Intelligence artificielle CEA et Atos axent leurs recherches sur l'intelligence artificielle pour les industries...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Confiance.ai : 13 institutions se réunissent pour mettre en place une IA de confiance dans l’industrie

Le 1er juillet 2021, le programme Confiance.ai a été lancé avec pour objectif de relever le défi de l'industrialisation de l'IA. Treize entreprises industriels...

21 projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets franco-allemand centré sur l’intelligence artificielle

En octobre 2020, l’Agence nationale de la recherche (ANR) et le ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche (BMBF) ont lancé un...

Conférence Think 2021 de IBM : des innovations dans le cloud hybride et l’intelligence artificielle

Dans le cadre de la conférence Think de la compagnie IBM, la firme a annoncé ses avancées dans le domaine de l'intelligence artificielle. Le cloud...

Atos et Thalès créent Athéa, entreprise spécialisée dans les solutions big data pour la défense

Dans le cadre d'un partenariat, Atos et Thalès ont annoncé la création d'Athéa, une entreprise qui aura pour objectif de développer une plateforme autour...

CEA et Atos axent leurs recherches sur l’intelligence artificielle pour les industries et le climat

Le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) a annoncé la signature d’un partenariat avec Atos. L’objectif principal de cet accord vise à mener conjointement des travaux de recherche et développement afin d’accompagner l’évolution de solutions innovantes, notamment l’intelligence artificielle, pour les industries. La collaboration portera sur plusieurs domaines dont le changement climatique.

Un partenariat axé sur plusieurs domaines scientifiques dont l’intelligence artificielle

Atos et le CEA mettront leurs expertises respectives à profit dans plusieurs thématiques pour :

  • aider les territoires urbanisés, cultivés et naturels à mieux suivre leurs émissions, en établissant des bilans en temps réel et pour les échelles régionales et nationales des émissions de CO2 – responsables, en grande partie, du changement climatique.
  • exploiter les performances de l’Atos Quantum Learning Machine (Atos QLM) pour faire progresser l’intégration de processeurs NISQ en environnement de calcul intensif, ainsi que la recherche de qubits à base de silicium ou bien de nouvelles générations de qubits supraconducteurs robustes.
  • améliorer leurs recherches sur l’IA notamment sur l’architecture cloud de confiance, au développement du continuum “cloud-edge” avec des solutions de répartition des données ainsi que des capacités de traitement entre technologies opérationnelles, technologies informatiques et cloud. La cryptographie homomorphe, la caractérisation de la sécurité physique, le développement d’algorithmes pré et post-quantiques au sein de modules de matériels de sécurité auront également une place dans le programme.

Élie Girard, directeur général d’Atos, évoque les thématiques explorées dans le cadre de ce partenariat tout en se réjouissant de cet accord :

“Je suis très heureux de cet accord ambitieux avec le CEA, qui vient couronner de nombreuses années de collaboration et s’inscrit dans la volonté d’Atos de structurer et d’approfondir nos relations avec le monde de la recherche. En travaillant ensemble à l’exploration de domaines majeurs, tels que la décarbonation et le numérique durable, le quantique, l’IA, ou encore la cybersécurité, nous contribuerons aux avancées technologiques de demain.”

Atos et le CEA apporteront chacun leurs forces dans le projet

Le CEA mettra ses équipements, ses plateformes et ses infrastructures de recherche au service de cette collaboration. Atos mobilisera ses équipes de R&D pour essayer de répondre aux problématiques liées aux enjeux industriels, mais également climatiques. La complémentarité des activités des deux organisations leur permettra de développer un programme commun de R&D et de répondre conjointement à des appels à projets au niveau français et européen. François Jacq, administrateur général du CEA s’est à son tour, exprimé sur la signature de ce partenariat et les concepts qui y seront abordés :

“Je me réjouis du renforcement de nos relations avec Atos, au-delà des actions développées de longue date dans le calcul haute performance, par la mise en place de ce partenariat de recherche qui va nous permettre d’accélérer ensemble sur des sujets au cœur de nos missions et des impulsions données par l’État pour la relance de notre pays et de son industrie : décarbonation, numérique frugal, intelligence artificielle, quantique, cybersécurité, présentent tous des enjeux absolument majeurs, nécessitant de dépasser la frontière des connaissances et de traduire très vite ces avancées en technologies: c’est ce à quoi nous allons nous attacher.”

Cette collaboration a pour but de favoriser une entraide afin de travailler sur des objectifs communs et plus particulièrement sur la question du climat, une des priorités d’Atos et de la CEA.

 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Covid-19 : Focus sur Early Warning System (EWS) développé par BioNTech et InstaDeep pour détecter les variants à haut risque du SARS-CoV-2

En ce moment, nous entendons beaucoup parler de Delta et Omicron, les deux variants circulant le plus en France, mais on est loin d'imaginer...

La CNIL lance une consultation publique sur l’usage des caméras intelligentes dans les espaces publics

Devant la recrudescence des caméras intelligentes ou augmentées dans les espaces publics et les problèmes éthiques ou juridiques que ces dispositifs posent, la CNIL,...

Est-ce que Python est sécurisé ? Etude réalisée par Snyk

Selon une étude réalisée par Snyk, aujourd'hui, 43 % de toutes les fuites de données sont directement liées à des vulnérabilités découvertes au sein...

Bouches-du-Rhône et Var : 12 000 piscines non déclarées détectées grâce à l’Intelligence Artificielle

Il y a et il y aura toujours des fraudeurs... L'intelligence artificielle va permettre de repérer ceux qui ont «omis» de déclarer certains bâtis...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci