Intelligence artificielle IA et cancer : OWKIN présente deux solutions de diagnostic basées sur...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Si vous avez manqué l’actualité IA de cet été…

En ce jour de rentrée, nous vous proposons une petite sélection des actualités de l'intelligence artificielle que vous avez pu manquer durant la période...

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Prédire la fonction des protéines grâce au deep learning

Les protéines sont présentes dans toutes les cellules vivantes où elles assurent des fonctions essentielles. Comprendre la relation entre la séquence d'acides aminés d'une...

IA et cancer : OWKIN présente deux solutions de diagnostic basées sur l’IA ayant reçu la certification CE-IVD

Owkin, start-up franco-américaine spécialisée dans l’IA et l’apprentissage fédéré appliqué à la recherche médicale a annoncé le 2 septembre dernier que deux de ses solutions de diagnostic, à savoir Owkin Dx RlapsRisk BC et Owkin Dx MSIntuit CRC, ont reçu la certification CE-IVD (CE Marking for In Vitro Diagnostic), ce qui lui permettra de commercialiser ces solutions en Europe et ainsi d’améliorer la prise en charge des patients y souffrant d’un cancer du sein ou colorectal.

Cofondée en 2016 par Thomas Clozel, chercheur clinicien et ancien professeur adjoint en hématologie clinique, et Gilles Wainrib, docteur en IA appliquée à la biologie, Owkin est basée aux Etats-Unis, mais la majorité de son équipe est installée à Paris. Elle s’est donnée pour mission d’utiliser l’IA afin de découvrir et développer de meilleurs traitements pour les besoins médicaux non satisfaits, à commencer par la lutte contre le cancer.

Meriem Sefta, Directeur des diagnostics chez Owkin, déclare :

« Notre mission est d’utiliser l’IA pour trouver le bon traitement pour chaque patient. De nouveaux médicaments nous permettent de personnaliser les traitements en fonction des caractéristiques individuelles de la maladie des patients, promettant ainsi une nouvelle ère de médecine de précision. Mais l’un des obstacles auxquels les médecins sont confrontés est de trouver ces patients rapidement, avec précision et efficacité. »

Elle ajoute au sujet des solutions Owkin Dx RlapsRiskBC et Owkin Dx MSIntuit CRC :

« Nos premières solutions de diagnostic approuvées pourraient aider des millions de patients atteints d’un cancer du sein ou d’un cancer colorectal à recevoir les traitements dont ils ont besoin plus tôt. C’est un moment crucial dans la mission d’Owkin d’utiliser l’IA pour mieux comprendre les maladies et développer des diagnostics et des traitements plus précis pour les patients. »

La solution RlapsRisk BC

RlapsRisk BC est une solution de pronostic basé l’IA conçue pour prédire la probabilité pour une personne atteinte d’un cancer du sein précoce (ER+/HER2-) de rechuter après le traitement, permettant ainsi aux oncologues de déterminer quelles patientes à haut risque peuvent bénéficier de thérapies ciblées et quelles patientes à faible risque peuvent potentiellement éviter la chimiothérapie.

Elle a été développée en collaboration avec l’Institut Gustave Roussy, 1er centre de lutte contre le cancer en Europe, après qu’Owkin ait remporté le challenge « AI for Health » 2019 de la Région Île de France.

Evaluer le risque de rechute, grâce à l’IA, après le traitement à partir d’images numériques d’échantillons de tissus va réellement modifier la gestion des soins du cancer du sein. Actuellement, les patientes atteintes d’un cancer du sein à risque de rechute sont identifiées par des tests moléculaires ou génétiques coûteux et longs. RlapsRisk BC offre des performances comparables aux tests moléculaires standard, tout en utilisant des données beaucoup plus facilement accessibles, ce qui réduit les délais d’exécution (une quinzaine de minutes) et démocratise l’accès à la médecine de précision.

Le Dr Magali Lacroix-Triki, MD, PhD, spécialiste du pneumologie au Département de biologie médicale et de pathologie de l’Institut Gustave Roussy, déclare :

« Les diagnostics de pathologie numérique basés sur l’IA pourraient nous aider à fournir une analyse complète de chaque tumeur à partir d’une seule lame tumorale représentative colorée par étalon, dans un processus complémentaire au diagnostic du pathologiste. Cela démocratiserait l’accès à la médecine de précision, ouvrant une nouvelle ère de traitement pour les patients du monde entier. »

MSIntuit CRC est une solution de diagnostic de pathologie numérique IA qui présélectionne un biomarqueur dans les tumeurs du cancer colorectal connu sous le nom d’instabilité microsatellite (MSI), un défaut dans la capacité d’une cellule à corriger les erreurs qui se produisent lorsque l’ADN est copié. Ce diagnostic exclut les phénotypes stables par microsatellite (MSS), ce qui permet aux pathologistes de concentrer leurs ressources sur la confirmation des patients présentant un MSI.

Basée sur le deep learning, elle a été entraînée sur des centaines d’échantillons de patients jusqu’à ce qu’elle puisse détecter avec précision la présence de MSI sur des images de tumeurs. Sa précision a été validée par une étude clinique de validation à l’aveugle sur des centaines d’autres échantillons de patients.

Elle permet aux médecins de dépister plus efficacement les patients qu’avec les techniques de test standard, qui comprennent des tests de réaction en chaîne par polymérase (PCR) ou d’immunohistochimie consommant du temps et des échantillons de tissus du patient.

Par ailleurs, les patients atteints de tumeurs à MSI élevé sont éligibles pour un traitement avec le nouveau médicament d’immunothérapie pembrolizumab, qui, selon un essai clinique de 2020, a conduit à une survie sans progression, significativement plus longue que le traitement standard, lorsqu’il est reçu comme traitement de première intention pour le cancer colorectal métastatique MSI-H-dMMR.

Le professeur Magali Svrcek, MD, PhD, Sorbonne Université, AP-HP, Hôpital Saint-Antoine, Département de pathologie, Paris, a déclaré:

« Comme le cancer colorectal est le troisième cancer le plus fréquent dans le monde, il est crucial que nous soyons en mesure de dépister les patients pour les biomarqueurs qui les rendent admissibles à des traitements potentiellement vitaux. Le dépistage dMMR/MSI doit être effectué sur tous les patients atteints de cancer colorectal, mais le temps et les ressources des pathologistes sont souvent trop sollicités. »

Elle conclut :

« La nouvelle solution de diagnostic d’IA d’Owkin, MSIntuit CRC, représentera environ la moitié du nombre de cas nécessitant un dépistage. Il est conçu pour aider plus de patients à recevoir un traitement plus tôt. Les algorithmes de pathologie numérique basés sur l’IA comme ceux-ci, développés en consultation avec des pathologistes, feront bientôt partie intégrante de notre pratique quotidienne. Ils aideront les patients à bénéficier plus tôt du meilleur traitement pour eux – une nouvelle ère de médecine personnalisée. »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
OWKIN

OWKIN est une start-up française spécialisée dans le machine learning appliqué à la recherche médicale. Elle a pour objectif d’améliorer la découverte

Découvrir OWKIN

 
Thomas Calvi

Partager l'article

IA et Santé : levée de fonds de 27 millions d’euros pour Incepto, spécialiste de la santé digitale

Incepto, plateforme de solutions d’IA appliquées à l’imagerie médicale, a annoncé le 19 septembre dernier, avoir levé 27 Ms€ lors d’un tour de table...

Supply Chain : l’IMT Mines Albi et Scalian dressent le bilan de leurs travaux de recherche au sein de leur laboratoire commun SCAN

Le 2 septembre 2019, Scalian, groupe à dimension internationale spécialisé dans le conseil et l'ingénierie, et l'école d'ingénieurs IMT Mines Albi signaient un partenariat...

Région Occitanie : ANITI et Ekitia lancent une consultation régionale sur le rapport des citoyens à l’IA

Dans le cadre de sa stratégie de diffusion des connaissances en lien avec l’IA, l’Institut Interdisciplinaire d’Intelligence Artificielle de Toulouse (ANITI) et Ekitia (ex...

Les Galeries Lafayette lancent « Tailored Insights », une plateforme de retail media

Pour les entreprises, la compréhension et l’amélioration continue de l’expérience client sont devenues aussi importantes que le développement de produits, l’innovation ou le marketing....
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci