Intelligence artificielle Bulgarie : Lancement d'INSAIT, Institut d'informatique et de technologie, soutenu financièrement par...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Samedi 16 avril, remise du diplôme de « Docteur Honoris Causa » d’Université Côte d’Azur à Yann LeCun, Vice Président et « Chief AI...

C'est dans le cadre du World AI Cannes Festival que Jeanick Brisswalter, Président d’Université Côte d’Azur, remettra le diplôme de « Docteur Honoris Causa...

Des chercheurs de l’EPFL proposent une plateforme ouverte pour la gestion des données chimiques

Les laboratoires de chimie génèrent une quantité importante de données. Cependant, une partie d'entre elles l'est encore sous format papier et reste difficilement accessibles...

PariSanté Campus dévoile les soixante start-ups de sa première promotion

Le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Ministère des Solidarités et de la Santé, l’Inserm, l’Université PSL (Paris Sciences...

Saagie et le LITIS annoncent la création d’un laboratoire commun dédié à l’IA

Fin février, Saagie et le LITIS ont annoncé la création de L-LiSa, un laboratoire commun dédié à l’intelligence artificielle. Quatorze collaborateurs travaillent dans ce...

Bulgarie : Lancement d’INSAIT, Institut d’informatique et de technologie, soutenu financièrement par Google, AWS et Deepmind

Début avril, l’INSAIT, institut d’informatique, d’intelligence artificielle et de technologie, créé en partenariat avec les universités technologiques ETH Zurich et EPFL Lausanne, a été lancé à Sofia, en Bulgarie. Il bénéficiera du soutien financier du gouvernement bulgare mais aussi de ceux ETH Zurich et EPFL Lausanne, pour atteindre ses objectifs : développer la communauté scientifique bulgare, permettre, développer et retenir les talents de recherche locaux et internationaux, ainsi que pour accélérer l’impact de l’innovation économique et sociale dans la région. 

L’INSAIT a été créé en partenariat avec deux des meilleures universités technologiques mondiales, l’objectif est d’en faire un institut scientifique de premier plan pour l’informatique et l’IA et une centrale de recherche dans ces domaines technologiques en pleine expansion.

Sofia est classée parmi les meilleures villes technologiques d’Europe. Depuis l’entrée de la Bulgarie au sein de l’UE, elle attire de nombreux étrangers du fait du faible coût de la vie et d’un taux forfaitaire de 10 % d’impôt sur le revenu des particuliers et des entreprises, le plus bas de L’UE. D’importantes sociétés informatiques étrangères y ont certains de leurs  centres de R&D ( Bosch, SAP, VMWare), offrant ainsi des opportunités d’interactions recherche-industrie pour les professeurs de l’INSAIT.

L’INSAIT

L’institut ouvrira ses portes en septembre 2022, il sera supervisé et conseillé par des scientifiques de renommée mondiale de l’ETH Zurich, de l’EPFL, de l’IST Autriche, du MIT, de l’UC Berkeley, de Yale, de Princeton et du Technion-Institut de technologie. Son président est Martin Vechev, originaire de Sofia, diplômé de la Sofia High School of Mathematics (SMG), actuellement professeur d’informatique à l’ETH Zurich où il dirige le Secure, Reliable, and Inteligent Systems Lab. C’est grâce à lui que cet institut a pu voir le jour.

L’institut est calqué sur les départements d’informatique des meilleures universités telles que MIT, UC Berkeley, ETH, Technion, Max-Planck, ses  domaines d’intervention  comprennent le machine learning, le traitement du langage naturel, la vision par ordinateur, les langages de programmation, le quantique, l’architecture informatique, la sécurité de l’information ainsi que d’autres domaines technologiques.

Empêcher la fuite des cerveaux

L’innovation en Europe de l’Est est fortement impactée par la fuite des cerveaux, on estime qu’environ 30 000 bulgares quittent leur pays chaque année pour aller étudier et poursuivre leur carrière dans un pays de l’ouest. L’INSAIT, premier centre de recherche de  l’Europe de l’Est, va offrir des environnements de recherche de classe mondiale et des salaires compétitifs à l’échelle internationale, attirant des chercheurs étrangers et encourageant les meilleurs jeunes talents à rester dans le pays, ce qui aura un impact économique et social important dans toute la région.

Martin Vechev déclare :

« L’Europe de l’Est regorge d’esprits scientifiques brillants – mais trop souvent, les aspirations des gens sont limitées en raison du manque d’installations, de financement et de soutien. Cela a entraîné une « fuite des cerveaux » hors de l’Europe de l’Est, un problème systémique qui décourage l’innovation. L’INSAIT est parfaitement placé pour inverser cette tendance et être compétitif à l’échelle mondiale. »

Il ajoute :

« AWS, Google et DeepMind comprennent l’importance de combler les fossés scientifiques et technologiques entre l’Est et l’Ouest pour promouvoir une croissance et une reprise économiques inclusives, démocratiser la science et attirer les meilleurs talents qui se concentrent sur la résolution de certains des défis les plus difficiles de l’IA. Nous avons également leur soutien pour promouvoir la diversité et l’inclusion dans la science, en encourageant les candidatures de femmes et d’autres groupes sous-représentés dans la technologie et la science. »

Amazon Web Services  apportera un financement de 3,75 millions de dollars au cours des cinq prochaines années pour soutenir les recherches de l’INSAIT sur le raisonnement automatisé, la recherche algorithmique de preuves en logique mathématique. AWS intègre le raisonnement automatisé dans une gamme de solutions client, notamment Provable Security, une solution qui garantit une grande sécurité dans le cloud.

Byron Cook, vice-président et scientifique d’Amazon Web Services (AWS), a déclaré :

« Aujourd’hui, à tout moment, des scientifiques, des ingénieurs et des développeurs de logiciels créent la prochaine innovation qui changera nos vies pour toujours. Chez AWS, nous nous engageons à aider les individus à acquérir les nouvelles compétences dont ils ont besoin pour les emplois de demain. Avec le lancement de l’INSAIT à Sofia, nous sommes impatients de doter la future main-d’œuvre de compétences avancées en matière de raisonnement automatisé et de recherche, et de contribuer à favoriser une culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat qui profitera à la société dans son ensemble. »

De son côté, Google investit 3 millions de dollars sur trois ans pour fournir à l’INSAIT des ressources de calcul dans le cloud et un accès à Tensor Processing Unit Research Cloud, une infrastructure spécialisée pour l’exécution de modèles d’apprentissage automatique haute performance.

Jeff Dean, Senior Fellow chez Google, a déclaré :

« Google est très fier de soutenir le travail de l’INSAIT. L’Europe de l’Est possède un incroyable bassin de talents d’informaticiens et d’ingénieurs, et nous voulons aider l’INSAIT à devenir une installation de classe mondiale, attirant les meilleurs chercheurs de la région et d’ailleurs. Il reste encore beaucoup à faire dans le domaine de l’IA et de l’informatique, et des initiatives comme celles-ci sont essentielles pour garantir que la technologie profite à tous. J’ai hâte de voir le travail révolutionnaire à venir de l’INSAIT ! »

En outre, DeepMind investit 285 000 $ pour financer deux bourses de doctorat pour les femmes.

L’implication du gouvernement et des entreprises bulgares

L’INSAIT a également reçu une dotation initiale de près de 100 M$ sur 10 ans du gouvernement bulgare et un investissement de 7 M$ d’entreprises locales notamment 6,5M£ de SiteGround.

La ratification unanime du parlement de cet accord international entre l’ETH Zurich, l’EPFL et l’Université de Sofia et le fait que la recherche scientifique en informatique reçoive un financement et un soutien publics en Europe de l’Est, créent un précédent pour le pays et la région.

 
Thomas Calvi

Partager l'article

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...

La Lufthansa s’appuie sur le logiciel « Virtual Aviation Training » de NMY pour former ses équipes de cabine

La pandémie a fortement impacté les compagnies aériennes. Depuis la levée des restrictions sanitaires, elles doivent affronter un autre problème : malgré une forte...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci