GPU et IA générative : spectaculaire montée des actions NVIDIA à Wall Street

Boosté par une demande accrue pour ses puces, après avoir vu ses actions grimper de 28% mercredi, Nvidia continue son envolée avec une hausse de 25% ce jeudi 25 mai, déjouant les projections plus pessimistes des analystes. Sa valorisation a augmenté de 200 milliards de dollars et atteint les 950 milliards, faisant d’elle la cinquième entreprise américaine la plus valorisée.

En 1999, Nvidia a inventé les GPU (Graphics Processing Unit), des puces informatiques  effectuant les calculs complexes nécessaires à la création de graphismes et d’images, utilisés dans les ordinateurs pour les jeux vidéo, la création de contenu multimédia et les applications nécessitant des graphismes haute performance.

Or, les performances de calcul des GPU initialement conçus pour l’affichage 3D se transposent idéalement aux calculs mathématiques requis par l’intelligence artificielle, ce qui a fait de NVidia un acteur incontournable du domaine.

Jensen Huang, fondateur et PDG de NVIDIA, a annoncé en mars dernier lors de son discours d’ouverture GTC que les supercalculateurs NVIDIA DGX H100 AI étaient en pleine production. La société propose NVIDIA H100 Tensor Core, le GPU le plus puissant au monde pour l’IA, afin de répondre à la demande croissante de formation et d’inférence génératives en IA.

D’ailleurs, OpenAI a utilisé le prédécesseur de H100, le GPU NVIDIA A100, pour entraîner et exécuter ChatGPT, qui a déclenché des investissements massifs dans l’IA générative.

Nvidia annoncé un chiffre d’affaires de 7,19 milliards de dollars pour le premier trimestre de son exercice décalé, qui a commencé fin janvier. Bien qu’en baisse de 13% par rapport à l’année précédente, il dépasse largement les estimations des analystes qui prévoyaient 6,52 milliards de dollars. Si le secteur des jeux vidéo continue de chuter (-38%  en un an), la vente de ses GPU dédiés aux Data Centers a généré des revenus de 4,28 milliards de dollars au cours des trois premiers mois de l’exercice, au lieu des 3,9 milliards escomptés, soit une hausse de 14% en un an.

Celle-ci serait due, selon la société, au développement d’IA génératives et de LLM utilisant des GPU basés sur les architectures NVIDIA Hopper et Ampère.

Colette Kress, Directrice financière chez Nvidia, a déclaré lors d’une conférence téléphonique mercredi soir :

« Nous nous attendons à ce que cette croissance séquentielle soit largement tirée par les centres de données, reflétant une forte augmentation de la demande liée à l’IA générative et aux grands modèles de langage. Cette demande a prolongé la visibilité de notre centre de données de quelques trimestres, et nous avons obtenu une offre nettement plus élevée pour le second semestre de l’année ».

Nvidia prévoit ainsi un chiffre d’affaires pour le second trimestre d’environ 11 milliards de dollars.

L’annonce de ses résultats, qui a surpris les analystes, a entraîné d’autres entreprises du secteur à la hausse, notamment AMD, Micron et Broadcom.

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.

1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Netwave Suite - Product par Netwave

Grâce à sa technologie exclusive d’ia inductive, netwave suite est une plateforme de référence en matière de personnalisation temps réel en mode saas....

 
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.