Firstminute Capital créé un fonds de 60 millions de dollars pour investir dans des start-up européennes

Firstminute Capital créé un fonds de 60 millions de dollars pour investir dans des start-up européennes
Actu IA
Couv

Firstminute Capital a annoncé avoir réuni 60 millions de dollars pour investir dans de jeunes start-up européennes. Ce fonds londonien a été lancé par Brent Hoberman, fondateur de Lastminute.com, et Spencer Crawley, anciennement chez AppDirect et Goldman Sachs.

Un fond soutenu par VC Atomico

Firstminute Capital a été soutenu par VC Atomico et par 23 fondateurs de sociétés technologiques milliardaires. Parmi ces investisseurs, on retrouve les co-fondateurs de Skype, Zoopla, Skyscanner, BlaBlaCar, Autonomy, Betfair, King.com, Supercell ou encore Net-a-Porter.

Niklas Zennström, ancien CEO de Skype et désormais CEO d’Atomico, a expliqué sa participation à ce fonds d’investissement:

“Nous croyons fermement en l’avenir de l’écosystème technologique européen et sommes par conséquent très enthousiastes de faire partie de ce nouveau fonds qui soutiendra les entrepreneurs européens émergents les plus prometteurs”.

Dynamiser l’écosystème technologique européen

Pour ce faire, Firstminute Capital investira entre 250.000 dollars et 750.000 dollars des start-up innovantes dans leur phase de démarrage. Le fonds se centrera sur les sociétés de ‘deep tech’ en matière d’intelligence artificielle, d’IoT et de robotique.

“Nous espérons ainsi aider la prochaine génération de grands entrepreneurs, autant grâce à notre portée qu’en leur apportant de la crédibilité et du soutien.

Nous n’investirons pas seulement au Royaume-Uni mais également à travers l’Europe. Nous souhaitions collecter 60 millions de dollars pour notre premier fonds, et y être parvenu aussi rapidement, avant la date butoir, est un grand signal pour la technologie européenne.”

Une initiative dans la lignée de la création de la Founders Factory

Après avoir quitté LastMinute.com, Brent Hoberman a créé made.com mais a également lancé la Founders Factory à Londres. Cet incubateur soutient de jeunes start-up. Il met à leur disposition un espace, un réseau et 30.000 livres sterling de capital.

Soutenu par L’Oréal, Aviva, easyJet ou encore le groupe The Guardian, l’incubateur souhaite lancer 200 start-up d’ici 2021. Parmi les start-up ayant rejoint la Founders Factory, on peut par exemple citer Iris.AI, un assistant de recherche pour scientifiques basé sur l’intelligence artificielle et l’application d’analyse de données illumr.