DreamQuark élue “Fintech de l’année 2017” par Finance Innovation

DreamQuark élue “Fintech de l’année 2017” par Finance Innovation
Actu IA
fintech, startup, prix

Le Pôle de compétitivité Finance Innovation a décerné le Prix “Fintech de l’année 2017” à DreamQuark, start-up qui démocratise l’intelligence artificielle dans les services financiers.

DreamQuark : démocratiser l’intelligence artificielle dans les services financiers

Le 8 décembre, au cœur du Palais Brongniart, Finance Innovation a remis le Prix “Fintech de l’année 2017” à la startup DreamQuark. À la suite de l’étude de 140 candidatures, le jury, composé de 23 personnalités éminentes du secteur (Natixis, Banque de France, Groupe OFI, La Banque Postale, La Française, Groupe Macif, etc.) et présidé par Jean-Hervé Lorenzi, Président de Finance Innovation. Huit finalistes avaient été sélectionnés :

  • DreamQuark, spécialiste du deep learning et de l’intelligence artificielle dans les services financiers,
  • +Simple, courtier en assurance pour les professionnels,
  • Finamatic, expert dans la recherche de financement pour les entreprises,
  • PayinTech, bracelet connecté qui permet un paiement dématérialisé,
  • Neftys qui accompagne les PME dans le préfinancement du CIR,
  • Mooncard, carte de paiement pour les notes de frais,
  • Minalea, solution de performance commerciale pour les assureurs,
  • Fortia Financial Solutions qui protège les entreprises des fraudes.

“Cette 6e édition du Prix a permis de mettre en avant huit Fintech françaises de grande qualité, porteuses de vraies innovations. Le lauréat DreamQuark est ainsi le reflet de la révolution initiée par l’intelligence artificielle, en particulier dans le secteur de la finance”, indique Jean-Hervé Lorenzi, président de Finance Innovation.

DreamQuark succède ainsi à Yelloan, lauréat du concours 2016 qui a lancé un service de crédit participatif. Née en 2014, DreamQuark affiche l’ambition de démocratiser l’intelligence artificielle en la rendant facilement accessible aux utilisateurs métiers grâce au développement d’une technologie propriétaire basée sur le deep learning. La start-up couvre l’ensemble des applications des institutions financières, du ciblage produit, à l’anti-blanchiment et la fraude, jusqu’à la satisfaction et la rétention client.

Nicolas Meric, PDG et fondateur de DreamQuark, commente :

“Nous sommes très heureux de voir, une nouvelle fois, notre technologie reconnue et récompensée pour son innovation et de porter à l’international, les couleurs de la France parmi les pays les plus innovants dans le domaine de l’Intelligence Artificielle.

Ce prix témoigne de la forte valeur ajoutée qu’apportent nos logiciels auprès des banques et des assurances et du soutien de l’écosystème financier à notre projet global”.

Garantme remporte le Prix du Public

Suite au vote de 6 000 internautes, Garantme, qui fournit un produit de caution pour les locataires sans garant, a remporté le Prix du Public. Garantme entend faciliter l’accès à la location aux étudiants internationaux en France en leur délivrant une garantie qui remplacera les garants installés sur le sol Français.

Grâce à leur victoire, DreamQuark et Garantme remportent respectivement une aide de 8.000€ et de 2.000€ pour accélérer leur développement. Ils bénéficient également d’un an d’adhésion à Finance Innovation et d’une mise en relation avec l’ensemble des partenaires du Pôle de compétitivité, ainsi que d’un pack communication comprenant un espace publicitaire, un relai sur les réseaux sociaux ainsi qu’une mise en avant sur l’ensemble des outils de communication de Finance Innovation.

Cette 3e édition du Prix Fintech de l’année a été particulièrement plébiscitée : le concours a ainsi récolté plus d’un million de vues et a engagé 750.000 personnes sur les réseaux sociaux.

Avec l’ambition de favoriser et stimuler l’innovation au sein du secteur financier, le Pôle de compétitivité Finance Innovation accompagne, depuis sa labellisation en 2007, la création et le développement de centaines de startups Fintech à travers la France. Le concours “Fintech de l’année”, créé il y a 3 ans, vise à mettre en lumière le dynamisme de la Fintech française en récompensant les plus prometteuses. Pour chacune des trois éditions, plus de 500 start-ups avaient envoyé leur candidature.