une personne à mobilité réduite et son accompagnateur.

Le 1er juillet dernier, elle dévoilait la nouvelle capsule sur la célèbre place Stanislas en présence des partenaires officiels du projet. Le lendemain, les écoles d’ingénieurs de Nancy ont présenté les différents prototypes des capsules, l’évolution du projet Urbanloop qu’elles accompagnent depuis l’origine et ainsi mis en lumière leur savoir-faire.

Les visiteurs ont pu tester l’ergonomie de la nouvelle capsule (à l’arrêt), donner leurs impressions et leurs idées d’amélioration ce qui permettra de faire encore évoluer la praticité et le design du véhicule.

La start-up a d’ailleurs été lauréate du concours d’innovation i-lab 2022 opéré par Bpifrance, ce qui, avec la bourse R&D sur l’IA de la région Grand Est, l’aide à financer son programme de recherche.

Egalement lauréate de l’appel à innovations mobilités « Jeux olympiques et paralympiques 2024 », Urbanloop déploiera son premier circuit en démonstration et expérimentation durant les Jeux Olympiques avant de déployer la première boucle Nancéienne pour 2026.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
RML (Responsible Machine Learning) par Axionable

Notre solution dédiée à la réalisation de projets de machine learning responsable pour vous accompagner dans le cadrage, le développement et l'industr...

 
Partager l'article
Abonnez-vous à ActuIA, la revue professionnelle de l'intelligence artificielle magazine intelligence artificielle Découvrez la revue professionnelle de l'intelligence artificielle
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.