Intelligence artificielle Corée du Sud : l'Université de Stanford inaugure son centre de recherche...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

NAVER et l’Université nationale de Séoul collaborent pour créer un modèle NLP

L'Université nationale de Séoul et l'entreprise informatique NAVER ont signé un partenariat afin de développer une intelligence artificielle de grande envergure dans le domaine...

ForePaaS et le MRI signent un partenariat visant à développer des solutions cloud-native d’IA et d’analyse big data

Afin d'accélérer la recherche de solutions IA et analytiques cloud-native au Japon, la société française ForePaaS et le Mitsubishi Research Institute (MRI) ont annoncé...

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

TALia : le laboratoire de recherche de onepoint et Télécom Paris autour du traitement du langage naturel

Télécom Paris, école d'ingénieur spécialisée dans le numérique, et onepoint, une entreprise française spécialisée dans la transformation numérique, vont lancer ensemble un laboratoire de...

Corée du Sud : l’Université de Stanford inaugure son centre de recherche sur la smart city

L’Université de Stanford a annoncé la création du Stanford Center à l’Incheon Global Campus, dans la ville d’Incheon, en périphérie de Séoul. Ce centre de recherche se situe dans la ville intelligente de Songdo, un quartier d’affaires également situé à Incheon. Ce nouveau bâtiment servira de banc d’essai pour aider les chercheurs à développer et à déployer des innovations pour les environnements urbains. 

Un nouveau centre de recherche dans la ville intelligente de Songdo

Le nouveau centre de l’Université de Stanford à Songdo a été inauguré le 2 juin 2021 par son président Marc Tessier-Lavigne lors d’une cérémonie virtuelle. Celui-ci a souligné dans ses propos, la relation existante entre l’Université de Stanford et la Corée du Sud qui a permis la création de ce bâtiment :

“La Corée du Sud est l’un des premiers pays à envoyer des étudiants à Stanford depuis plus de 30 ans. Grâce à notre relation de plusieurs décennies, les anciens de Stanford sont désormais des leaders dans les universités, le gouvernement et les entreprises privées sud-coréennes. Alors que le travail du Centre est tourné vers l’avenir, il est enraciné dans des liens historiques profonds entre Stanford et la Corée du Sud.”

Le centre permettra de réunir des chercheurs des sept écoles de Stanford avec des experts provenant du monde de l’industrie, du gouvernement ou d’autres universités sud-coréennes pour mener, dans un premier temps, des recherches sur les villes intelligences et les communautés urbaines durables et digitalisées. Marc Tessier-Lavigne s’est ensuite exprimé sur le concept de ville intelligente :

“Les villes intelligentes et les systèmes urbains, ainsi que la collaboration internationale, sont essentiels pour atteindre un certain nombre d’objectifs de développement durable des Nations Unies. L’inauguration de ce centre représente une façon dont nous nous sommes engagés concrètement à résoudre ces défis urgents.”

Plusieurs axes de recherche pour déployer des innovations urbaines

Les chercheurs qui s’attèleront à ces travaux de recherches axeront leurs actions autour de quatre domaines clés :

  • Améliorer la façon dont les données sont collectées, stockées et visualisées pour favoriser la mise en place de la technologie pour les villes intelligentes.
  • Utiliser les données pour améliorer le bien-être et la qualité de vie des populations dans et autour des zones urbaines.
  • Développer des moyens pour que les municipalités puissent investir dans les nouvelles technologies afin qu’elles soient plus compétitives.
  • Synthétiser et intégrer les données des capteurs pour aider les entreprises basées dans les villes intelligentes à accélérer l’innovation et à augmenter leur rentabilité.

Ce centre est financé grâce à un investissement initial du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie de Corée du Sud et du Gouvernement municipal d’Incheon à hauteur de 12,5 millions de dollars étalés sur cinq ans. Le Stanford Club of Korea a tenu à participer au développement du centre. Ces fonds seront utilisés pour embaucher une vingtaine de chercheurs.

À terme, Stanford souhaite attirer d’autres projets de recherche allant au-delà des quatre objectifs précédemment évoqués.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Atos annonce le lancement d’« Atos Business Outcomes-as-a-service » développé en collaboration avec Dell Technologies

Début mai, Atos a annoncé le lancement d’Atos Business Outcomes-as-a-Service ( Atos BOaaS ), une offre 5G, Edge et IoT développée conjointement avec Dell...

Auvergne-Rhône-Alpes : Minalogic et Visiativ annoncent un partenariat pour l’innovation et la transformation digitale des entreprises

Minalogic, pôle de compétitivité des technologies du numérique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et Visiativ, spécialiste de la transformation numérique et de l'innovation pour les...

Une équipe de l’Université de Columbia a développé un algorithme d’IA pour lutter contre les microphones indiscrets

Il arrive que nous recevions des publicités sur un produit ou un service alors que nous en avons discuté peu de temps avant avec...

Qualcomm a dévoilé la plateforme Qualcomm Robotics RB6 et la conception de référence Qualcomm RB5 AMR lors du « 5G Summit » 2022

C'est lors de son évènement annuel « 5G Summit » qui s'est déroulé à San Diego, en Californie, que Qualcomm a dévoilé une feuille...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci