Les fintechs, un secteur à fort potentiel en pleine expansion

Les fintechs, un secteur à fort potentiel en pleine expansion
Actu IA
Couv

Depuis quelques années, les investissements dans les fintechs connaissent une très forte progression. Différents domaines sont concernés tels que l’assurance, les prêts, les paiements, la blockchain ou encore la banque en ligne. Cependant, le développement de l’intelligence artificielle permet le développement de solutions numériques particulièrement prometteuses.

Les métiers de la banque, mais également de l’assurance, semblent sur le point de connaître une métamorphose totale. Nous avons déjà évoqué les annonces de certaines entités telles que Crédit mutuel et Orange qui ont intégré Watson d’IBM pour optimiser le traitement des dossiers ou la relation client. Cependant, ce ne sont pas les seuls domaines visés par ces start-up.

Des start-up particulièrement dynamiques

Les fintechs se sont considérablement développées en seulement quelques années. Selon un rapport KPMG et H2 Ventures, 14,6 milliards de dollars ont été investi dans les 100 premières fintechs de leur classement. On dénombre désormais 27 licornes fintechs, c’est à dire des start-up valorisées à 1 milliard de dollars ou plus.

Parmi elles, on note la domination de nombreuses entreprises américaines avec par exemple Lending Club (prêts entre consommateurs), Oscar (assurance santé) et Square (paiement en ligne, lecteurs de cartes). Les pays asiatiques, dont la Chine, figurent également en très bonne place en matière de développement de fintechs. En Europe, les fintechs connaissent également un bel essor. On pense par exemple à TransferWise et à Adyen.

Le top 10 2016 des fintechs présenté dans le rapport KPMG et H2 Ventures, place 5 start-up chinoises, dont 4 dans le top 5 et 3 start-up américaines:

  1. Ant Financial – Chine
  2. Qudian (Qufenqi) – Chine
  3. Oscar – Etats-Unis
  4. Lufax – Chine
  5. ZhongAn – Chine
  6. Atom Bank – Royaume-Uni
  7. Kreditech – Allemagne
  8. Avant – Etats-Unis
  9. Sofi – Etats-Unis
  10. JD Finance – Chine

Si la France ne compte pas encore de licornes fintechs, cela n’a pas empêché la création de start-up particulièrement actives comme SlimPay, Younited credit (Prêt d’Union), Anaxago, Lydia, Leetchi ou Yomoni.

Une grande palette de services

L’infographie de Visual Capitalist que nous reprenons ci-dessous montre l’origine des 27 licornes fintechs mais également la large gamme de services qu’ils proposent. Les start-up mettent en effet en avant des assurances, des prêts et emprunts mais également des moyens de paiement originaux. D’autres domaines sont également ciblés par ces entreprises, notamment dans le secteur applicatif, le trading, l’évaluation des ressources humaines, la gestion de «compliance» et l’analyse des risques.

L’automatisation du back-office, des relations clients et la gestion des dossiers via la blockchain permet aux fintechs de proposer des solutions numériques intelligentes à tous les niveaux opérationnels du secteur de la finance.

Visual Capitalist