Intelligence artificielle Graphcore lève 50 millions de dollars pour ses puces dédiées à l'IA...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Afrique : la fintech Pngme lève 15 millions de dollars afin de poursuivre son développement sur le continent africain

La fintech africaine PNGme vient d'annoncer une levée de fonds de quinze millions de dollars menée par le fonds d'investissement londonien Octopus Ventures. Ce...

Contentsquare annonce l’acquisition de Upstride et une levée de fonds de 500 millions de dollars

Contentsquare, une société spécialisée dans l'experience analytics, a annoncé l'acquisition d'Upstride, une deeptech française qui vise à améliorer les performances d'outils de machine learning...

Le réseau d’innovation 1Kubator lève 9 millions d’euros pour accélérer son développement et sa présence en France

1Kubator, réseau d'innovation en France, annonce la levée de neuf millions d'euros en parallèle de son entrée dans le capital de Groupama. Avec ce...

Etude de cas : comment la Deeptech Customs Bridge exploite le cloud

Depuis 2015, le programme start-up d'OVHcloud accompagne les jeunes structures (start-up et scale-up depuis 2020) de la même manière qu'un accélérateur de start-up. Accompagnements...

Graphcore lève 50 millions de dollars pour ses puces dédiées à l’IA et au machine learning

La start-up britannique Graphcore a annoncé avoir obtenu un financement en série C de 50 millions de dollars via Sequoia Capital. Cette société d’investissements particulièrement réputée voit dans la jeune pousse l’un des futurs leaders du marché des puces dédiées à l’intelligence artificielle.

Un processeur qui enthousiasme la communauté IA

En juillet dernier, nous annoncions la percée de Graphcore et de son processeur qui
qui enthousiasmait Demis Hassabis, co-fondateur de DeepMind, Zoubin Ghahramani de Cambridge University et Chief Scientist chez Uber ainsi que Pieter Abbeel, Greg Brockman, Scott Gray et Ilya Sutskever d’OpenAI, Dell ou encore Bosch. La start-up venait alors de lever 30 millions de dollars qui devaient permettre à la société spécialisée en machine intelligence de lancer la commercialisation de son premier processeur IPU (Intelligence Processing Units). Quelques mois plus tard, la start-up fondée en 2016 annonce une nouvelle levée de fonds, de 50 millions de dollars.

La communauté IA et les grands noms du domaine suivent de près les avancées de la firme. Cette nouvelle levée de fonds de série C a réuni une nouvelle fois les investisseurs de la start-up dont Amadeus Capital Partners, Atomico, Robert Bosch Venture Capital, C4 Ventures, Dell Technologies Capital, Draper Esprit, Foundation Capital, Pitango Venture Capital et Samsung Catalyst Fund.

Une IPU particulièrement puissante

Le marché des puces connait une importante croissance. Les revenues mondiaux en provenance des systèmes IA et cognitifs sont actuellement estimés à 12,5 milliards de dollars. Ils devraient atteindre, selon IDC, les 46 milliards de dollars d’ici 2020. Autant dire que de nombreux acteurs s’intéressent de très près à ce marché et notamment au segment des puces pour le machine learning. Intel avec ses NNP semble bien positionné, tout comme Google grâce à ses unités de traitement Tensor et Nvidia, entre autres.

Basée à Bristol, au Royaume-Uni, Graphcore veut se positionner en tant que leader sur ce marché en pleine effervescence. Ce nouveau financement devrait permettre à la start-up d’accélérer son développement pour répondre à la demande croissante de ses clients. Elle se concentrera sur l’augmentation de sa production et la construction d’une communauté de développeurs autour de sa solution logicielle Poplar.

Ces IPU de Graphcore permettraient d’améliorer la performance en matière de machine learning. Ils sont capables d’alimenter ce type de systèmes en étant 100 fois plus puissants qu’un GPU. Un test repris par Sensors Online montre que seulement 8 IPU sont nécessaires pour entraîner un système dans le même temps que cela prend à 128 GPU. Des performances plus rapides grâce à ces puces et à Poplar qui est pour Graphcore:

“la plate-forme la plus rapide et la plus flexible pour de telles applications informatiques actuelles et futures, réduisant ainsi le coût de l’IA dans le cloud et le datacenter”.

 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Enquête Premier emploi 2022 de Telecom Paris : des ingénieurs recherchés et bien rémunérés

Télécom Paris, école de l'Institut Mines-Télécom et membre fondateur de l'Institut Polytechnique de Paris, forme des ingénieurs généralistes du numérique. Elle a récemment publié...

Canada : l’utilisation de l’intelligence artificielle reste faible au sein des entreprises selon les RH

Les ressources humaines (RH) ont un rôle important au sein des entreprises. Au Canada, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CHRA) a mené...

Focus sur le projet de recherche européen HosmartAI « Hospital Smart development based on AI »

Le projet de recherche européen HosmartAI a pour objectif de doter l'Europe d'un système de santé fort, efficient, durable et résilient, bénéficiant des capacités...

Prédire la mortalité et la durée du séjour en unité de soins intensifs grâce au machine learning

Les unités de soins intensifs (USI) assurent une continuité des soins et une surveillance continue aux patients atteints de maladies graves. Une équipe de...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci