Intelligence artificielle Espagne : un projet de centre européen pour l'intelligence artificielle pour rivaliser...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Bulgarie : Le Sofia Tech Park se dote d’un supercalculateur conçu par le français Atos

Ce 11 mai 2021, le nouveau supercalculateur EuroHPC du Sofia Tech Park en Bulgarie a été entièrement assemblé et livré par Atos. L'entreprise française...

Elements of AI : la Finlande vise à former les citoyens européens aux bases de l’intelligence artificielle

Une initiative lancée par la Finlande vise à former au moins 1% des citoyens de l'Union européenne aux bases de l'intelligence artificielle. La formation...

Corée du Sud : l’Université de Stanford inaugure son centre de recherche sur la smart city

L'Université de Stanford a annoncé la création du Stanford Center à l'Incheon Global Campus, dans la ville d'Incheon, en périphérie de Séoul. Ce centre...

Les trophées de l’innovation du Big Data et AI Paris 2021 récompensent trois projets

Ces mardi 28 et mercredi 29 septembre se déroulaient la dixième édition du Big Data & AI Paris, deux journées dédiées à l'IA et...

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l’IA tend à se mettre en place. Un groupe d’investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur basque Dialoga Group, souhaite construire un centre européen pour l’IA dans la province d’Alava dans le Pays basque espagnol. L’objectif est ainsi d’aider les experts européens de l’IA en leur proposant des infrastructures de qualité dans plusieurs secteurs où l’IA est exploitée et de pouvoir rivaliser avec les spécialistes des géants technologiques comme Amazon, Microsoft ou Google.

Un institut pour aider les experts européens de l’intelligence artificielle à mieux former leurs modèles

Dans le cadre d’un projet espagnol, un bâtiment de type “Brain Mirroring Center” (BMC) devrait être construit. Ces installations de formation se constitueront d’un bâtiment modulaire qui sera équipé progressivement de serveurs, de GPU, de périphériques réseau afin de permettre aux futurs formés de disposer du matériel adéquat pour s’entrainer.

Au total, neuf modules sont prévus dont quatre seront construits durant la première phase. Chaque module sera configuré comme des espaces de travail indépendants les uns des autres et sera spécifique à un secteur où l’IA est appliquée au quotidien : santé, finance, commerce, télécommunication, etc. Chaque salle devrait mesurer environ 90 mètres de longueur pour 15 mètres de largeur, pour des superficies comprises entre 1 100 et 1 400 m2.

Afin de pouvoir construire ce centre de formation, Dialoga Group a fait appel à la société Aeternal Mentis et a injecté environ 18 millions d’euros qui ont notamment servi dans l’achat d’un terrain de 13 000 m2 à Laguardia, dans le Pays basque. Ci-dessous, retrouvez le plan de la première phase du projet :

Plan centre formation première phase intelligence artificielle
En blanc, les modules qui seront construits lors de la première phase. En gris sur fond vert, les places réservées pour les futurs modules.

Un futur centre d’IA opérationnel pour le premier semestre 2022

Les promoteurs du projet ont expliqué la mise en place de leur initiative par des “déficiences d’infrastructures importantes en matière de formation, de traitement et d’émulation d’outils d’IA” contrairement à ce qui peut exister en Amérique du Nord. Ils souhaitent “combler ce vide dans le secteur en Europe” et devenir “l’alternative européenne aux grands opérateurs nord-américains”.

Ils fourniront plusieurs services comme la location des installations pour la formation d’outils d’IA ou pour fournir des conseils. Des contrats spécifiques pourront être conclus pour utiliser les locaux pour le développement d’un modèle spécifique ou alors il existera des forfaits pour une utilisation plus régulière des infrastructures. Les conseils qui seront proposés concerneront la génération et la mise en oeuvre du modèle, ses possibles améliorations, sa maintenance ou encore l’introduction de nouvelles règles. Les prestations seront adaptées selon les demandes des clients.

Pour cette première phase, Aeternal Mentis prévoit d’embaucher environ 150 scientifiques. Ils espèrent que les quatre premiers modules puissent être opérationnels pour le premier semestre 2022.

 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

IA et Musique : Soundcloud, plateforme de streaming audio musicale, annonce l’acquisition de Musiio

L'IA pour la musique est un sujet qui passionne, nous lui avons d'ailleurs consacré un dossier dans le dernier numéro d'ActuIA, actuellement en vente...

Focus sur la solution Tekimpact qui vise à accélérer l’innovation technologique des entreprises

La SATT CONECTUS, société alsacienne d'accélération du transfert de technologie, et la startup TEKIMPACT ont signé une licence exclusive pour l’exploitation mondiale d’une technologie...

Transition énergétique : Autogrid annonce son rachat par Schneider Electric

Début, Autogrid, société pionnière de l'optimisation basée sur l'IA pour les ressources énergétiques distribuées (RED), qui s'est donné pour mission d'accélérer l'accès aux énergies...

Atos annonce le lancement d’« Atos Business Outcomes-as-a-service » développé en collaboration avec Dell Technologies

Début mai, Atos a annoncé le lancement d’Atos Business Outcomes-as-a-Service ( Atos BOaaS ), une offre 5G, Edge et IoT développée conjointement avec Dell...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci