Actualité Focus sur le projet MusicIA d'AIbstract et du CTEL de l'Université Côte...

Pour approfondir le sujet

Pénurie des semi-conducteurs : Intel évoque ses prévisions et présente sa stratégie pour limiter les dégâts

À l'heure actuelle, l'industrie de l'informatique traverse une crise particulière : une pénurie de semi-conducteurs, essentiels dans la production de certains composants ou au...

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

Focus sur le projet MusicIA d’AIbstract et du CTEL de l’Université Côte d’Azur

Lauréat de l’appel à projet Startup DeepTech de l’IDEX UCA Jedi, le projet MusicIA travaille sur la réalisation d’une solution logicielle d’intelligence musicale. Il s’agit d’un projet commun entre la start-up Albigeoise AIbstract, spécialisée dans l’application de technologies d’intelligence artificielle à la création musicale, et le Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature et des arts vivants (CTEL) d’Université Côte d’Azur.

Cyril Délécraz, ancien doctorant du CTEL ayant soutenu sa thèse en musique sous la direction de Jean-François Trubert, et aujourd’hui Directeur Musical d’AIbstract, est à l’initiative de la relation entre les deux partenaires.

« Nous avons au CTEL une équipe de musicologues qui travaille sur le processus de création musicale ; de nombreux articles ont été publiés par notre équipe portant sur la genèse des processus musicaux » explique Jean-François Trubert, Professeur des Universités en musicologie au CTEL.

Le projet MusicIA permet de mettre la technologie de l’IA au service de la musique en développant un logiciel offrant les services d’un auteur-compositeur-interprète virtuel capable de créer et diffuser de la musique personnalisée en temps réel.

« Notre technologie s’adresse à 4 publics différents », explique Jason Valax, Président, Directeur Général d’AIbstract, « Tout d’abord le grand public pour des usages principalement récréatifs consistant à enrichir musicalement différentes activités courantes et contenus personnels. Également les entreprises, afin de leur permettre de développer un contrôle autonome de la dimension musicale de leur identité de marque et des expériences qu’elles proposent à leurs propres publics, en générant par exemple une musique d’ambiance dans un commerce qui évoluerait selon l’heure, la météo ou encore une promotion à mettre en avant. »

AIbstract s’adresse en outre aux musiciens pour les accompagner à chaque étape de leur pratique notamment grâce à des fonctionnalités créatives les aidant à compléter leurs créations ou à les arranger dans un autre registre musical. Les créateurs de contenu pourront d’autre part faire appel à la solution pour enrichir leurs productions.

« Nous cherchons à offrir au plus grand nombre un nouveau geste d’appropriation de la musique en rendant accessible le vecteur d’une expression musicale personnelle », résume Jason Valax.

Un projet ambitieux en IA et musicologie

Le partenariat entre le CTEL et AIbstract permet de mettre en place ce projet ambitieux à la fois du côté de l’IA mais également du côté de la musicologie.

« La collaboration avec le CTEL permet à une start-up comme AIbstract de renforcer ses compétences, précise le PDG, car pour avancer sur notre modélisation du processus de création musicale, nous avons besoin de personnes compétentes en musicologie, capables d’aller chercher de grands ensembles de connaissance et retenir ce qu’il faut implémenter dans l’IA. »

C’est donc sur cette modélisation qu’a travaillé Cyril Délécraz. Grâce à sa large culture musicale et sa thèse soutenue sous la direction de Jean-François Trubert au CTEL, il a permis de faire un état de l’art en 2019 :

« je travaille à la réalisation d’une gigantesque arborescence des pans théoriques de la musique afin de pouvoir créer un prototype à court terme » explique Cyril. Il travaille en collaboration avec Maxime Cottin, actuellement post-doctorant au CTEL, qui bénéficie d’un financement de l’IDEX UCA Jedi pour travailler sur l’étude des musiques actuelles afin de mettre en évidence plusieurs éléments clefs de la composition musicale occidentale actuelle, tels que des progressions harmoniques et mélodiques.

Un projet soutenu par l’IDEX UCA Jedi

« Lorsque Jason Valax a contacté l’équipe Innovation de l’IDEX UCA JEDI en Avril 2020 pour exposer la problématique de sa start-up AIbstract et son intérêt pour une potentielle collaboration avec Université Côte d’Azur dans le domaine de la création musicale, nous en avons parlé à Jean-François Trubert qui a tout de suite manifesté son intérêt », explique Marc Barret, Directeur opérationnel Innovation.

Le projet MusicIA a ainsi été rédigé et soumis puis accepté en Juin 2020 dans le cadre de l’Appel à Projets Startup DeepTech de l’IDEX UCA JEDI et le contrat de partenariat signé en Novembre 2020.

La complémentarité de la musicologie et de l’intelligence artificielle, ainsi que la clarté du projet d’entreprise présenté ont été des éléments importants dans la décision de l’IDEX de soutenir ce projet interdisciplinaire. Une connexion avec le 3IA Côte d’Azur est envisagée à moyen terme pour renforcer la technologie IA de AIbstract par des collaborations avec les équipes de recherche en Intelligence Artificielle du 3IA.

« L’IDEX UCAJEDI est particulièrement fière de soutenir ce projet d’entreprise à l’interface de la création artistique et de l’intelligence artificielle qui peuvent fournir des solutions innovantes pourvu qu’elles soient correctement assemblées, ce dont nous sommes convaincus ici », conclut Marc Barret.

Découvrez d’autres projets de recherches menés à l’Université Côte d’Azur sur son site internet.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Pénurie des semi-conducteurs : Intel évoque ses prévisions et présente sa stratégie pour limiter les dégâts

À l'heure actuelle, l'industrie de l'informatique traverse une crise particulière : une pénurie de semi-conducteurs, essentiels dans la production de certains composants ou au...

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...