Intelligence artificielle Deep Vision lève 35 millions de dollars pour améliorer les performances de...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Levée de fonds : Graphcore a bouclé un tour de table en série E de 222 millions de dollars

Graphcore a annoncé l'une des dernières levées de fonds de l'année 2020. La société britannique a en effet bouclé un tour de table en...

La start-up française Dataiku lève 400 millions de dollars dans l’optique d’intégrer l’IA et la data en entreprise

Dataiku, dont la solution cloud et big data est disponible sur Azure, la marketpace de Microsoft, a annoncé avoir levé 400 millions de dollars...

Interel, spécialiste en IoT pour les bâtiments intelligents, annonce un nouveau financement de 6 millions d’euros

Interel a annoncé un tour de financement complémentaire de 6 millions d'euros auprès de Jolt Capital. La technologie intelligente et durable du bâtiment est...

Avanseo lève 10 millions d’euros afin d’aider les TPE à obtenir plus facilement des prêts professionnels

La fintech Avanseo, spécialisée dans l'octroi de prêts aux entreprises, a annoncé avoir levé 10 millions d'euros auprès du fonds d'investissement français Newfund. La...

Deep Vision lève 35 millions de dollars pour améliorer les performances de son processeur et innover dans l’edge computing

Deep Vision, une entreprise connue pour développer des processeurs d’IA ainsi que des suites de logiciels pour des applications en edge computing, annonce avoir levé 35 millions de dollars grâce au fonds d’investissement Tiger Global. Ce second financement aidera principalement la société à étendre les capacités de son processeur ainsi que de ses logiciels. En plus de Tiger Global, Exfinity Venture Partners, Silicon Motion, et Western Digital ont aussi participé à ce tour de table.

Deep Vision, une entreprise spécialisée dans l’edge comptuing et le développement de processeurs performants

En 2021, le marche de l’edge computing a atteint 6,29 milliards de dollars contre 4,68 milliards de dollars en 2020 selon un rapport de Grand View Research. Un secteur dans lequel s’implique Deep Vision depuis 2014. Cette société a été fondée sur la base de recherches effectuées par Rehan Hameed et Wajahat Qadeer à l’Université de Stanford. En plus de cela, la firme est spécialisée dans le développement de processeurs d’IA et plus particulièrement de deep learning.

Sa puce brevetée nommée ARA-1 performe dans des applications basées sur des caméras, des systèmes de vidéosurveilles, des drones ou encore dans l’automatisation d’usine. Utile pour effectuer des analyses vidéo en temps réel, ce processeur peut également fournir des capacités pour le traitement du langage naturel (NLP) ou pour des machines à commande vocale.

Une levée de fonds de 35 millions d’euros pour que Deep Vision améliore ses outils à l’avenir

Deep Vision annonce avoir levé près de 35 millions de dollars dans le cadre d’un tour de table de série B mené par Tiger Global. Plusieurs acteurs majeurs du tour de table de série A se sont joints à cette levée de fonds : Exfinity Venture Partners, SiliconMotion, et Western Digital. Ravi Annavajjhala, CEO de Deep Vision s’est exprimé sur ce financement et sur sa prochaine utilisation :

“Cet investissement est une affirmation retentissante des réalisations tactiques et de l’orientation stratégique de Deep Vision, qui poussent rapidement notre entreprise vers une grande variété d’applications sur nos marchés cibles clés. Nous serons désormais en mesure de renforcer considérablement nos efforts pour continuer à concevoir et à construire la plateforme d’inférence d’IA la plus économe en énergie et en prix au monde, ainsi que des outils de développement de logiciels sans faille.”

Scott Shleifer, membre partenaire au sein de Tiger Global explique pourquoi le fonds d’investissement s’est intéressé à Deep Vision :

“Nous sommes ravis de nous associer à Deep Vision. Nous pensons que la société est positionnée sur une longue piste, avec un processeur d’IA unique qui combine un logiciel innovant et une architecture de silicium pour l’informatique de pointe.”

Linley Gwennap, analyste principale pour The Linley Group conclut en précision toute l’importance des outils exploitant l’IA dans le futur et le besoin de processeurs performants :

“Pour améliorer la latence et la fiabilité de la voix et d’autres services cloud, les produits de périphérie tels que les drones, les caméras de sécurité, les robots et les applications de vente au détail intelligentes mettent en œuvre des réseaux neuronaux complexes et robustes. Nous prévoyons que 1,9 milliard d’appareils de périphérie seront livrés avec des accélérateurs d’apprentissage en profondeur en 2025. Au sein de ces applications d’IA en périphérie, nous constatons une demande croissante pour plus de performances, une plus grande précision et une résolution plus élevée. Ce marché en croissance rapide offre une grande opportunité à l’accélérateur d’IA de Deep Vision, qui offre des performances impressionnantes et une faible puissance.”


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Zoom sur l’automatisation des rapports COVID-19 de Santé Publique France par Dynacentrix

L'agence Santé publique France, en charge de la surveillance épidémiologique du covid-19, pilote le système national de veille et d’alerte et de surveillance sanitaire...

Retour sur le lancement de MAESTRIA, plateforme numérique de diagnostic intégratif de la cardiomyopathie auriculaire

Le projet de recherche MAESTRIA (Machine Learning and Artificial Intelligence for Early Detection of Stroke and Atrial Fibrillation) a été officiellement lancé fin septembre....

Supply Chain : Une étude Ivalua permet de mesurer l’impact de la pandémie sur la digitalisation

Ivalua est un fournisseur de solutions de gestion des dépenses basées sur le Cloud. La société accompagne les entreprises dans la gestion des différentes...

Lanfrica, le TAL appliqué aux langues africaines – Entretien avec Bonaventure Dossou et Chris Emezue

Faire tomber la barrière des langues grâce aux données et à l'IA et renforcer l'accès à l'information dans les langues aux ressources limitées, deux...