Actualité Cas d'usage : une solution innovante qui aide les villes à mieux...

Pour approfondir le sujet

  • Plus d'actualités sur
  • Xylem

Automatisation robotisée des processus et machine learning : le pari des hôtels pour relancer le tourisme

UiPath, une entreprise spécialisée dans l'automatisation robotisée de processus, a exploité sa technologie pour développer plusieurs processus d'automatisation au service de l'industrie du tourisme....

Atos et Graphcore annoncent leur partenariat pour concevoir des solutions de calcul haute performance

D'un côté, Atos, un spécialiste français de la transformation numérique, qui a présenté en début de mois sa nouvelle plateforme de computer vision, mais...

DeepMind et EMBL : une avancée majeure dans l’analyse du protéome humain grâce à l’intelligence artificielle

DeepMind, société technologique et filiale de Google, a annoncé sa collaboration avec le laboratoire européen de biologique moléculaire (EMBL) dans l'objectif de proposer une...

Grâce au deep learning, une application pourrait aider à diagnostiquer le VIH plus facilement

Une équipe de recherche composée d'experts de l'Africa Health Research Institute (AHRI) et de l'University College de Londres (UCL) a exploité l'intelligence artificielle pour...

Cas d’usage : une solution innovante qui aide les villes à mieux gérer leur réseau unitaire d’assainissement

À Buffalo, dans l’état de New York aux États-Unis, le refoulement d’égouts est une problématique importante : près de 7,5 milliards de litres d’eaux usées débordent chaque année. Un volume conséquent qui inquiète la municipalité qui a exigé un décret pour améliorer son système de collecte. C’est ainsi que la ville a décidé de collaborer avec Xylem, une entreprise qui a conçu la solution innovante BLU-X grâce à l’intelligence artificielle et qui permet d’économiser plusieurs dizaines de millions de dollars à Buffalo.

Une problématique vis-à-vis des eaux usées qui nécessite une solution drastique

L’architecture et les plans d’aménagements des urbanistes de Buffalo durant le XXe siècle n’ont pas facilité le traitement des eaux usées dans la ville. Ainsi, chaque année, ce sont près de 7,5 milliards de litres d’eaux usées qui débordent et peuvent malheureusement, se déverser dans l’eau potable ou pire encore, créer des dégâts matériels à la surface, le réseau unitaire d’assainissement de la ville étant mal conçu.

En 2006, les autorités ont signé un décret appelant à une amélioration du système de collecte des eaux usées de Buffalo tant le réseau d’égouts est imparfait dans la ville. Un plan complet d’amélioration du bassin versant a été conçu et des infrastructures adaptées ont été imaginées.

Plusieurs années de négociations ont été toutefois nécessaires pour que ce plan de contrôle soit approuvé, pour un budget total de 525 millions de dollars. Une somme conséquente qui a obligé la ville à se doter d’une solution innovante et abordable pour résoudre ces problèmes de refoulement des eaux usées.

La solution BLU-X de Xylem

La stratégie pour laquelle Buffalo a opté consiste à tirer parti d’une nouvelle technologie pour optimiser les infrastructures déjà existantes. Xylem, en collaboration avec l’équipe de gestionnaires et d’ingénieurs des égouts de Buffalo, a trouvé un moyen de développer et d’améliorer le système d’égouts de la ville grâce à sa solution innovante BLU-X.

16 points stratégiques ont été identifiés pour le stockage des eaux usées et actuellement, six d’entre eux sont d’ores et déjà opérationnels. Les trois premiers points de stockage ont réduit le volume de refoulement de 1,7 milliard de litres d’eaux usées sur douze mois, soit 378 millions de litres de plus que ce qu’avaient estimé les gestionnaires des égouts de la ville.

L’optimisation du réseau d’eaux usées BLU-X est un exemple clair de l’engagement de l’entreprise Xylem à collaborer avec les services municipaux d’égouts et à obtenir de meilleures performances grâce à l’innovation.

Un outil d’aide à la décision grâce à l’acquisition perpétuelle de données

Un autre avantage clé de la technologie est que la plateforme intelligente BLU-X a été conçue pour améliorer continuellement les résultats. Au fur et à mesure qu’un nouvel épisode de pluie se produit (et peut donc engendrer des refoulements), le système récupère puis fournit de plus en plus de données.

Les gestionnaires d’égouts de Buffalo peuvent alors anticiper plus facilement, ce qui entraînera, à l’avenir, de nouvelles réductions des coûts d’exploitation et de maintenance, ainsi que de nouvelles réductions des débordements des égouts. Dans le cadre de leur collaboration actuelle, les responsables des égouts de Buffalo et Xylem continueront de travailler à la coordination des opérations des points concernés.

Avec cet outil, la ville devrait économiser au moins 145 millions de dollars. Grâce au succès de la stratégie conçue par les gestionnaires d’égouts de Buffalo pour remédier aux débordements d’égouts partagés, encore plus d’économies d’infrastructure pourraient être réalisées dans le futur tout en respectant les objectifs environnements, économiques et d’équité en eau.

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Automatisation robotisée des processus et machine learning : le pari des hôtels pour relancer le tourisme

UiPath, une entreprise spécialisée dans l'automatisation robotisée de processus, a exploité sa technologie pour développer plusieurs processus d'automatisation au service de l'industrie du tourisme....

Atos et Graphcore annoncent leur partenariat pour concevoir des solutions de calcul haute performance

D'un côté, Atos, un spécialiste français de la transformation numérique, qui a présenté en début de mois sa nouvelle plateforme de computer vision, mais...

DeepMind et EMBL : une avancée majeure dans l’analyse du protéome humain grâce à l’intelligence artificielle

DeepMind, société technologique et filiale de Google, a annoncé sa collaboration avec le laboratoire européen de biologique moléculaire (EMBL) dans l'objectif de proposer une...

Grâce au deep learning, une application pourrait aider à diagnostiquer le VIH plus facilement

Une équipe de recherche composée d'experts de l'Africa Health Research Institute (AHRI) et de l'University College de Londres (UCL) a exploité l'intelligence artificielle pour...